Author Topic: [PS4] Dans le fondement de MS jusqu'à la rate #noDRM #399€  (Read 58048 times)

Offline Overture1928

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 221
  • Bonus Pute: 36
  • ^_^'
Re: [PS4] Dans le fondement de MS jusqu'à la rate #noDRM #399€
« Reply #150 on: 16 February, 2018, 13:24:00 »
Terminé Secret of Mana. Que dire? Pourquoi avoir changé ce qu'on aimait (DA, musiques) et gardé ce qui est aujourd'hui d'un autre âge (menus, gameplay, progression)? Les petits aménagements qui apportent souplesse dans les déplacements (8 directions, course revue), ou encore 2 raccourcis inutiles ne font pas oublier son âge. Alors moi, je l'aime d'amour, et je le connais par coeur. Mais je doute sincèrement que n'importe quel joueur moderne accepte cette jouabilité. Et les vieux préféreront éternellement l'original. Encore un remake trop cher, cheap (modélisation niveau mobile, 4 crashs en 12 heures avec la MAJ), et qui ne s'adresse à personne, surtout à 40€ (trouvable à 30 chez amazon ou leclerc, cela dit). Dommage...

Offline ɯɐʇ

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 590
  • Bonus Pute: 83
  • ?x???? ¡¡¡¡¡
Re: [PS4] Dans le fondement de MS jusqu'à la rate #noDRM #399€
« Reply #151 on: 25 March, 2018, 14:21:12 »
un petit log des derniers jeux :



ça claque plus que le remake de SoM non ?

battle chasers nightwar (en cours, 30h estimées) : j'ai pris ce jeu sans hésiter pour sa DA qui défonce : mélange de textures peintes à la diablo3 sublimées par des lumières dynamiques, un tilt shift qui rend toutes les scènes comme un diorama parfait d'un jeu de figurines, et évidemment d'armures surdimensionnées et de gros poings parceque faut pas déconner, c'est un comics et un jeu de madureira. de ce coté rien à redire, la plupart des environnements vont vous péter la rétine et tout ressemble à une partie de hero quest fantasmée.
pour le reste c'est plus mitigé, la base est un "JRPG" à l'ancienne avec tout ce que ça implique (coucou le grinding) et quelques ajouts intéressants qui rendent les combats vraiment tactiques. pour moi le gros souci du jeu c'est vraiment son rythme, tout est lent, lent comme en 1993 où on acceptait que l'animation d'une attaque prenne 7 secondes et que l'écran de loot en prenne 10. mais on est en 2018 les mecs, à l'époque de twitch ! avec un système d'attaques à la valkyrie profile, on réduisait les temps de combat et le jeu aurait indéniablement gagné en dynamisme (quitte à garder un système de combat semi actif, juste avec des animations d'attaque simultanées).
on a l'impression qu'il y a tellement d'amour et d'énergie qui ont été apportés aux graphismes et aux animations (et c'est clairement le cas) que l'équipe n'a jamais réussi à se décider à faire des coupes et nous les inflige ad nauseam comme le dessin animé à chaque lancement du jeu, tout aurait mérité d'être accéléré de 20% (animations, déplacements...).
un autre point que je ne comprends pas c'est qu'il manque quelques options évidentes d'ergonomie qui sont pourtant des incontournables (mémoire curseur, auto fight, avance rapide...) là aussi c'est comme si le jeu nous interdisait ces raccourcis parceque, hé gamin, c'est pas un jeu à prendre à la légère... soit mais dans ce cas pourquoi nous proposer 10 heures de promenade de santé avant de rentrer dans le vif du sujet ?
car par la suite (et comme les tests le disent) on rencontre un palier ABSURDE de difficulté vers le niveau 10 c'est simple tu roules sur le jeu avant ça et ensuite le jeu essuie ses rangers cloutés sur ton visage, de quoi faire décrocher la moitié des joueurs malgré le système de jeu bien conçu et vachement pplus profond qu'il n'y paraît (loot + perks avec différents arbres + système d'overcharge absolument génial).

EDIT : j'ai finalement persévéré, le pic de difficulté est loin derrière (un peu de grinding et c'est oublié) et les combats commencent à devenir intenses avec le punch fou des animations on se surprend à lever sa manette en même temps que notre héro met une tatane au boss. bref ça aurait du être comme ça dès le début, 10h de "tuto" c'est too much les mecs.
les builds ont leur importance et le gain de niveau a un effet maboule sur les combats, si vous êtes bien préparés (forge, alchimie, bouffe, enchantements + dungeon skills) ça change du tout au tout.
bref, le jeu est toujours aussi oldschool-lent mais toujours aussi oldschool-bien, je suis tellement fan de l'univers fantasy naïf premier degré du jeu, les donjons sont sombres et humides, les forêts denses et creepy, derrière chaque chute d'eau y a un trésor, c'est le niveau zéro de l'inspiration, on a l'impression de jouer à un crossover entre ghouls & ghosts et warhammer (perso j'ADORE), corollaire dès que le jeu sort 1cm des clous il arrive à nous surprendre. bref, j'attaque le dernier tiers serein  ;)


ouaaaaais, c'est ça qu'on veut

borderlands the handsome collection (15h environ pour l'épisode pre-sequel en ligne droite) :
haaa borderlands, ça m'prend tous les 2-3 ans comme une envie de pisser, il faut que je me fasse ou refasse un borderlands, que je me replonge la tête la première dans le loot absurde, les collections de grosses pétoires et l'humour débile du jeu. c'est arrivé la semaine dernière et j'ai fait l'épisode "the pre-sequel" (handsome collection contient borderlands 2 + pre-sequel avec tous les DLC).
malgré quelques bonnes idées, notamment la gravité réduite, et comme ça a été annoncé un peu partout, c'est peut être le moins bon des borderlands, peut être que le schéma fatigue un peu, ou que le jeu manque un peu d'ampleur par rapport à ses grands frères. quoi qu'il en soit même si j'étais assez mitigé, ça m'a pas empêché de le torcher d'une traite.
un petit mot sur le "portage" vu qu'il s'agit d'un jeu de la génération précédente : c'est graphiquement correct même si ça a pris un coup de vieux le cell shading fait encore le job et les chargements sont rapides alors pas de quoi cracher dans la soupe.
à noter qu'ils ont poussé le curseur de l'humour au delà de la limite maximale, ça vanne non-stop du début à la fin, et je dois dire que la plupart du temps ça vise assez juste, mais ça doit contribuer au coté "gag" de cet épisode, comme l'était l'excellent DLC tiny tina's assault on dragon keep (<3 amour éternel) dans borderlands 2.



mr driller x boulder dash

steamworld collection : steamworld dig (6h env.) :
à l'occasion de la sortie de la collection j'ai enfin pris le temps de me faire l'excellent steamworld dig, dont taz a déjà dit le plus grand bien. comment ne pas aimer ce jeu ? le concept est juste génial, la maniabilité au poil, le jeu est court et ne tire jamais sur la corde, bref, tous ceux qui l'ont pas fait devraient se jeter dessus, c'est vraiment le type de jeu qui aurait sa place dans le "jeu du mois nespas" si tout le monde l'avait pas déjà fait.



le jeu intègre un système light de couverture et de balistique (avec tir ami)

steamworld collection : steamworld heist (10h env.) :
je suis un peu plus réservé sur SW heist, qui -bien qu'il soit tout aussi minutieusement calibré que SW dig- se traîne un peu plus en longueur, j'aurais aimé que plusieurs missions de la quête principale soient réservées pour des missions facultatives histoire de le rusher un peu plus. pour le reste rien à redire, un tactical "semi-actif" simple et efficace parfait pour de courtes sessions de jeu.



locoroco 2 remastered (4-5 heures) :
remaster correct et en 4K (en même temps avec un design vectoriel ça m'aurait fait mal qu'ils y arrivent pas) même si ça n'apporte pas grand chose  :D
je l'ai pris pour y jouer avec mes enfants et chanter à tue-tête matcha bon bon noi noi chilkala kala pan don pon !!.



le remake des musiques est du même acabit (même si j'avoue encore souvent switcher en son retro tellement la BO d'époque est fantastique)

wonderboy the dragon's trap (5 heures) :
le remake de l'amour absolu, les mecs ont tout compris, c'est ultra respectueux (peut être trop ? en tout cas ça s'adresse aux vieux comme nous) et d'une beauté à couper le souffle, et ça fourmille de petites idées géniales (les effets "3D" des bougies dans le château, les effets de lumière, et surtout les ré-interprétations de certains décors un peu roots du jeu d'origine...).
le plaisir de switcher en live entre les graphs et le son HD / retro est total, super taf les mecs. j'ose même pas imaginer le résultat (et la pression) si l'équipe s'attaquait à des monuments comme zelda 3.
« Last Edit: 26 March, 2018, 10:23:12 by ɯɐʇ »

Offline ɯɐʇ

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 590
  • Bonus Pute: 83
  • ?x???? ¡¡¡¡¡
Re: [PS4] Dans le fondement de MS jusqu'à la rate #noDRM #399€
« Reply #152 on: 04 May, 2018, 16:56:05 »
j'ai décidé de payer ma dime à DICE ce mois-ci :



battlefield 4 (solo, 6h env.) : je devais être un peu bourré quand j'ai décidé un jour d'acheter ce battlefield 4 qui traînait dans un bac d'occase. bon ben je vais pas vous faire un dessin, c'est 6h d'explosion-porn non-stop. votre perso est sur un immeuble : il s'écroule, un bateau : il coule, un barrage : il pète, un avion : il s'écrase, même pierre richard a plus de veine. les coéquipiers sont cons à manger du foin ou tirent avec des balles à blanc je sais pas ou je m'en fous ... globalement on sait pas trop ce qu'il se passe dans ce déluge pyrotechnique, alors on avance, un peu groggy jusqu'à la prochaine explosion parceque faut avouer que ça en jette encore pas mal même 5 ans après sa sortie.

pour les encartés NRA : ★★★★★
pour les autres : ★★✩✩✩





battlefield 1 (solo, 5h à tout péter) : en fait je devais être totalement bourré car le jour où j'ai acheté BF4 j'ai aussi pris le 1 (qui est pas du tout le 1 car il est sorti après le 4 faut suivre).
alors BF1 c'est autre chose, déjà il est (encore plus) beau à en pleurer, les 5 ou 6 campagnes solo sont très courtes et super variées, et le level design force le respect même si on traverse les niveaux à la vitesse d'un TGV sans réellement en profiter.
le jeu se déroule durant la première guerre mondiale et a le bon goût d'aborder plusieurs fronts (italie, france, dardanelles...) bien qu'il ne s'encombre nullement de la véracité historique. mais au final manette en main c'est vraiment trippant et c'est ça qui compte, c'est très nerveux, les armes ont un super feeling et sont variées, seule l'attaque au CàC est complètement pétée.
franchement j'ai du le trouver à moins de 10 balles d'occase et les 5h du solo les valent largement. les mecs maîtrisent leur moteur frostbite à fond, même les persos sont tout à fait corrects donc l'excuse bidon de ME andromeda "frostbite ça fait pas bien les persos" tient pas une seconde, quand on voit ce que ça peut donner avec ce jeu.

si t'as une grosse carte graphique : ★★★★★
si tu préfères regarder "le dessous des cartes" : ★★★✩✩





mirror's edge catalyst (9h sans les annexes) : chez dice on ne fait pas que des jeux de guerre on tente aussi autre chose (mais ça se vend pas).
mirror's edge catalyst (MEC) donc, la suite de l'excellent mirror's edge (10 ans déjà) qui sort miraculeusement en 2016 alors qu'on était persuadé que la licence était enterrée. mais ça tombe bien pour moi qui avait adoré le premier, nous voilà avec une suite tout pareil mais en plus beau.
j'ai lu pas mal de critiques sur le monde ouvert, le remplissage artificiel etc... et c'est un point que je déplore dans beaucoup de jeux, mais pour le coup je trouve que les testeurs ont eu la dent dure avec MEC car les activités annexes sont totalement facultatives, que la ville est grande mais compacte et surtout qu'elle est vraiment bien conçue pour qu'on la traverse rapidement et de mille façons différentes. la ville est d'ailleurs le perso central de cet épisode tant on prend son pied à la parcourir dans tous les sens en courant sur les toits en désactivant son "sens urbain" pour en profiter vraiment ... au risque de finir écrasé au sol.
c'est d'ailleurs en comparant ce jeu à une autre suite dont j'attendais beaucoup : gravity rush 2 qu'on voit que cette ville est une réussite. les 2 jeux nous offrent des séquences de voltiges totalement trippantes mais alors que dans GR2 ont doit se fader 40 secondes de vol entre 2 moments d'actions (heureusement sauvé par le fait qu'on voit la petite culotte de l'héroïne) dans MEC tout s'enchaîne sans temps mort, comme par exemple les séquences dans lesquelles ont doit échapper aux gardes qui offrent plusieurs minutes d'action durant lesquelles ont alterne sauts, grimpettes et glissades sans que la tension ne retombe à aucun moment.
je trouve la maniabilité plus fluide que l'original, le design graphique plus varié bien que toujours aussi stylisé, et je me fous du scénario des jeux donc le fait qu'il soit nul et cousu de fil blanc ne me gène pas  ;D

si t'aimes le mélange plateforme / jeu de course : ★★★★★
si t'as besoin d'un GPS pour aller acheter le pain : ★★★★✩
« Last Edit: 04 May, 2018, 17:06:06 by ɯɐʇ »

Offline Tog

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 617
  • Bonus Pute: 77
  • Brillant camarade
Re: [PS4] Dans le fondement de MS jusqu'à la rate #noDRM #399€
« Reply #153 on: 06 May, 2018, 20:10:13 »
BF1, il faut voir le zeppelin faire BOUM en multi c'est bien fun  :D

Offline ɯɐʇ

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 590
  • Bonus Pute: 83
  • ?x???? ¡¡¡¡¡
Re: [PS4] Dans le fondement de MS jusqu'à la rate #noDRM #399€
« Reply #154 on: 25 May, 2018, 14:54:52 »
je continue mon gamelog de patient gamer même si ça n'intéresse que moi (à mon grand âge c'est bien de noter qu'on a fait un jeu pour pas le refaire 3 mois après parcequ'on a tout oublié).

et puis c'est ma petite revanche sur ceux qui disent qu'une fois adulte on a plus le temps que de jouer à clash of clans  ;D


on attaque des gros dossiers ce mois-ci :



nier automata (1er run en 20h, 26 fins différentes lol, j'en ai fait 2 pour l'instant) : nier c'est un peu le carton surprise de 2017, ils en ont vendu des palettes alors qu'à l'époque tout le monde disait "le jeu japonais c'est mort". parceque difficile de faire plus japonais que nier automata, vise un p'tit peu l'héroine tsundere avec son bandeau sur l'oeil, ses talons, sa jupe et sa petite culotte apparente et son sidekick qui semble destiné à une grande carrière de doujin shota...
et puis techniquement, on est bien sur des arguments de jeu japonais avec un 60fps quasi constant au prix de textures PS2, d'une distance d'affichage ridicule et de moins de polygones dans tout le jeu qu'il y en a pour modéliser kratos.
alors c'est quoi nier automata ? c'est un hybride de shooter et beat them all qui emprunte un peu partout sans arriver à tout faire aussi bien. les phases de shoot rappellent ikaruga, les phases d'action les contras PS2, et les phases de fight bayonetta. les boss sont soit dans le trip sephiroth soit sont des géants dignes d'un shadow of the colossus, le système connecté de cadavre emprunte à dark souls, et le tout est enrobé d'une histoire compliquée qui pique à evangelion (pour situer).
j'ai l'air un peu réticent mais faut dire que j'en attendais énormément et le jeu n'a pas été tout à fait au niveau.
on reste sur du jeu d'action très solide, avec platinum aux commandes pas de souci sur les scènes de fight, notamment quelques boss particulièrement géniaux. après faut adhérer au trip et au fait que le jeu souffle le chaud et le froid en alternant scènes d'anthologie et séquences ridicules.
je ne sais qu'en penser au final, j'y ai vécu de très grands moments qui resteront en mémoire mais l'envie de finir mon NG+ n'est pas forcément là (le jeu est prévu pour qu'une partie soit constituée de 3 runs avec 3 persos), un truc qu'on ne peut pas lui reprocher : son trip bien particulier et sa volonté de bien faire qui le rendent fondamentalement original alors qu'il ne fait que pomper des idées à droite à gauche.




darkest dungeon (ancestral edition) (60h pour un run, j'ai lâché un peu après la moitié) : là aussi grosse attente pour ce jeu qui a été couvert de louanges (méritées) un peu partout. c'est un tactical sans concession dans un univers lovecraftien extrêmement bien rendu.
alors c'est simple tout est réussi dans ce jeu, le système simple mais très solide fait penser à un jeu de plateau béton, la direction artistique m'a parfois donné l'impression de jouer à un LdvH, l'ambiance lovecraftienne et la gestion de la folie sont vraiment réussies ce que peu de jeux ont achevé correctement ces dernières années. le jeu est dur, mais juste, vos héros vont mourir, souvent, ça fait partie du charme du jeu même si ça rend parfois fou de rage :D
j'ai adoré ce coté simple mais riche, ce jeu pourrait se jouer avec des figurines des cartes et des jetons ça serait (presque) pareil : "BOUM nyarlathotep curse ton croisé, tu foires ton jet de sauvegarde, il devient fou et prend ta vestale pour une ennemie, il la frappe, coup critique elle meurt." (en vrai c'est quasiment ça, ce jeu est sans pitié et quand vos persos commencent à dérailler ça sent très vite le sapin)
des défauts ? perso j'en vois qu'un mais il est de taille, c'est que le jeu est loooooong, c'est sûr ça installe l'ambiance, ça permet de faire monter la pression, mais j'aurais pas craché sur un jeu condensé de moitié. certains donjons épiques prennent littéralement plusieurs heures à traverser, bref, à moins de ne faire que ça, un run est déjà une épreuve. c'est dommage, je pense que le jeu offre beaucoup avec les modes de jeu avancés et ne perd rien à être refait en NG+ (différents persos, donjons aléatoires...).




persona 5 (+100h pour un run, en cours) : si vous connaissez les personna je vais pas vous apprendre grand chose, alors expliquons la série pour les autres.
persona c'est une série de JRPG d'atlus, spin off des megami tensei, qui se passent dans un japonais contemporain fantasmé qui intègre des éléments fantastiques variés (principalement issus du folklore japonais) ça tourne en général autour d'une bande d'ados qui vont vivre une année en jonglant avec l'aventure RPG à proprement parler (en gros : rusher des donjons et tuer un boss) et divers éléments pour les faire progresser : vie scolaire, amitiés, job étudiant, études, exams, romance, loisirs : restos / ciné / arcade...
alors oui, persona comme les megami tensei c'est aussi des monstres en forme de bite (et pas que) mais ceux qui y ont joué savent qu'il serait débile de réduire le jeu à cela tant c'est anecdotique et bien intégré dans la fantasmagorie du jeu).
bref persona c'est TOTALEMENT un truc pour ados, si ça vous file d'emblée des boutons oubliez car ici on traite de leurs problématiques : échec scolaire, les-adultes-ils-sont-trop-cons-ils-comprennent-rien-à-ma-vie, harcèlement, suicide, etc... de façon très "manga" avec de très nombreuses séquences cinématiques, des tonnes de dialogues et des séquences animées de grande qualité (globalement vous pouvez voir P5 comme un anime de 100h vous auriez pas tout à fait tort).
le système de jeu intègre ça et tous les éléments fantastiques de manière cohérente et rajoute pour ce persona une thématique "cambriolage" façon cat's eyes et pour peu que vous accrochiez à l'ambiance c'est une franche réussite et le jeu est vraiment prenant.
cet aspect cambriolage colle totalement au gameplay d'un persona, dont le système de jeu s'appuie sur des forces/faiblesses à exploiter et des combats d'une difficulté légendaire si vous ne les abordez pas comme il faut.
ici ça ne peut que bien servir le pitch braquo : il faudra préparer son casse, s'infiltrer, éviter les gardes, surprendre les ennemis, et globalement prendre vos repères avant de laisser une carte annonçant votre vol (  :-* ) pour ensuite dérouler le casse parfait...
mais c'est aussi peut être la seule faiblesse du gameplay, au final une fois qu'on connait les weak points ennemis (attaquer 1 weak point = 1 action gratos), il n'y a plus aucun challenge, au pire vous sortez du donjon histoire de recharger votre magie et sinon c'est attaque surprise, crit, crit, crit, crit, attaque de groupe, PROFIT. bon après les attaques et cinématiques sont tellement classes qu'on passe bien 15h à sourire bêtement en se prenant pour goku-ultra-instinct-sayan-argent-mon-cul tellement on est fort et on transpire la classe, lupin et catherine zeta jones peuvent aller se rhabiller.
un mot sur la DA qui a beaucoup fait parler d'elle, c'est simple c'est certainement le jeu le plus stylé auquel j'ai pu jouer, le moindre écran de menu est une vraie oeuvre d'art, tout est sublime. le jeu fait pourtant dans l'économie (textures / polygones) mais tout est pensé par des graphistes et des chara-designer dans un style manga contemporain qui défonce.




earth defense force 4.1 the shadow of new despair (20h annoncés j'aurais dit un peu plus, j'en suis au tiers) : le bon gros kusoge des familles, je sais pas pourquoi j'adore cette série depuis EDF 2017 sorti en 2007 (comme quoi finalement l'invasion extraterrestre n'a pas eu lieu 10 ans après).
EDF c'est quoi ? un jeu de merde à la réalisation d'un autre âge, dans lequel vous allez détruire des robots géants et des insectes, beaucoup d'insectes, des milliers d'insectes, armés d'armes débiles et surpuissantes, tout en réduisant en miettes la ville s'il le faut (et OUI il le faut).
depuis EDF insect armaggedon si je dis pas de bêtises le jeu intègre un système de progression (santé) et d'armes à débloquer.
c'est parfois extrêmement frustrant car un mauvais équipement et c'est le game over assuré, mais ça on ne s'en rend parfois compte qu'au bout de 20 minutes de jeu. l'équipement est aussi random et certaines armes sont complètement pétées.
c'est merdique et hypnotique à la fois, ça ne demande aucun skill et les missions consistent soit à tout tuer; soit à tout tuer (voire parfois tout tuer).
de manière générale vous l'aurez compris, faut avoir le moral pour supporter l'interface et la réalisation d'un autre âge sans parler de l'audio et des dialogues D.E.B.I.L.E.S de vos coéquipiers ... mais avoir la chance de buter 2000 fourmis de la taille d'un camion au lance roquette pour sauver une ville dont il ne restera plus un bâtiment debout au final ça demande un peu d'abnégation de toute façon.
à noter : multi joueurs (4) online, split-screen (2 joueurs) et une bonne centaine de missions x 4 classes de persos x 5 niveaux de difficultés vous êtes pas prêt d'en voir le bout.
« Last Edit: 25 May, 2018, 20:45:03 by ɯɐʇ »

Offline MitlaMit

  • Snack of Quality
  • Sr. Member
  • ****
  • Posts: 491
  • Bonus Pute: 46
  • Snacky Chan
Re: [PS4] Dans le fondement de MS jusqu'à la rate #noDRM #399€
« Reply #155 on: 26 May, 2018, 08:38:59 »
J'en suis à 120h sur P5, bientôt au milieu deon NG+, et c'est toujours autant le pied. Je trouve Tam un peu dur avec le système de faiblesse, parce qu'il n'est pas si facile de les exploiter à chaque combat sans être très stratège et très bien équipé.

Le jeu est taillé pour le NG+ au passage, tout est fait pour les gens qui n'ont pas le temps de niaiser et qui veulent entrer dans le vif du sujet de ce qu'ils ont manqué.

Le jeu est tellement bon que je ne touche plus à mon bébé DBFZ, c'est dire...

Offline ɯɐʇ

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 590
  • Bonus Pute: 83
  • ?x???? ¡¡¡¡¡
Re: [PS4] Dans le fondement de MS jusqu'à la rate #noDRM #399€
« Reply #156 on: 26 May, 2018, 09:34:53 »
Je trouve Tam un peu dur avec le système de faiblesse, parce qu'il n'est pas si facile de les exploiter à chaque combat sans être très stratège et très bien équipé.

je ne suis ni l'un ni l'autre mais j'ai lancé en normal et je n'en suis qu'au 3ème palace peut être que ça se complique par la suite (j'aimerai bien).
mais dans mon souvenir les précédents megaten (notamment nocturne sur lequel j'avais passé un paquet d'heures) étaient autrement plus durs. nocturne en normal ça pique déjà sévèrement  :D

là le fait que le héro soit multi-persona et qu'il puisse en changer à chaque tour de combat c'est EZ. j'ai juste cherché des personas pour ma team de début (lover/chariot/death/hierophant), et ensuite complété avec des personas variés.

pour te donner une idée, j'ai pas encore uppé mon matos (hormis ce que je trouve en donjon) et je ne me suis concentré que sur mes relations avec ma team, pour le coup j'ai des skills très très forts notamment sur chariot (lvl 8 ).
arrivé en donjon, entre les ennemis sur lesquels on pourrait lire "je suis un ennemi de glace je crains le feu", ceux que je connais des précédents jeux et ceux à qui je claque feu/éclair/vent/glace en un tour j'ai vite fait de trouver les points faibles, le reste n'est qu'une question de management des SP : j'ai du sortir du premier palace à cause de ça mais j'ai roulé sur le deuxième par contre...
« Last Edit: 26 May, 2018, 09:52:30 by ɯɐʇ »

Offline MitlaMit

  • Snack of Quality
  • Sr. Member
  • ****
  • Posts: 491
  • Bonus Pute: 46
  • Snacky Chan
Re: [PS4] Dans le fondement de MS jusqu'à la rate #noDRM #399€
« Reply #157 on: 26 May, 2018, 10:14:53 »
Ah oui on joue pas du tout pareil   :D bon c'est mon premier MegaTen aussi (je pense ce serait malhonnête de compter Persona 4 Arena  ;D)

Par contre Ryuji rang 8 au 3e palace je sais pas comment t'as fait, il fait une très longue pause au rang 6 ou 7 il me semble.

Offline ɯɐʇ

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 590
  • Bonus Pute: 83
  • ?x???? ¡¡¡¡¡
Re: [PS4] Dans le fondement de MS jusqu'à la rate #noDRM #399€
« Reply #158 on: 26 May, 2018, 10:28:31 »
je te dis peut être une bêtise sur le rank, mais je suis sur d'avoir choppé insta-kill avant de finir le 2e palace.

EDIT : en effet rank 7/10 my bad.

Offline ɯɐʇ

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 590
  • Bonus Pute: 83
  • ?x???? ¡¡¡¡¡
Re: [PS4] Dans le fondement de MS jusqu'à la rate #noDRM #399€
« Reply #159 on: 20 June, 2018, 13:35:23 »
pom pom pom



wolfenstein 2 the new colossus (~10h) : blazko le barjo revient et il est pas content, wolf 2 c'est tout comme le précédent mais en plus rapide et plus brutal. toujours ce mélange d'infiltration très light et de démembrement de nazis par centaines.
c'est très beau, la musique metal accompagne bien le jeu, et le tout baigne dans un délire tarantinesque tellement too much que ça en devient marrant.
j'avais rapidement laissé tombé le premier trop coincé, trop claustro, celui-ci propose un level design bien meilleur et des séquences de jeu foutrement jouissives.



super hydorah (un run = env. 2h) : j'ai enfin pu mettre la main sur ce chef d'oeuvre de locomalito, j'ai pas été déçu c'est un hommage extrêmement réussi à gradius qui ne sacrifie à la modernité que les défauts flagrants qui alourdissaient son modèle (notamment le fait de perdre tout son armement en cas de mort).
le jeu est plutôt accessible pour un shmup, je pense qu'il y a un système de rank toutefois car si j'ai fait plus de la moitié du jeu à mon premier crédit, j'avais bien plus de mal ensuite alors que je commençais à comprendre comment scorer. en tout cas rien d'insurmontable j'ai réussi à le one-créditer avec un peu de rigueur.
le jeu est une franche réussite, les compositions de gryzor87 sont excellentes, j'ai beaucoup apprécié qu'elles soient variées et d'inspirations "retro" sans verser dans le chiptune.
le jeu propose des embranchements avec des niveaux facultatifs mais qui permettent de faire progresser son armement (avec une sélection en début de niveau parmi un arsenal varié) et beaucoup de secrets à trouver, de quoi s'occuper une dizaine d'heure si on veut en faire le tour.



dishonored 2 (12h env.) : dans la série des jeux que je ne pensais pas apprécier, le premier dishonored tient une bonne place. avec son système d'infiltration très light qui n'interdit pas l'approche bourrine (même si on perd une grande partie du scénario et de l'intérêt), son esthétique sublime et son monde unique, mélange de steampunk et de gothique, j'avais vraiment aimé le parcourir.
dishonored 2 remet le couvert sans RIEN changer à la recette mais en poussant tous les curseurs un cran plus loin. le level design à base de "mini-arènes" est toujours aussi inventif, et le fait de pouvoir faire le jeu avec 2 persos différents incite à la re-découverte.
le tableau n'est malheureusement pas parfait sur le point de vue technique avec un framerate qui souffre souvent sur PS4.
envisagez le jeu en "difficile" tout de même pour en saisir tout le sel.




ruiner (6h) : attention merveille, ruiner dont le trailer E3 n'a pas laissé grand monde de marbre est un twin stick shooter ultra brutal qui se déroule dans un monde cyberpunk bien cradingue. du vrai cyberpunk comme on je l'aime : des humains augmentés, des usines, des junkies, des cyborgs, des putes, des megacorpos et de la violence, beaucoup de violence... on y incarne un mec random parti à la recherche de son frère, dont le cerveau s'est fait pirater et qui va servir d'homme de main pour différents intervenants en défouraillant tout sur son passage.
l’esthétique sublime emprunte énormément à akira et certains plans sont à pleurer tellement ils sont stylés, les éclairages dynamiques de l'unreal engine faisant merveille.
la musique alterne entre techno indus et minimaliste et rythme à merveille les affrontements super bourrins du jeu.
le gameplay n'est pas en reste, précis, rapide, après quelques minutes de jeu on se surprend à jongler entre son arme de poing (R2) son arme de CàC (R1) ses pouvoirs (L2 comme un bouclier, ou une surcharge de puissance) ses armes secondaires (□ : grenades...) son dash extrèmement utile (R1) un bullet time (R3) et des mises à mort ultra brutales (R3) tout ça de manière fluide, dans un vrai ballet de mort, c'est assez fou de voir comment le jeu reste lisible (alors qu'il empile les filtres de déformation) et accessible à la manette malgré la vitesse des affrontements et le nombre de pouvoirs disponibles. l'arbre des modifications restant ouvert à tout moment pour adapter son système de jeu aux boss notamment.
je dirais qu'il n'y a pas photo, si vous aimez le genre vous pouvez foncer vous ne regretterez pas votre achat, mieux même vous aurez entre les mains un des meilleurs représentant du genre, pourtant il reste quelques petits défauts qui entâchent un peu le jeu, et on se dit qu'avec une équipe un peu plus conséquente on aurait atteint le nirvana du twin stick shooter :
- sur PS4 il y a des micro-freeze de temps en temps quoique pas dans l'action c'est peut-être du au loading d'assets... (c'est ma console ou vous en avez expérimenté aussi averell / wonder ?)
- les pouvoirs sont trop puissants, une fois qu'on commence à en débloquer on a tendance à rouler sur le jeu (en normal), le bullet time upgradé par exemple ralentit trop le jeu
- en revanche le début du jeu avant qu'on ait quelques pouvoirs est très difficile (notamment le premier boss en hard).
- des dialogues doublés auraient pas été de refus
- la musique cadre bien avec l'action mais elle manque un peu de personnalité, c'est pas hotline miami quoi....
« Last Edit: 20 June, 2018, 13:37:24 by ɯɐʇ »

Offline ɯɐʇ

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 590
  • Bonus Pute: 83
  • ?x???? ¡¡¡¡¡
Re: [PS4] Dans le fondement de MS jusqu'à la rate #noDRM #399€
« Reply #160 on: 20 June, 2018, 21:45:37 »
ruiner again, argh mais ils auraient tellement pu faire le meilleur twin stick shooter depuis neo contra... le matériau de base est tellement bon que la moindre anicroche me file le bourdon.
oubliez le NG+. sur le papier "encore plus brutal et difficile", en vrai une promenade de santé. j'ai tenté de changer de build ça me parait encore plus simple, je finis chaque mission en S+ et j'utilise même pas tous mes pouvoirs  :-[ ...
quand je pense que j'ai lu des tests qui disaient que ruiner était "trop dur en normal", on a pas du jouer au même jeu.

bon sinon pour pas cracher dans la soupe un DLC gratuit est sorti qui ajoute ce fameux NG+, un mode arène façon "gauntlet" avec un pouvoir à choisir à chaque étape (10 en tout) et pour le coup bien hardcore, un mode contre la montre qui zappe toute l'histoire, de nouvelles armes, de nouveaux finish moves + quelques détails cosmétiques.
ça fait plaisir quand un dev suit son jeu comme ça.

Offline averell

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 190
  • Bonus Pute: 108
  • Big... Big cleaver... killing all my friends...
Re: [PS4] Dans le fondement de MS jusqu'à la rate #noDRM #399€
« Reply #161 on: 25 June, 2018, 10:35:42 »
- sur PS4 il y a des micro-freeze de temps en temps quoique pas dans l'action c'est peut-être du au loading d'assets... (c'est ma console ou vous en avez expérimenté aussi averell / wonder ?)
Aucun freeze chez moi (mais deux plantages au démarrage). Après j'ai une PS4pro (merci aux cambrioleurs !), ça aide peut-être.

- les pouvoirs sont trop puissants, une fois qu'on commence à en débloquer on a tendance à rouler sur le jeu (en normal), le bullet time upgradé par exemple ralentit trop le jeu

Oui, je pense que c'est le genre de pouvoir qu'il ne faut surtout pas utiliser, ça ressemble à un easy mode qui ne dit pas son nom.

Offline super8

  • Jr. Member
  • **
  • Posts: 87
  • Bonus Pute: 9
Re: [PS4] Dans le fondement de MS jusqu'à la rate #noDRM #399€
« Reply #162 on: 22 August, 2018, 19:54:24 »
Dans un moment de faiblesse, j'ai craqué pour la ressortie "HD" a minima de Shenmue 1 & 2. On gagne en confort de jeu, par rapport à la version Dreamcast, avec un crénelage et des temps de chargement réduit, une traduction en FRANÇAIS du texte (sous-titre, carnet, menu), choix entre les voix japonaises et anglaise, 16/9, etc. Possibilité de jouer "comme à l'époque", en format 4/3, aliasing et FULL English...
J'ai plaisir à redécouvrir l'aventure, l'ayant parcourue plusieurs fois. Mais la maniabilité (très rigide) demeure, les textures restent les mêmes, ce qui m'avait impressionné à l'époque (fouiller les placards, les PNJ menant leur petite vie, et même les "vraies" ombres des perso, etc.) accuse le poids des années, quelques bugs, et même des ralentissements, gâchent ce plaisir évoqué ci -dessus... Cette ressortie risque donc de peiner à convaincre les nouveaux joueurs. Peut-être serai-je plus satisfait de mon achat lorsque j'attaquerai le deuxième épisode.

Offline Overture1928

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 221
  • Bonus Pute: 36
  • ^_^'
Re: [PS4] Dans le fondement de MS jusqu'à la rate #noDRM #399€
« Reply #163 on: 22 August, 2018, 20:38:48 »
Hébus disait il y a peu qu'Okami est chiant. Ma définition de chiant, c'est Shenmue. Jamais je ne me suis amusé avec ces jeux. Je ne comprends pas l'engouement des neo-weebos sur ce ramassis de séquences ennuyeuses, portées par une jouabilité pachydermique. Sérieusement, c'est juste le brouillon de Yakuza, porté par un Ryo au charisme et aux expressions d'une endive...

Mais cela dit le boulot sur cette version est de qualité (cf Digital Foundry).

Offline Mayo

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 424
  • Bonus Pute: 66
  • Je ne connais aucune snack de nuit à Mâcon!
Re: [PS4] Dans le fondement de MS jusqu'à la rate #noDRM #399€
« Reply #164 on: 04 September, 2018, 09:49:18 »
Shenmue 2 est un peu plus dynamique,  mais sans plus.

Déjà, j'hésite à prendre la version PS4 ou Xbox1 .     je possède la Xbox1 mais visiblement  la suite Shenmue 3 ne sortira que sur la PS4.  Je me vois mal acheter le même jeu sur les 2 supports.

est ce une version identique à la Dreamcast mise à part une maj graphique,  il y avait des bonus online et offline,  est ce qu'ils sont presents dans le Remastered?