Author Topic: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.  (Read 475801 times)

Offline Pikazekiller

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 100
  • Bonus Pute: 71
  • Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien
    • FREE PRON XXX!!!
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #360 on: 24 January, 2011, 09:23:48 »
C'est un petit niveau, maximum une heure pour le finir en hard, il apporte très peu de nouveautés, et niveau histoire il me semble pas avoir été plus avancé. A 10€ c'est clairement trop cher, à moins que t'aies vraiment adoré le jeu. Personnellement j'avais bien aimé cet épilogue, mais c'est juste parce qu'il était gratuit avec le jeu ;D
D'ailleurs tu peux aller vérifier sur play.com s'ils en ont encore à 7€, tu paieras moins cher le jeu et son extension que l'épilogue tout seul à télécharger...

Offline elfredo

  • Full Member
  • ***
  • Posts: 145
  • Bonus Pute: 0
  • Le futur c'était Hier
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #361 on: 24 January, 2011, 10:14:09 »
Ha il est sorti en version Full ?

Offline Ti

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 127
  • Bonus Pute: 32
  • Hop !
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #362 on: 24 January, 2011, 11:56:01 »
@Pika : c'est con, si j'avais su ça avant je l'aurais p'tet pas pris en soldes ...

Offline elfredo

  • Full Member
  • ***
  • Posts: 145
  • Bonus Pute: 0
  • Le futur c'était Hier
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #363 on: 24 January, 2011, 11:58:36 »
le principe même de faire payer la fin d'un jeu ca me fait gerber ....

Offline Radical

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 156
  • Bonus Pute: 71
  • Une truite ?!!!!
    • De noir et de blanc
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #364 on: 24 January, 2011, 12:24:43 »
le principe même de faire payer la fin d'un jeu ca me fait gerber ....

Sauf que tu peux ravaler ton vomis puisque cet "épilogue" n'a d'épilogue que le nom, vu qu'il s'agit plus de la transition entre le premier et le prochain PoP donc totalement dispensable pour l'histoire.

Autrement dis la fin du jeu est une VRAI fin et elle se suffit à elle même.

Mario

  • Guest
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #365 on: 24 January, 2011, 15:12:23 »
J'ai commencé AC Brotherhood ce week-end.

Déjà, d'emblée, j'apprécie l'effort d'immersion auprès des crétins à cheveux longs et bouc comme moi qui se sont sentis très à l'aise dans la peau d'Ezio lorsqu'une ravissante rouquine en tenue légère vient le titiller dans son bain (ouais j'avais envie d'écrire de la merde, et spoilée en plus).

Ensuite, j'ai dû faire 3/4 h de jeu, le temps de retrouver mes marques, et comme je savais bien que quelqu'un ici l'avait fait, j'ai été repêcher un vieux post:

J'enchaîne avec un peu plus d'enthousiasme concernant Assassin's Creed Brotherhood. Au bout de 10 heures de jeu, voilà ce que je peux en dire:
-esthétiquement, rien de neuf, les même qualités, les mêmes défauts (et les mêmes bugs...) que le 2
-une partie gestion/construction améliorée qui n'oblige plus à d'incessants aller-retours à Monteriggioni
-un scénario... Heu? Ha bon? Y'en a un?  ::)
-on peut refaire les séquences, et c'est même conseillé: chaque mémoire a une condition unique afin de la synchroniser à 100%, que vous louperez souvent la première fois
-multi pas testé, ni la gestion des groupes d'assassins, je n'en suis pas encore là dans le scénario
Là, j'en suis au début de la séquence 3 (donc début du jeu), et j'ai reconstruit Rome à 50%, donc en 10 heures. Et décidément, j'aime cette saga! :D
Petit détail tout de même: des temps de chargement longuets, alors que le jeu est installé sur le disque dur (je joue sur 360).

Je suis au même niveau que l'était Overture lors de la rédaction de ce post (début de la séquence 3), par contre je suis surpris de l'avancée de la reconstruction de Rome, que je ne compte effectuer pour ma part que progressivement au fil des séquences, avec quelques petits tours par-ci par-là entre deux missions.

Gros plussoyage sur la partie gestion/construction où l'artifice lourdingue pour rallonger la durée de jeu a sauté, et sans pour autant nuire à la cohérence de l'ensemble, c'est très agréable. J'aime aussi beaucoup ce côté challenge des 100% de synchronisation qui assure une certaine replay value, me rappelant les missions de The Ballad of Gay Tony: je sais pas si ça deviendra atrocement dur au fil des séquences, mais je trouve le concept intéressant et tout à fait adapté au jeu.

Par contre, niveau scénario, mon côté bon public m'amène à l'apprécier de suivre directement un Assassin's Creed II se terminant un peu n'importe comment, et à retrouver des mécanismes dans ce qui est vraiment une suite directe de très bonne facture toutefois (rien à voir avec une arnaque sous forme de 2.5 qui aurait vraiment pu très mal passer: je trouve qu'on a affaire à un vrai jeu complet s'inscrivant juste dans la lignée de son prédécesseur devenu indispensable pour sa compréhension, un peu comme Retour vers le Futur III vis-à-vis du II). Bref, c'est avec joie que je retrouve les mécanismes de l'Ezio adulte qui avait mis du temps à me séduire dans le précédent volet, dans une Rome immense et superbement modélisée, en dépit d'un moteur physique en fin de vie qui donne l'impression que la console crache ses tripes en permanence. De toute façon, tous les Assassin's Creed laggent sur PS3 plus que sur 360, c'est hélas bien connu. :(

Enfin, je n'ai pas encore testé le online par contre, mais ça viendra, vu que je veux le platiner comme le II. :)

Offline elfredo

  • Full Member
  • ***
  • Posts: 145
  • Bonus Pute: 0
  • Le futur c'était Hier
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #366 on: 24 January, 2011, 15:20:54 »
Le Online est assez sympa et apporte une expérience différente au jeu

et en bonus tu peux télécharger le pack Animus qui te rajoute la map du Mont Saint Michel ( cet argument ma rendu faible et fait l acheter ...)

Offline Radical

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 156
  • Bonus Pute: 71
  • Une truite ?!!!!
    • De noir et de blanc
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #367 on: 24 January, 2011, 16:50:12 »
Enfin, je n'ai pas encore testé le online par contre, mais ça viendra, vu que je veux le platiner comme le II. :)

Je te quote mon avis sur le Multi de Brotherhood et c'est ma joie

Dans la famille j'ai un multijoueur original et sympa je propose : Assassin Creed - Brotherhood

Alors le principe est simple :
Eliminer une cible qui apparait en haut à droite de l'écran; à vous de l'identifier dans la ville / foule et de l'exécuter, forcément dans le même temps vous êtes aussi la cible d'un autre assassin.

Alors comme ça le multi semble cool, dans la pratique c'est autre chose.... explications :

La plupart des mecs se planquent sur les toits ce qui nous oblige à nous découvrir à leurs yeux (faut bien monter pour les tuer) mais aussi aux yeux de notre poursuivant (ben oui un mec qui monte sur les murs c'est pas très discret ::)) .... résultat on ne fait que des courses poursuites façon Benny hill :)

Dans une autre catégorie en théorie dès que l'on a repéré notre assassin le curseur "échappez vous" apparait et la course poursuite se déclenche et si on s'échappe HOP bonus pour nous; seulement dans la pratique c'est carrément autre chose le "échappez vous + déclenchement de la poursuite" apparait quand vous regardez votre cible certes mais il faut que celle ci soit PROCHE voir TRESSSS proche, ce qui est complément foireux puisque l'on peut soit se faire assassiner à distance avec un flingue  ::) soit le poursuivant peut faire des bonds de 5 mètres et vous planter ::) résultat l'autre peut bien jouer bourrin il vous choppe 9x / 10

En fait dans l'idée ce multi. manque clairement de finition niveau équilibrage, mais surtout la grosse erreur des développeurs c'est d'avoir compté sur les gens pour jouer le jeu.

En clair ils ont eu foi en l'espèce humaine et là c'était forcément perdu d'avance  :)

Ceci étant ça reste un multi. qui change, à pratiquer pour y trouver un rythme plus "papa" qui change des FPS, mais ce genre de "soucis d'équilibrage" ne permet surement pas de le pratiquer de façon intensive, comme on peut pratiquer un TF2 ou un L4D2 encore et encore et encore...... c'est bien dommage le principe était TELLEMENT BON.

Mario

  • Guest
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #368 on: 24 January, 2011, 17:27:24 »
Je l'avais lu dans la foulée ;)

Mais n'y ayant pas du tout touché pour l'instant, je ne voyais rien à répondre dessus, peut-être remonterai-je ton post pour comparer avec mon avis :)

Offline Overture1928

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 221
  • Bonus Pute: 36
  • ^_^'
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #369 on: 25 January, 2011, 07:48:58 »
J'ai repris ma partie après la sortie du troisième patch dernièrement, afin de ne as prendre de bug de l'animus sur une partie bien avancée. Je dois avoir 25, peut-être 30 heures de jeu, j'en suis au chapitre 7, 100% de Rome, toutes les quêtes secondaires effectuées, toutes les tours Borgia libérées, toutes mes recrues au niveau assassin. Et il ne me manque que trois missions en synchro totale. Je m'amuse vraiment beaucoup, il y a toujours quelque chose à faire, et ce n'est pas contraignant de s'y rendre (c'est le côté une seule et même carte). Le seul détail encore une fois concerne la difficulté: le jeu n'est toujours pas très violent. En ligne droite, sans faire les quêtes secondaires, ça doit être coton, mais en prenant le temps de débloquer ce que le jeu offre (quêtes marchandes, défis de guilde, recrues) le jeu en est considérablement facilité. Reste certains objectifs à 100% pas évidents.

Offline Overture1928

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 221
  • Bonus Pute: 36
  • ^_^'
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #370 on: 25 January, 2011, 19:44:07 »
Double-post pour cet article pour ceux qui ne l'auraient pas vu. On y arrive, lentement, mais surement...

Offline Silver

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 259
  • Bonus Pute: 23
  • Belgian Connection.
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #371 on: 25 January, 2011, 20:03:47 »
Bon les kékés, on remballe les jeux de pédés, et on écoute les histoires de Papa Ours.

On est en 2004. Le monde se réjouit à l'idée de ne plus avoir Bush comme président dans quelques mois, et c'était selon Wikipedia l'année officielle du riz, donc faites-en ce que vous voulez. Rockstar était à l'époque une bande de galopins qui allait de scandale en scandale en faisant des jeux rigolos, où tu écrasais des putes qui venaient de te faire une pipe avant de brûler des passants et d'écraser ta caisse dans un triple tonneau. En gros, c'étaient les rigolards des jeux vidéos, toujours prêts à faire des blagues d'enfer pour faire chier le dirlo, détestés des profs et adulés par le lycée. Aujourd'hui, avec leur nouvelle mode "nos oeuvres reflètent la souffrance et la futilité de ma réalité", ils sont un peu devenus des beatniks, et c'est quand même bien triste.


"L'Art Vrai est Souffrance, mec."

Après un GTA III en guise de prototype qui a dévasté les critiques, et un Vice City fluo qui a surtout mis un bon coup de peinture et de finition ("Hé, les mecs, si le héros parlait cette fois ?") et rehaussé le standard de la série en matière de gameplay, de richesse et d'atmosphère, nos trublions du polygone préparent leur dernier gros coup sur la génération actuelle de consoles, répondant à la demande des joueurs qui voulaient un GTA VC bis mais qui n'étaient pas prêts pour la biffle "Rocco-style" qu'ils allaient recevoir :



Grand Theft Auto : San Andreas

Oh oui, quelle biffle.

Fini les mafieux italiens, vous êtes plongés dans l'univers des gangs de rue (pour un tiers du jeu environ), dans la peau de Carl Johnson, alias CJ, qui revient à Los Santos après plusieurs années d'exil pour enterrer sa mère, retrouver son assassin, et en profiter pour reconstruire le gang que votre frère a laissé s'écrouler. Trahisons, violence, drogue et "wassup, niggas ?" sont donc au rendez-vous pour nous offrir le meilleur GTA-like à ce jour. Oui, c'est un putain de fait scientifique, alors tu fermes ta tronche et tu ranges cette boite de True Crime pendant que je balance mon argumentaire.

1) C'est vaste.

Jusqu'à présent, on semblait avoir un modèle : un jeu, une ville, une ambiance. Apparemment, les mecs de Rockstar ont hurlé "FUCK THAT SHIT !" et ont balancé trois villes à la gueule du joueur, avec un désert géant et de la cambrousse en rab'. La map est grande comme 4 fois Vice City, et même un peu plus grande que celle de son grand frère GTA IV. Ça force le respect.

Mais qui dit trois villes, dit donc trois ambiances. L'histoire du jeu explore donc chaque ville avec son atmosphère, de Los Santos (gang, Hollywood Boulevard), à Las Venturas (Casinos, sosies d'Elvis dans chaque rue) en passant par San Fierro (Golden Gate, quartier gay). Ce qui donne une impression de grandeur exacerbée, c'est un état tout entier qui semble s'offrir à vous.


2) C'est riche.

Bien sûr, un tel univers, on n'a qu'une envie, c'est d'y foutre le bordel. Ça tombe bien, en plus de l'histoire (sur laquelle on reviendra), le jeu offre des tas de missions secondaires, de défis bien cons, ou juste des accessoires offerts au joueur pour assouvir ses pulsions en tous genres. On retrouve des bateaux, des avions, des chars, des hélicos, des motos, des moissonneuses, des sauts en parachute, des virées en campagne ou en plein désert, des casinos pour y jouer, des courses en BMX à flan de montagne, une customisation du look du héros, de ses bagnoles, des combats de modèles réduits, et peut-être du lancer de nain. Le sommet reste pour moi le pilotage d'un PUTAIN DE HARRIER, avec turbines dirigeables et missiles en batteries. Quatre ans plus tard, votre cousin vous téléphonait pour jouer aux fléchettes, et vous pouviez regarder la télé dans le jeu, sur votre télé.



L'évolution logique du fun dans GTA. Phase 2 : Les voitures réalistes.

3) Samuel L. MOTHERFUCKIN' Jackson.

Il est dans le jeu. Il est le méchant principal. Il est un enculeur de maman.



Ne PAS oublier le Motherfuckin'. C'est son titre de noblesse.

4) Ah oui, l'histoire

Oui parce que j'étais distrait par Samuel, là. Il me causait de serpents dans son avion, même qu'il jurait beaucoup. Bref, l'histoire de San Andreas, elle est tellement bien qu'on en a piqué des bouts dans GTA IV (Tiens, le héros est obligé de bosser pour un membre des services secret, ça par exemple) et qu'on l'a remixée dans Red Dead Redemption. Mais comme dit dans l'intro, c'était une époque simple, où Rockstar avait moins de prétentions artistiques, d'envie de faire dans le profond, dans le dramatique. On avait des hippies qui nous demandaient de voler des artéfacts étranges dans des bases militaires secrètes. On avait des braquages de banque qui parodient Ocean's Eleven, des parrains de triades aveugles qui font des courses dans les bois, des rockeurs écossais has-been sortis de Vice City, de grands moments de gloire, un humour bien gras, et certaines des répliques les plus drôles de l'histoire du jeu vidéo. Et là où les héros next-gen de Rockstar se coupent les veines en écoutant Linkin Park ou se plantent comme des buses, CJ écrase ses ennemis et reconquiert son empire dans un final épique, un bonheur évident après 20 heures de jeu.

5) Le jeu est oldies.

Ben oui, le jeu se passe en 1992. Soit Guns n' Roses et Public Enemy dans les excellentes radios du jeu (Axl Rose joue le DJ de la chaine Classic Rock qui critique Radio X, qui passe les Guns, GAG), le mur est tombé, et tout le monde a une Megadrive dans son salon. Oui, vous avez une Megadrive dans votre première maison, et vous pouvez jouer à un mini-jeu cheap.



Awesome !

Conclusion :

Tu joues à San Andreas. Là. Now. Et en t'entendant chialer "Mais la PS2 et la Xbox c'est trop vieux, c'est moche", je regarde le titre du forum et je ris nerveusement. Au pire, tu l'installes sur PC, tu pousses les graphismes à fond, et en prime tu auras tes MP3 dans une radio dans le jeu. Et si tu te pleins, je te fais jouer à True Crime : Streets of L.A., petit con, ça t'apprendra à blasphémer.



Toujours pas interdit par la convention de Genève.
« Last Edit: 25 January, 2011, 20:09:01 by Silver »

Offline Link

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 535
  • Bonus Pute: 1
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #372 on: 26 January, 2011, 02:23:00 »
Double-post pour cet article pour ceux qui ne l'auraient pas vu. On y arrive, lentement, mais surement...

Tu as du retard, c'est déjà en place depuis un bon moment. Ils l'ont fait pour tous leurs derniers jeux sous le nom d'Online Pass. C'est pas spécialement grave pour Dead Space 2 qui est un jeu plutôt solo, mais pour Medal of Honor ou Bad Company par exemple, c'est déjà plus chiant.

Offline Hebus San

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 7 497
  • Bonus Pute: 85
  • wé dédicom for wé dédigo wé dédicom for got ny go
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #373 on: 26 January, 2011, 09:40:44 »
Hier j'ai installé Blood Bowl Legendary Edition sur mon PC. C'est de la bombe. C'est mille fois plus clair et plus accessible que la version PSP. Pour les bugs j'ai pas encore assez jouer pour me prononcer.

Si jamais certains en sont, on peut monter une ligue NesPas à la cool avec matches détendus et classement et tout et tout. :)

Offline Shingoro

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 707
  • Bonus Pute: 5
  • Pilleur de brocantes.
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #374 on: 26 January, 2011, 11:49:19 »
Aaaaah, j'ai enfin pris le temps de me faire Final Fantasy 13 (premier de la série auquel je joue sérieusement), et je suis heureux d'être allé au bout de l'histoire principale. 50 heures trankilou. Maintenant j'attaque le platine, une bagatelle de 60 à 80 heures supplémentaires ;D

Toue ça pour dire que malgré les critiques qu'il a essuyé à sa sortie (jeu de couloir, rpg occidentalisé) j'ai vraiment accroché à fond, autant pour l'histoire que le gameplay (cristariums et stratégies), et vindediousse qu'est-ce que c'est joli :o