Le site halal mode de Caen.
Life Force Salamander
Konami - 1988
Des vaisseaux dans un univers dans un monstre dans l'espace dans ta NES. par Enker

Extras : Musique - Manuel TXT - Manuel PDF
Au dtour dune petite pause dans cette pre journe de travail, je me suis dit tiens, et si jallais lire la critique de Life Force sur NESPas ? (oui, jai parfois des ides extravagantes). Et l, le drame : une note en haut de page que seuls des gens mad ou un peu cons (voire les deux ?) iraient relayer stale de tout son long. Hop hop hop. Je suis un fou moi, cest parti pour la rcriture du mythe.



Et puis a tombe bien, jai toujours voulu crire une critique de Life Force. De ce que je me souviens, il sagit de lun des premiers jeux auxquels jai jous sur NES. Mes chers voisins avaient toute une flope de cartouches (ce qui, en remettant le cadre dans son contexte, dmontre quils taient de riches propritaires terriens) et avaient la bonne ide de nous inviter jouer chez eux ou nous prter une cartouche quand loccasion se pointait. Joie. Et cette belle illustration de gros serpent de lespace dgouline de classe, il faut bien le dire. Bon point.



Life Force est un shootem up, du pur jus Konami. Le premier shoot qui me soit pass entre les mains dailleurs. Autant dire que passer de Super Mario ce vaisseau qui fait pouic pouic en maitrisant lespace autour de lui, a change. Et qui dit Konami dit aussi QUALITER, et vous allez tre servis, croyez-moi.



Certains ne jureront que par Gradius, mais nostalgie oblige mon cur penche pour Life Force. Dune part parce quil envoie quand mme du pt bien comme il faut, sur peu prs tous les domaines (mais on en parle plus bas, voulez-vous ?). Et dautre part parce que je rdige cette critique, je nai pas me justifier devant toi, pauvre lecteur gueux. Ne nous tendons pas la bite plus longtemps, venons-en aux faits.



Un cran de slection tout ce quil y a de plus conventionnel, on choisit de jouer avec un comparse (car oui, on peut jouer deux. Joie partage et non dissimule. Dans ce mode deux vaisseaux occupent lcran simultanment, pas de niveaux passer en alternance. Le fun immdiat et garanti) ou bien en solo, comme un vrai et on dcolle pour linfini et au-del. Pas de mot de passe il est vrai, il faut se tenir au strict minimum : soit le jeu est vaincu dune traite, soit il ne se termine pas. Nous sommes lre des hommes, des vrais. Lets rock and roll.



Notre petit vaisseau bleu (ou orange pour le joueur 2) est immdiatement plong dans le vif du sujet. Une petite intro musicale et la premire salve de victimes ennemies se profile (mes souvenirs denfance primesautire tiennent souligner quil sagit de hamburgers volants. La magie de la NES et des interprtations douteuses), aisment supprime malgr le tir particulirement faiblard des dbuts de partie. Mais il suffit de descendre lescadron entier pour quil laisse derrire lui un bonus qui, une fois collect, permet damliorer son vaisseau ! Plus on en cumule, plus lupgrade sera puissant. Dabord la vitesse, puis des missiles latraux jusquau bouclier rsistant plusieurs collisions. Jaime ce petit systme de jeu qui permet de se sentir un peu maitre bord. En liminant les adversaires qui se prsentent, on finit par se retrouver la tte dun vaisseau de guerre, imperturbable devant le danger et totalement invincible. Ou presque.



Et puis cest le drame. La trajectoire ennemie mal value, le projectile furtif ignor ou toute autre excuse bien trouve (nous sommes bien daccord, ce nest jamais de la faute du joueur. Non, JAMAIS.) et hop. Adieu veaux, vaches, cochons, putes sidrales. Tous les bonus se carapatent et il faut recommencer dans le feu de laction tout en bas de lchelle sociale de lespace. Vous aviez entre vos mains une rutilante Lamborghini passe entre les mains des meilleurs prparateurs, voil quen une seconde vous tes dsormais aux manettes dune bonne vieille Lada des familles coince dans les bouchons sur lautoroute proximit de Montpellier la sortie des bureaux. Frustrant. Mais cest de loldisme pur jus, celui que nous chrissons tant.



Et puis il va bien falloir sy faire, car des crashs impromptus, vous risquez den connaitre pas mal. Que ce soit cause de la myriade dennemis prsents lcran ou tous ces projectiles qui fusent dans tous les sens, ou bien cause du dcor qui sest un peu trop rapproch de notre embarcation de lespace (bien mal lui en a pris. Elle en est morte.), la dextrit sera le maitre mot. Le deuxime niveau est dailleurs un bon test, o ses volcans crachent des rochers dans tous les sens. Le niveau de difficult monte dailleurs rapidement dun cran : le premier niveau se traverse la cool, une main dans une poche et une bire dans lautre (poche bien entendu, avec quoi tenez-vous votre manette ?), mais ds le deuxime ce nest plus la mme histoire. Et a monte crescendo en puissance, mme si je trouve personnellement que point de vue coups de pute, le troisime niveau se pose bien.



Tout senchaine tip top, comme papa dans maman. Seul petit bmol, le trop grand nombre dobstacles sur lcran a un prix et le tout clignote un peu ou a parfois tendance faire ralentir la machine. Mais cest bien peu de choses devant lmerveillement pour les mirettes. Car cest beau. Oh oui cest beau. Simple, mais tellement efficace. Chaque niveau a son propre thme, ses couleurs rutilantes et son identit bien propre du dbut jusqu la rencontre fatidique face au boss. Jadore le souci du dtail qui a t apport, rapport au scnario du jeu : une crature avale plantes sur plantes, llite de lespace est donc envoye pour lliminer de lintrieur. Cest donc tout son systme vital quil faudra dtruire, en traversant les mondes quelle aura ingurgit auparavant. Un tel scnario pour un shoot, jadore, jadhre.



Jaime particulirement la monte le long dune colonne vertbrale, dans le quatrime monde, avant daffronter le boss local, Giga, crane volant ses heures perdues. On en est au pinacle de la mise en scne, cest vraiment bien foutu. Dailleurs les boss, parlons-en. Des sprites normes et une occupation de lcran qui lest tout autant, les affrontements sont piques. Il faut voir se mettre en forme le cerveau (boss du premier niveau) pour bien comprendre le potentiel de la chose. Dommage quils soient un brin trop simples, mais devoir composer avec de tels mastodontes et avoir leur naviguer autour pour guetter loccasion de les aligner en rgle, cest du bonheur en barre. Je le cite encore une fois mais le crane est lun des meilleurs affrontements, avec ses yeux qui se baladent librement et tous les projectiles quil envoie de sa bouche Sans parler de lentre en scne du pharaon, juste norme. Cest compltement dans lesprit, je valide une fois de plus.



*interlude anecdote personnelle et purement gratuite. Ce boss, Giga, je vous sors le nom comme a, sans chauffement, brle-pourpoint. Tout simplement parce qu la priode o nous jouions ce jeu, mon frre regardait une mission sur Antenne 2 qui diffusait plusieurs sries comme Sauvs par le gong. Son nom ( lmission, pas mon frre) ? Giga. Tout simplement. Et le fait de connaitre le nom de ce boss (probablement marqu dans le manuel jimagine) et de surcroit celui de lmission en vogue du moment a suffi marquer mon esprit denfant de manire indlbile. Cest comme a. Et cest trs pratique notez bien ! Dune part jconomise le temps dune recherche sur le net pour aller me servir un petit porto (jamais de glaons), et dautre part repenser cela me fait toujours les mmes petits guilis dans le ventre et me file la banane. Car cest aussi a tre oldies.*



Et donc tous les niveaux senchainent de la meilleure des manires, en alternant dfilement horizontal et vertical, toujours aussi bien maitriss. Les tirs fusent foison (jai une petite prfrence pour le Ripple, javoue), loccupation de lespace est totale et tout explose dans lcran dans un pur instant orgasmique non dissimul. Et pour en rajouter une dernire couche, la bande-son y est juste fabuleuse. Je suis en pmoison devant certaines sonorits du jeu qui invitent au combat. Elles communiquent tout : lambiance, le rythme, lenvie dy retourner. Plongez-y rien que pour le plaisir de les couter, cest de lor en barre. Et puisque le monde est bien fait, elles sont galement disponibles sur cette mme page. Cest beau.



Six mondes dorfvre, des graphismes comme il faut, des musiques qui tutoient les anges. Il ny a certes que trois vies et quelques maigres continues pour boucler tout cela (mais galement des cheat codes bien sentis), mais quoi de mieux que de relever le challenge, se sentir fort, dtruire des Moas volants, sauver la galaxie et comprendre que plus rien ne pourra arriver aprs ? Je vous le demande. Personnellement je le sais. Je lai fini plein de fois, hier encore pour ces besoins rdactionnels, et a fait toujours un bien fou. Ce sentiment daccomplissement aprs une lutte pre et qui dlivre ce petit moment dextase incomparable. Life Force est de ces cartouches qui fait se sentir grand, pas moins. Si bien quaujourdhui, en juillet 2015, je ne trouve strictement rien lui reprocher. Plongez-y, vous ne le regretterez pas.

Je me permets une petite folie (oui je suis comme a) pour conclure le papier en ressortant de son carton une expression du site pour la circonstance : on tient l un MEP du genre sur la NES. Rien que a.




Et pour le cadeau Bonux souvenir, un petit copier/coller de lancienne critique ;)

Astuces :

30 vies et 4 continues
Appuyez sur Haut, Haut, Bas, Bas, Gauche, Droite, Gauche, Droite, B, A, Start l'cran titre.

Emprunter de la vie
Commencez une partie 2 joueurs, appuyez sur A + B pour prendre de la vie l'autre

Codes Game Genie :

GZKGILVI Vies infinies
PEKVNTLA Dmarre avec 1 vie
TEKVNTLA Dmarre avec 6 vies
GZSGLTSP Garde les options aprs la mort
PEKGPTAA Dmarre avec un Speed
ZEKGPTAA Dmarre avec le Missile
LEKGPTAA Dmarre avec le Ripple
GEKGPTAA Dmarre avec le Laser
IEKGPTAA Dmarre avec l'Option
TEKGPTAA Dmarre avec le Force Field
PEUTSTAA Dmarre au niveau avec les volcans
ZEUTSTAA Dmarre au niveau du soleil
LEUTSTAA Dmarre au niveau de la prison n2
GEUTSTAA Dmarre au niveau du temple
IEUTSTAA Dmarre au niveau de la cit mcanique
Le point de vue de César Ramos :
Le jeu passe-partout, accessible toutes les bourses en prenant son temps.