Author Topic: [PES/FIFA/FM] Pro Evolution Football Association Manager  (Read 166572 times)

Offline Parkingboy

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 297
  • Bonus Pute: 87
  • Paris, New-York, Vesoul.
Re: [PES/FIFA/FM] Pro Evolution Football Association Manager
« Reply #420 on: 23 December, 2015, 13:27:45 »
La victoire déserte le stade de l'Union, les supporters grommelent, ce nouvel entraineur est-il à la hauteur?
Quel suspense mon Roger! Je me surprends à etre decu que tu ne gagnes pas, je suis mordu!

Offline Enker

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 3 407
  • Bonus Pute: 138
Re: [PES/FIFA/FM] Pro Evolution Football Association Manager
« Reply #421 on: 23 December, 2015, 18:21:56 »
On s'y croirait, ça transpire la passion :)
Et puis c'est coolos, je découvre le foot allemand grâce à ces petites chroniques. Et par là même que Red Bull n'a pas investi qu'à Salzburg, marrant.

PS : je veux pas dire mais le dernier Toulouse-Lorient s'est terminé sur un 2-3 :D

Offline Cosmic

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 184
  • Bonus Pute: 25
  • ALORS PEUT-ÊTRE !!!
Re: [PES/FIFA/FM] Pro Evolution Football Association Manager
« Reply #422 on: 29 December, 2015, 13:00:55 »
PS : je veux pas dire mais le dernier Toulouse-Lorient s'est terminé sur un 2-3 :D

Tu te doutes bien que c'est l'exception qui confirme la règle.  ;D

Allez les boys, on retourne au charbon, la saison continue, sortez vos écharpes et vos maillots de l'Union, on va au stade !

“If you lose a game, everyone asks why this player didn’t play. If we win, nobody asks.” Jürgen Klopp

Épisode 5 : L’alternance

Et Jürgen Klopp (ancien coach emblématique de Dortmund, actuel coach de Liverpool) pointe quelque chose de terriblement vrai dans sa citation ci-dessus. Le journaliste s’acharne sur le joueur qui a fait un non-match quand vous perdez. S’il fait un non-match et que vous gagnez : pas de problème.
Seulement dans FM, c’est souvent vous qui êtes pointé du doigt lorsque les résultats ne sont pas là.
Alors que dans la vraie vie, c’est parfois tout autre. Regardez José Mourinho avec Chelsea, le bonhomme vient de se faire jeter dehors car son club est à 3 points de la zone rouge en championnat alors qu’en mai dernier, il soulevait le trophée de champion d’Angleterre.
Les journalistes ont mis en avant son caractère imbuvable, ses provocations, etc. Mais demandez aux fans de Chelsea, limoger Mourinho n’était pas la solution. Pour beaucoup de supporters les responsables sont Hazard, Costa ou Fabregas qui ne jouent pas pour faire gagner l’équipe et qui donc trahissent leur coach…
Alors qui est le véritable responsable lorsqu’un club de va pas bien : les joueurs ou l’entraîneur ?
Vous avez 4 heures.

Pour l’Union, cette mauvaise série de 4 matchs sans victoire n’est pas très rassurante mais au classement le club se maintient à une honnête septième place.


Comme dans beaucoup de championnats, si vous n’êtes ni dans les places de tête, ni en bas de classement, vous vous retrouvez dans cette fameuse zone d’inconfort appelé « ventre mou ».
Ni trop en retard, ni trop en avance sur vos temps de passage, une défaite supplémentaire peut vous faire chuter de 5 à 6 places et une victoire peut vous permettre de basculer dans la bonne moitié du classement.
Bref, y rester trop longtemps dans ce ventre mou, c’est s’offrir une saison sans panache.

Mon calendrier m’offre une opposition face à Duisbourg pour mon prochain match de championnat. Normalement je dois remporter ce match sans trop de problèmes, encore faut-il se préparer au mieux.
J’axe ma semaine de préparation sur les coups de pieds arrêtés offensifs, je travaille différentes combinaisons sur corners notamment, et je change la disposition de mes ouailles lors des phases défensives.
Je fais un point avec mon staff sur les décisions à prendre sur certains cas épineux : la non-réussite devant le but de Falcinelli depuis quelques matchs, enlever ou non Köhler de la liste des transferts, choisir les meilleures options tactiques pour le match face à Duisbourg, etc.
Rodolpho Cardozo, mon brave préparateur argentin me conseille d’aligner Wood à la place de Falcinelli, j’envisage de le faire et je réalise le changement adéquat dans ma tactique.

Assez étonnamment c’est à ce moment que le garçon vient frapper à la porte de mon bureau pour me parler d’un problème vis-à-vis de son temps de jeu. Haha.
Je désamorce l’affaire en lui annonçant qu’il sera aligné lors des prochaines rencontres, à lui de ne pas me décevoir désormais ! Wood, toute la ville de Berlin te regarde désormais !


Assez logiquement je suis favori de cette rencontre mais le danger est présent. Duisbourg n’a pas gagné depuis 8 matchs, moi depuis 4. Quoiqu’il arrive les deux équipes qui s’affronteront seront en proie aux doutes.
Je vais tout miser sur un jeu direct et rapide. Mes joueurs sont capables de se projeter rapidement devant sans avoir le besoin de conserver à tout prix le ballon (d’ailleurs cela n’a pas toujours bien marché lorsque je voulais garder ce foutu cuir).

Je réalise quelques changements au sein du 11 de départ. Comme convenu, Wood devient titulaire, Nikci conserve une place à droite mais ses deux prochains matchs seront déterminants sur son temps de jeu futur. Kreilach fait son retour au milieu. Puncec remplace Prychynenko juste pour faire tourner. Pareil pour le poste d’arrière droit.
On conserve le 4-4-2 mais en faisant confiance à l’équipe tactique mis en avant par mon préparateur. Je fais confiance à mon staff pour tester autre chose dans l’approche. On va voir si cela paye.


Non, vous ne voulez pas savoir ce qui s’est passé lors de ce match.
Non, vous ne voulez pas savoir qu’à la mi-temps, il y avait 0-0 après 45mn où j’affichais une très légère domination mais vraiment rien d’extraordinaire.
Non, vous ne voulez pas savoir que le match a été dur physiquement et que cela a entraîné une pluie d’avertissements.
Non, vous ne voulez pas savoir que Fürstner a pris un carton rouge à l’heure de jeu.
Non, vous ne voulez pas savoir qu’à 10 contre 11, j’ai subi une domination sans partage de la part de Duisbourg.
Non, vous ne voulez pas savoir que Duisbourg a touché le poteau et la barre transversale à 3 reprises et que Haas a été impérial dans sa cage.
Non, vous ne voulez pas savoir que j’ai marqué un but après 18 secondes de jeu en seconde mi-temps.
Non, vous ne voulez pas savoir que j’ai gagné ce match 1-0 dans la douleur.
Non, vous ne voulez pas savoir comme c’est frustrant de prendre 3 points alors que l’on a joué de manière totalement immonde.

Mon équipe n’y est tout simplement pas arrivée dans le jeu lors de cette rencontre. Cela devient critique… Il faut que j’arrive à construire sereinement, à poser le jeu, à faire tourner le ballon, et surtout à ne pas le perdre de façon idiote.
Il me faudrait des recrues dans le staff notamment pour appuyer sur le contrôle du ballon et la cohésion de groupe mais pour cela, il faudrait que je demande à mes dirigeants d’augmenter le nombre de membres de staff autorisés au sein du club…

Les plaintes des joueurs pour problème de temps de jeu se multiplient, cette fois-ci c’est mon numéro 10, Erol Zejnullahu qui vient me faire part de son mécontentement.
Il faut dire que je n’ai pas joué en 4-2-3-1 depuis quelques matchs, ou alors lorsque je le faisais, il ne prenait pas sa place de 10 alors même qu’il est le seul et pur numéro 10 de mon effectif.
Je me sers de Daube comme excuse, car ce dernier réalise de bonnes performances dernièrement. Cet argument fait mouche et mon brave numéro 10 albanais s’excuse pour m’avoir dérangé.
Ah si seulement ils étaient tous comme ça…

A noter la grosse branlée de mes U19 face au voisin du Hertha, une lourde défaite 5-0 dans le derby…
Malgré l’ajout conséquent de membres du staff dans cette équipe, rien ne va très bien pour les minots de l’Union
Il faudra se pencher sur ce problème lorsque j’aurais trouvé un bon rythme de croisière avec l’équipe première.
Une équipe première qui va d’ailleurs jouer un match très important en championnat.


Sankt Pauli c’est un peu le dernier club avec l’Union Berlin à avoir un fonctionnement à part, une idée du football à des années lumières du football marketing-business d’aujourd’hui.
Ce n’est pour rien que l’un de leur symbole est le drapeau pirate !
Les oppositions face à l’Union se jouent toujours dans une relative bonne ambiance mais avec la ferme volonté de s’imposer quoiqu’il arrive.
Et plutôt de que monopoliser le temps de parole, je voudrais bien que mon ami Melchior vienne nous raconter quelques anecdotes sur Sankt Pauli, un club qu’il connait certainement un peu mieux que moi.

Concernant mon 11 de départ, je suis obligé de me passer de Fürstner, mais sinon les titulaires ne bougent pas.
Je décide d’être radicalement défensif pour cette rencontre, je baisse d’un cran dans l’envie de faire le jeu. Pourquoi ?
Tout simplement parce que malgré la récente victoire, cette équipe doute. Elle n’arrive pas à enchaîner trois passes, alors autant tenter de s’appuyer sur une base défensive solide en essayant de contrer, ou de marquer sur coups de pieds arrêtés maintenant qu’on les travaille avec des combinaisons intéressantes.
Bref, l’idée est simple : laisser Sankt Pauli faire le jeu, couvrir le terrain en pressant efficacement pour bloquer les transmissions au sol et obliger l’adversaire à chercher des passes en profondeur lobées et donc envoyer des ballons sur mes défenseurs qui sont meilleurs dans le domaine aérien, récupérer ce ballon, lancer les attaquants dans le dos d’une défense adverse qui sera haute puisque joueuse, la prendre de vitesse, bien négocier son face-à-face et BAM !
Encore faut-il que tout se passe comme prévu !  ;D


On garde un 11 assez cohérent par rapport à l’équipe qui était alignée lors du dernier match. Mais bon, cela ne suffit pas…
Défaire 1-0 sur la pelouse de Sankt Pauli. Un début de match où je me laisse volontairement dominé, où Wood arrive à frapper au but en contre mais sans jamais cadrer.
Et puis forcément à chercher à bien défendre, on finit par faire une erreur : une frappe détournée par Schönheim qui trompe Haas. Le contre-son-camp un peu moche…
Suite à cela, j’arrive à réaliser quelques bons mouvements, voulant profiter de cet élan assez positif, je décide de jouer un poil plus offensif pour maintenir la pression.
Wood rate une autre frappe en contre, Falcinelli le remplace et marque un but hors-jeu, puis trouve la transversale sur un centre, etc.
Bref quelques incident de match font chier, d’autres donnent de l’espoir, c’était assez dingue comme je manque de stabilité et comment mon équipe peut passer du tout au tout…
Visiblement ce n’était pas mon match pour réussir à faire un résultat chez une équipe en forme…
Dommage car cette nouvelle défaite nous fait replonger dans le doute. De toute façon la victoire contre Duisbourg était assez illusoire…

A cours des jours qui suivent, j’organise une réunion avec mes joueurs. Je veux les provoquer, créer un électrochoc pour les remobiliser et les motiver en vue des échéances à venir.
Le danger dans FM lorsque vous faites cela, c’est de scinder votre vestiaire en deux. Et clairement vous vous exposez au pire pour les prochaines semaines…
Mais visiblement mon discours est bien passé : je leur explique qu’il ne faut pas baisser les bras, que la réussite n’est pas de notre côté actuellement, etc.
Kreilach en bon capitaine explique que tout le monde que l’équipe est capable de mieux et qu’elle ne joue pas à son niveau.
Sursaut d’orgueil en vue face à Braunschweig ? Nous allons vite le savoir !

J’essaye de surfer sur la vague positive de cette réunion avec les joueurs en allant voir mes dirigeants.
J’ai besoin de plus de préparateurs au sein de mon staff afin que les entraînements sont plus spécifiques et permettent de développer plus rapidement le potentiel des joueurs et que ces derniers assimilent les différentes choses sur lesquelles je leur demande de travailler.
Mes dirigeants sont satisfaits de mes arguments et m’autorisent à recruter des nouvelles personnes au sein du staff.
Je fais signer le Russe Boris Chirva, relativement expérimenté mais plutôt en Russie forcément, ce préparateur se concentrera principalement sur le contrôle du ballon et l’aspect technique des entraînements.
Il me reste un préparateur plutôt axé défensif à faire signer et je devrais avoir un staff assez complet.
   

A l’heure d’affronter une équipe de Braunschweig qui pointe à la troisième place du classement, je ne sais que faire...
Persister dans le 4-4-2, changer de système et de joueurs ? Essayer autre chose ?
J’opte finalement pour le 4-2-3-1, le jeune Erol Zejnullahu prend sa place de numéro 10, quelques changements ici et là mais on part dans un 11 qui devient de plus en plus traditionnel.
Et forcément certains joueurs entrent de moins en moins dans mes plans, on s’en chargera plus tard…


Ah mes amis, je ne vous cache que ce match a été riche en enseignements…
J’ai quelques petites choses dans la tête à appliquer lors des prochains matchs…
Si je devais vous en écrire un compte rendu total comme je le fais habituellement, celui-ci serait très long compte tenu des nombreuses actions de part et d’autre.
Sachez juste que 7 buts ont été inscrits lors de ce match, je vous laisse les découvrir dans la vidéo ci-dessous (j’ai essayé d’encoder ça avec une meilleure qualité, j’espère que ça vous plaira ! Et que la différence de qualité se verra surtout ! Bon par contre visiblement les transitions gérées par l’encodage dans FM ne sont pas bien foutues, désolé pour ça haha).

https://www.youtube.com/watch?v=7GKaKxQV7Tw

Clique là-dessus pour la suite après le visionnage de cette vidéo montée par FM comme un CE1 sans bras: ShowHide
 
Oui alors en fait, je n'avais même pas capté qu'il n'y avait que 4 buts sur les 7 du match... Leur système d'encodage vidéo n'est pas encore totalement au point...

Bon au final, je l'emporte 4-3 dans un match dantesque !
2-0 à la mi-temps grâce aux doublé de Quiring que vous avez vu dans la vidéo, réduction du score que vous avez vu, le but de Falcinelli pour le 3-1 (là aussi dans la vidéo).
Ensuite, Braunschweig inscrit deux buts dont le but du 3-3 à 10mn de la fin du match.
Mes Unioners ont poussé comme des beaux diables et ont inscrit le but du KO à 3mn de la fin de la rencontre ! Du génie !

Ah bordel de Dieu, ce doublé de Quiring en première mi-temps !
Je suis rentré aux vestiaires avec tellement de confiance, fier de mes joueurs, je les ai encouragés à continuer comme ça car on jouait là le meilleur match de notre saison !
Une première mi-temps où le début était plutôt en faveur de Braunschweig puis petit à petit j'ai repris le contrôle et j'ai joué un très bon match.
Et malgré les réductions au score de l’adversaire, les joueurs n’ont jamais lâchés, ils ont vraiment montrés un tempérament conquérant qui faisait plaisir à voir !
Tellement de choses sont positives : le grand match de Quiring qui a régalé avec ses buts et sa passe décisive, le but de Falcinelli qui va lui redonner confiance, la fin de match folle où l’on se fait égaliser mais où l’on va chercher ce dernier but pour l’emporter ! Incroyable !


Devinez ce qui m’arrive peu de temps après ce match ?
Quaner et Korte se plaignent de leur temps de jeu ! Comme c’est étonnant !
Quaner est nul, il veut aller au clash, donc je décide de lui dire purement et simplement que si cela ne lui plait pas vu qu’il vient d’arriver, il n’a qu’à se trouver un nouveau club.
Bizarrement le garçon décide de s’excuse pour le dérangement. Petit sexe.
Quant à Korte, sa rare titularisation en coupe a été bonne mais c’était face à un club amateur et je ne peux me permettre de mettre Quiring sur le banc en ce moment. Bref, même tactique que face à Quaner, le joueur fait marche arrière sur son caprice. Petit sexe².
Je reprends une main solide sur mon vestiaire.

Les dirigeants m’informent que mon deuxième tour de coupe d’Allemagne contre Bochum sera retransmis en direct, cela signifie un bon chèque de 450.000€ pour le club. Solide.
Ce match arrive à grands pas, le gagner me permettrait de remplir l’objectif du club et de pouvoir peut-être jouer une équipe de première division au prochain tour…
« Last Edit: 29 December, 2015, 14:52:20 by Cosmic »

Offline Cosmic

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 184
  • Bonus Pute: 25
  • ALORS PEUT-ÊTRE !!!
Re: [PES/FIFA/FM] Pro Evolution Football Association Manager
« Reply #423 on: 07 January, 2016, 11:23:40 »
«Quand un entraîneur change des joueurs en cours de match et que ça va mieux, est-ce qu’il a été intelligent et a fait un bon coaching ou est-ce qu’il a été mauvais avant le match et ne fait que réparer les conneries qu’il a faites au départ ?» Rolland Courbis

Épisode 6 : Le retour de la magie de la coupe

A force de citer des grands entraîneurs avec des citations assez profondes, il fallait bien que je contrebalance avec une citation sortie tout droit du Balto, le PMU du coin. Qui de mieux que Rolland Courbis pour nous offrir une saillie franchouillarde qui sent bon la galette-saucisse ou la merguez-frites (bref de la nourriture d’abords de stade) et le pastis bien tassé ?
Mais bon, servez-vous une Suze, relisez sa citation et là aussi, je vous laisse 4 heures pour y réfléchir.
Ah, on dira ce qu’on voudra, il est fort ce Courbis ! Allez, santé !

Mais cela ne nous empêchera pas de rester sérieux nous ! A l’Union Berlin on a des objectifs à remplir monsieur !
Je vous les rappelle : atteindre le troisième tour de la Coupe d’Allemagne et finir dans la première partie de tableau en championnat (soit entre la première et la neuvième place incluse).
On va considérer que l’on n’est pas trop mal parti pour le moment.
Je vous fais un point classement rapidement pour que vous puissiez vous en rendre compte vous-mêmes.

Avant cela, on va disputer un match contre Paderborn. Un club qui vient de descendre de première division et qui réalise une saison plutôt moyenne, bref la rencontre est abordable surtout après ce match fabuleux contre Braunschweig !


Paderborn part favori puisque évoluant à domicile mais soyons clairs : je veux faire un résultat !
J’ai remporté mes deux derniers matchs à domicile et j’aimerai faire mieux à l’extérieur désormais.
Je dois de nouveau entamer une série de matchs sans défaites pour gagner en crédibilité car selon la presse, j’ai beaucoup de chances ces derniers temps, et on ne va pas se mentir, ce n’est pas tout à fait faux !
Je reconduis mon 4-2-3-1 qui a été efficace dernièrement et légitimement à l’extérieur je vais moins me livrer surtout contre une équipe capable de créer le danger à tout moment.
Je ne chance personne sur le terrain sauf derrière, je continue le turn-over classique pour maintenir tous mes défenseurs disponibles en cas de blessure éventuelle.


Le goal de Paderborn ne dégage pas une sérénité folle, sur les deux premières frappes que je me procure, le garçon a du mal à capter le ballon et sa défense doit le suppléer en dégageant en corner afin d’éviter l’accident bête…
Mais à part ça, les vingt premières minutes sont assez équilibrés même si j’ai moins le ballon que mon adversaire du jour.
A la 23e minute de jeu, j’obtiens un coup franc intéressant plein axe à 30-35 mètres du but adverse. Prychynenko s’en charge seul et le propulse en lucarne tel Juninho à lors de sa belle époque lyonnaise.
Malheureusement je ne garde pas mon avantage longtemps et à la 32e minute, une percée offensive de Paderborn permet à un attaquant bleu et noir de réduire le score grâce à une frappe puissante au premier poteau, Daniel Haas n’avait pas bien fermer son angle et concède un but évitable..
44’ : Deuxième but pour l’Union ! Falcinelli ! L’Italien récupère un ballon perdu bêtement par le milieu de terrain de Paderborn, il part au but sans se précipiter et arrive légèrement décalé sur la gauche du but. Sa frappe peu puissante mais bien placée termine dans le petit filet opposé ! Magnifique !
Juste avant la mi-temps, Paderborn profite d’un bon mouvement pour mettre son attaquant vedette en bonne position, ce dernier reprend un centre de volée et l’envoie directement sur la barre transversale, une alerte heureusement sans conséquence…
Je félicite les joueurs à la mi-temps pour ces bonnes premières 45 minutes, pourvu que cela dure…
51’ : Encore une belle occasion franche pour Thiel grâce à un bon décalage de Falcinelli qui joue un très bon match aujourd’hui.
Peu de temps après, Thiel déborde côté gauche à la 64’ et centre parfaitement pour Falcinelli aux 6 mètres, l’attaquant italien pousse le ballon au fond des filets d’un plat du pied gauche plein de sang froid ! 3-1 à l’extérieur !
Malgré sa passe décisive, je sors Thiel pour Nikci.
72’ : l’arbitre siffle un pénalty pour l’Union suite à une faute sur Quiring ! Falcinelli le frappe sur la gauche du gardien mais celui-ci se détend bien et repousse la frappe, il évite le naufrage collectif à son équipe !
A dix minutes de la fin du match c’est Quiring qui laisse sa place à Wood.
Plus rien ne se passe de particulier et je fais rentrer Brandy dans le temps additionnel pour casser le rythme.
Et voilà une victoire 3-1 à l’extérieur qui fait plaisir ! C’est bon ça !

10 tirs dont 7 cadrés, 53% de possession de balle. En face seulement 3 tirs cadrés sur 7, bref, la partition du jour est excellente, j’ai peut-être quelque chose à exploiter pour la suite de la saison !
Seule ombre au tableau : la suspension de Fürstner pour le prochain match suite à ses nombreux cartons jaunes depuis le début de saison.
Malgré ce bon match, je n’affiche aucun joueur dans l’équipe type de la semaine, cela fait un moment qu’un Unioner ne s’est pas distingué…

Mais Fürstner sera bien là pour le prochain match car il s’agit du match de coupe face à Bochum !
C’est maintenant que tout se joue !
J’apprends que seulement 300 supporters de l’Union feront le déplacement sur un stade qui devrait afficher 22.000 spectateurs !
En conférence de presse, j’insiste sur la confiance et sur le fait que l’enchaînement des bons résultats pousse mes hommes à faire mieux encore. Bref, je cherche à mettre la pression sur l’adversaire !
L’entraîneur adverse insiste sur le rôle d’Eroll Zejnullahu et qu’il considère mon joueur comme la faiblesse du dispositif…
Je ne remets pas d’huile sur le feu à quelques heures du coup d’envoi, et surtout je ne sais pas si Zejnullahu sera titulaire…
Quid du 11 de départ me direz-vous alors ? Le voici messieurs, le voici !


Les choix fait sont forts. Je décide de faire jouer un maximum de remplaçants même si je conserve une ossature au milieu de terrain assez classique avec Fürstner et Kreilach (Fürstner est en rouge car j’ai fait la capture après le match de coupe et donc avant le prochain de championnat pour lequel il est suspendu).
Dans les buts le jeune Kroll, l’habituel gardien des U19 est titulaire.
Une association inédite en défense centrale avec Puncec et Prychynenko (l’un et l’autre sont habituellement habitués à accompagner Schönheim), sur les ailes Kessel remplace Trimmel pour faire tourner. Même chose à gauche avec Redondo à la place d’un Parensen fatigué par l’enchaînement des dernières rencontres.
Wood, qui a toujours été relativement efficaces lors de ses titularisations, prend une place sur l’aile droite. A gauche le vétéran Köhler revient.
Devant le duo Quaner-Skrzybski est en proie aux doutes mais devra passer outre cette faille mentale pour faire la différence et mener l’Union à la victoire.

Ah messieurs, que vous dire de cette rencontre ?
Simplement que je ne pensais pas qu’il était possible de switcher aussi vite au niveau de la confiance.
L’Union était sur une excellente série qui faisait du bien. Affronter Bochum maintenant c’était presque cadeau pour continuer comme ça.
Mais non, ç’aurait été trop facile que cela se passe ça…
Imaginer un match d’entraînement où vous faites jouer vos attaquants ensemble contre vos défenseurs. A chaque action, vos défenseurs récupèrent la balle et dégagent loin devant.
Bref, vos défenseurs se font pilonner tout le match.
C’est exactement ce que j’ai subi par Bochum : un attaque-défense où mes joueurs ont perdu la face très vite.
En voyant le danger grandir au fur et à mesure que les minutes s’écoulaient au tableau d’affichage, je décidais de jouer à 11 derrière en espérant laisser passer l’orage et profiter d’un contre bienvenu.
Vous ne pouvez pas imaginer comme il est horrible de voir vos joueurs subir et ne rien pouvoir faire…

Regardez les stats de la rencontre, c’était un véritable viol collectif sur mes petits protégés :


Alors oui, nous avons tenu durant 90 minutes. Bochum n’a pas réussi à marquer et nous sommes allés en prolongations. J’ai tenté de casser le rythme de la rencontre au maximum avec les remplacements, le gain de temps sur chaque touche ou corner obtenu. J’ai fait mal aux joueurs adverses en taclant très fort dès que possible, un jeu volontairement agressif pour essayer de calmer les ardeurs offensives adverses…
5 tirs dont 2 cadrés, je les revois très bien :
-   Le premier sur un corner, après un léger cafouillage, Quaner se retrouve das les 6m avec le ballon dans les pieds, il tire presque par réflexe et le gardien adverse voit la balle lui rebondir sur le bras avant de ressortir en corner, on était en fin de première mi-temps
-   Le deuxième : après 5mn de jeu dans la prolongation, Quaner décale Skrzybski dans le dos de la défense en profondeur, l’attaquant contrôle son ballon à l’entrée de la surface, le pousse jusqu’au point de pénalty et remporte son face-à-face !
A la 95e, je menais 1-0 là-bas alors que je subissais l’enfer. Pour l’anecdote, sachez à la toute fin du temps réglementaire, juste avant que l’arbitre ne siffle la fin du match et donc le début de la prolongation, l’attaquant de Bochum, Simon Terrode (ancien joueur de l’Union Berlin) a envoyé un missile sur le poteau… Comme un signe du destin finalement !
Au-delà de la chance, il faut attirer votre attention sur un point d’honneur : le jeune gardien Steve Kroll. 18ans et élu homme du match avec une note finale de 9.10 sur 10 !
Des parades et des arrêts dignes des plus grands, il a tout simplement sauvé son équipe à plusieurs reprises avant de la porter au bout de l’effort suprême ! La victoire lui revient directement car oui l’Union s’est qualifié pour le troisième tour de la Coupe d’Allemagne !

Pour cette victoire le club reçoit 268.000€, les finances vont prendre un bon bol d’air grâce à cette victoire, et surtout on a maintenant hâte de savoir qui sera mon prochain adversaire dans la compétition !
Le tirage a justement lieu quelques jours plus tard. Dans FM, ce qui est génial, c’est que c’est vous qui appuyez sur le bouton « tirer équipe suivante » et donc le tirage se déroule un peu en direct sous vos yeux…
Très peu de surprise durant ce deuxième tour, seul Schalke04 s’est fait éliminer à Hanovre. Bref la possibilité de jouer une grosse cylindrée existe réellement !
D’ailleurs voilà le tirage, régalez-vous !

Clique là-dessus pour connaître le prochain adversaire de l'Union en Coupe d'Allemagne petit coquin: ShowHide



Mes U19 ont eux perdu leur deuxième tour de Coupe d’Allemagne. C’est assez triste de se dire que Kroll a joué la partition de sa vie avec l’équipe première et en a encaissé 2 contre les U19 de Braunschweig… Pauvre garçon… Mais je vois un vrai potentiel en lui, il pourrait prétendre à une place de titulaire pour les prochaines saisons…
En sachant que l’agent de Hass réclame une trop grosse augmentation de salaire pour son client durant la négociation de son nouveau contrat, la piste du jeune gardien qui intégrerait l’équipe première est à prendre en compte…

Petit à petit, l’euphorie de la qualification et de ce futur super match de Coupe face à Dortmund à domicile retombe. Le championnat reprend ses droits et l’Union peut continuer à surfer sur sa bonne série même si le match de Coupe conte Bochum n’est clairement pas à retenir…

Le prochain match de championnat sera face à Munich 1860 ou plutôt les fameux München Lions dans FM. Rien de bien particulier pour cette rencontre, je replace mes titulaires au cœur du jeu et en profite pour tester quelques petites choses : Wood titulaire à droite notamment.
 

Je décide de repasser au 4-2-3-1 pour une meilleure occupation du terrain et éviter à l’équipe adverse de faire le jeu car je me méfie de leur attaquant nigérian très rapide et de leur milieu de terrain créateur Daniel Adlung.
J’encourage mes joueurs à jouer de manière totalement équilibrée sans prise de risque avec des milieux de terrain très mobile aussi bien sur les phases offensives que défensives.
Je domine la première mi-temps assez facilement mais je rejoins le vestiaire à 0-0.
En deuxième, un doublé de Thiel en 5mn me permet de pouvoir gérer mon avance.
Munich 1860 essaye de se reprendre et met un peu plus de pression sur le but de Haas mais ce dernier sort 2 parades incroyables et nous permet de terminer la rencontre avec un nouveau clean sheet.
Nouvelle victoire, la bonne série continue, le coaching fait ses preuves sur le long terme. Pourvu que ça dure.  :)

Grâce à ce bon match, l’Union Berlin est bien représentée dans l’équipe type de la semaine. Dans une formation en 4-4-1-1 on retrouve Haas dans les buts évidemment, Zejnullahu en 10, et Parensen et Thiel sur tout le côté gauche. Solide.


Et forcément cette bonne série se traduit au classement !
Je reste tout de même assez insatisfait de quelques matchs où l’on aurait pu faire mieux…
Parce que, soyons réalistes, être quatrième au classement maintenant, c’est presque un miracle tant dans le jeu j’ai eu du mal, j’ai eu de la chance sur certains matchs…
Je bénéficie aussi de l’homogénéité de la 2.Bundesliga car certaines équipes ont marqué le pas, d’autres ont perdu des matchs faciles, etc.
Mais bon on ne va pas se plaindre ! Quatrième bordel ! On va se battre pour la montée les gars !  :D

Offline Fungus

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 5 524
  • Bonus Pute: 371
  • 1000 years of bitchin'
Re: [PES/FIFA/FM] Pro Evolution Football Association Manager
« Reply #424 on: 07 January, 2016, 14:25:17 »
Je demande qu'à la fin de son épopée, on ouvre un kickstarter à Cosmic afin qu'il puisse faire publier ce formidable récit. Et qu'on utilise l'éventuel bonus de cagnotte pour payer une thérapie et des médicaments.

Offline Parkingboy

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 297
  • Bonus Pute: 87
  • Paris, New-York, Vesoul.
Re: [PES/FIFA/FM] Pro Evolution Football Association Manager
« Reply #425 on: 09 January, 2016, 00:56:05 »
Ah mais grave! Chaque fois que le champi vert apparaît l'excitation refait surface, c'est le même rituel toujours: je me câle bien dans mon lit, je mets de la musique à la cool et c'est parti, en avant l'Union Berlin!
Les personnages sont installés, l'intro est parfaite, le suspense admirablement géré bref, on va pas faire nos pucelles à chaque post mais tu l'auras compris, il ya deux mecs dans le fond qui sont TRÈS,TRÈS fans. Et on est bien plus à mon avis mais les autres sont trop timides pour le dire.  


Trop timides!

Si je suis honnête je dirai même que tu es en train de changer ma façon de regarder le foot, oui oui. Quand je tombe sur un match, un vrai, j'essaie maintenant de deviner les choix tactiques, les feuilles de compo de début de rencontre prennent une toute autre ampleur, je scrute le regard et les gestes des vrais entraîneurs... Tu transmets ta passion avec talent mon Roger, je ne jouerai jamais de ma vie à CM, c'est une certitude mais suivre ta partie à toi, avec ta verve, c'est le pied.

Alors on lâche rien, on reste SOLIDE, SEREIN, on avance à son rythme, pas besoin de rusher, nous on bouge pas, je veux juste que ça continue!

Salope.

Offline Cosmic

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 184
  • Bonus Pute: 25
  • ALORS PEUT-ÊTRE !!!
Re: [PES/FIFA/FM] Pro Evolution Football Association Manager
« Reply #426 on: 11 January, 2016, 11:11:20 »
Je demande qu'à la fin de son épopée, on ouvre un kickstarter à Cosmic afin qu'il puisse faire publier ce formidable récit. Et qu'on utilise l'éventuel bonus de cagnotte pour payer une thérapie et des médicaments.

Alors justement, pour ceux qui s'intéressent au sujet (à savoir le mélange Football Manager et santé mentale), je vous recommande le visionnage de "An Alternative Reality : The Football Manager Documentary".
En une heure, vous comprendrez pourquoi ce jeu est si prenant.
Vous y verrez un type qui a joué 35 saisons virtuelles pour faire gagner la Ligue des Champions à un club de division 8 anglaise et qui s'est ensuite rendu compte de sa maladie mentale et qui a décidé de faire un One-Man Show de son expérience. Ou un autre qui s'est habillé avec son plus beau costume parce qu'il avait menait une sélection nationale en finale de Coupe du Monde, il voulait vivre le truc à fond.
Bref, à voir pour bien comprendre la dimension que prend FM auprès des joueurs et pourquoi il est si populaire.  :)

Je rassure mes fans, je joue en jogging allongé dans mon canapé, et même si j'emmène la France en finale de la Coupe du Monde 2018, je ne mettrais pas un costard lors de cette finale virtuelle.
Mais des médicaments, il m'en faudrait c'est sûr. Je suis dingue de ce jeu.  :D

Alors on s'y remet.

PREVIOUSLY IN FOOTBALL MANAGER 2016

« Inconsciemment, il faut pas s’endormir » Franck Ribéry

Épisode 7 : Garder le cap

Ce bon vieux Franck Ribéry le sait bien et il l’a expliqué dans une phrase dont lui seul a le secret. Pour comprendre ce qu’a voulu dire le natif de Boulogne-sur-Mer (Boubou pour les intimes, ou encore la « ville qui n’est pas de pétrole mais qui a une équipe de football » pour tous les membres de ce forum), il faut faire comme lui et oublier d’irriguer son cerveau pendant une bonne vingtaine d’années.
Mais bon "Ti’Franck" comme aiment à l’appeler les gens du 62, il veut tout simplement dire que lorsque tu affiches une série de plusieurs bons résultats, tu ne dois pas te relâcher car en football encore plus qu’ailleurs : tout va très vite.
Francky aurait dit que « la routourne va tourner », mais c’est une autre histoire…

L’Union Berlin joue bien depuis quelques semaines même si le calendrier s’enchaine très vite. Je suis content de mes hommes, peu de plaintes lorsque les résultats sont là sauf de la part des brebis galeuses (et il y en a toujours dans un groupe professionnel).
Je commence déjà à réfléchir au prochain mercato hivernal et même à celui de l’été suivant… Il faudra se séparer de quelques éléments, certains joueurs seront sûrement sollicités, etc.
J’envisage de vendre Quaner qui n’apporte rien (même s’il a très peu joué c’est vrai…), Haas devrait partir libre si son agent s’entête à négocier un salaire astronomique pour lui (Haas a 32ans donc pour un gardien il a encore de belles années devant lui mais doubler son salaire d’une année à l’autre me semble disproportionné, à la limite je pourrais le considérer si on monte en Bundesliga mais bon…).
Ces préoccupations ne sont pas prioritaires car j’ai un match clé à négocier. Vous l’avez vu, l’Union est quatrième et peut jouer la montée si on continue comme ça.
Hasard du calendrier, mon prochain match se jouera face à Greuther Fürth, le troisième du classement à égalité de points avec moi !


Stephan Fürstner va fouler la pelouse de son ancien club, on m’interroge là-dessus en conférence de presse, mais aussi sur la possibilité d’un résultat chez l’une des meilleures équipes du championnat. Je concède volontiers que le match sera compliqué mais que nous pouvons faire un résultat vu notre forme et si nous jouons comme nous savons le faire.
Le ton est donné. Je me débarrasse de la pression et je laisse mes joueurs se préparer sereinement loin des médias.

Je reconduis exactement le même 11 de départ que face à Munich 1860 sauf à droite : Quiring remplace Wood. Quiring est en pleine forme, il peut dynamiter le côté droit.
Fürstner commencera sur le banc, et devrait faire son entrée en jeu si, comme d’habitude, Kreilach ou Daube se font sanctionner de cartons jaunes.

Les deux Albanais de l’effectif sont en orange/rouge car ils sont partis en déplacement avec leur sélection internationale après le match (du coup vous comprenez implicitement que j’ai fait la capture après le match)

1’ : Premier hors-jeu pour Greuther Fürth, ma défense risque de rendre fou les attaquants avec ça
10’ : Hors-jeu aussi pour Falcinelli. Les 10 premières minutes sont équilibrés, pas d’actions majeures si ce n’est 2 frappes cadrés pour l’équipe à domicile.
13’ : Premier corner pour Greuther Fürth, qui en obtient deux autres juste derrière. Grosse pression sur le but de l’Union Berlin.
18’ : Falcinelli marque un but refusé pour un hors-jeu assez évident
19’ : Joli mouvement rapide et précis sur la gauche, Thiel se présente à pleine vitesse face au gardien mais ne cadre pas sa frappe puissante
20’ : Quiring en fait de même sur son côté droit, l’Union Berlin montre un visage plus intéressant depuis quelques minutes
23’ : Un mauvais renvoi de ma défense offre à un attaquant des verts et blancs une possibilité de frappe. Haas se couche bien sur le ballon et capte sans problème
39’ : une passe lobée en profondeur dans le dos de ma défense surprend tout le monde et Hofmann peut conclure d’une volée dans le but. Greuther Fürth a réussi à faire sauter le verrou et à prendre l’avantage, ce but fait mal…
42’ : Sur un corner, Thiel réussit à placer une frappe cadrée après un léger cafouillage, le gardien adverse capte bien le ballon

A la mi-temps, je demande aux joueurs d’être plus présents au milieu de terrain, Falcinelli est transparent et je risque de le faire sortir sous peu.
Enfin je demande aux joueurs d’arrêter de centrer à tout va, et de plutôt dédoubler sur les ailes et de conserver un maximum le ballon lorsqu’ils se rapprochent de la surface adverse car la possession du ballon est en notre faveur. On jouera également plus offensif pour cette seconde période.

La pression est tout de suite mise sur le but adverse avec des occasions nettes dans les premières minutes ainsi qu’un corner obtenu, il faut maintenir cette pression pendant un maximum de temps pour espérer revenir
59’ : Falcinelli laisse sa place à Brandy, l’attaquant italien ne marque plus…
71’ : Fürstner remplace Kreilach qui a pris un jaune
Je décide de tenter le tout pour le tout en jouant encore plus haut au risque de concéder un second but, je DOIS revenir au score…
75’ : Un contre assassin très rapide offre une possibilité à Greuther Fürth mais Haas réalise un arrêt remarquable
76’ : Dernier changement avec la sortie de Quiring remplacé par Nikci
77’ : Encore en contre, les locaux se procurent une nouvelle occasion. Dangereuse mais sans conséquence au tableau d’affichage
82’ : C’est Fürth qui se procure les meilleures occasions… Le score semble scellé…
83’ : Thiel dans un angle impossible tente sa chance, le gardien adverse bloque bien le tir
89’ : Corner pour les locaux qui ne donne rien et offre un contre à l’Union Berlin, Thiel déborde côté gauche et dans un angle encore impossible décoche une frappe surpuissante qui trouve la lucarne au premier poteau ! BUT INCROYABLE ! Thiel montre qu’il est en très grande forme depuis quelques matchs !
93’ : Dernière frappe pour Fürth, cadrée et captée en deux temps par Haas
93’ : Trimmel déborde à droite et centre en retrait sur Zejnullahu, il tente sa chance à 25m du but mais sa frappe passe à côté, l’arbitre siffle la fin du match sur cette dernière occasion
Je félicite mes joueurs pour ce come-back assez fou, nous restons au contact de Fürth et n’avons pas hypothéqué nos chances de montée, bon résultat à l’extérieur.

J’offre un jour de repos à mes troupes car les dernières semaines ont été intenses niveau rythme. Nous ne rejouons pas avant une semaine et nous allons pouvoir nous préparer au mieux. Afin de faire souffler un maximum, j’axe la semaine de préparation sur le contrôle du ballon.
Des entraînements moins tactiques, moins physiques et plus funs.

Eroll Zejnullahu est élu dans l’équipe type de la semaine.
Je suis content car il fait de bonnes prestations depuis quelques temps, il est le seul à jouer en numéro 10 même si Daube peut le suppléer. Je veux voir ce que ce jeune garçon a dans le ventre, voir s’il est capable de progresser très vite, l’avenir nous le dira.

Le match suivant est face à Sandhausen, la lanterne rouge du championnat. A priori un match facile pour prendre 3 points de plus et poursuivre notre bonne série de matchs sans défaite.
Logiquement, l’Union Berlin est grand favori pour cette rencontre.


Côté 11 de départ, je fais légèrement tourner, notamment en défense et devant. Certains joueurs affichent toujours un manque de temps de jeu donc je profite de ce match qui s’annonce facile pour essayer de les réinvestir dans la vie de groupe et donc sur le terrain.
Redondo, Schönheim, Prychynenko et Kessel compose la ligne défensive. Au milieu, seul Fürstner devient titulaire, et devant Skrzybski est associé à Brandy.


L’ouverture du score est intervenue rapidement dans la rencontre. A la deuxième minute, Fürstner oriente parfaitement le jeu à droite sur Kessel, son centre bien travaillé passe dans le dos de la défense et Skrzybski reprend de la tête facilement.
Sandhausen joue le coup à fond. Dernière au classement, l’équipe joue sans pression et se montre très dangereuse et obtient les plus belles occasions du match jusqu’à une égalisation logiquement à l’heure de jeu.
A un quart d’heure du terme, je fais sortir le buteur pour faire entrer un Falcinelli en proie aux doutes mais sa fraîcheur peut lui permettre d’être dangereux.
Coaching gagnant, à la 89e minute, un nouveau centre de Kessel trouve Falcinelli à l’entrée de la surface, sa tête puissante et lobée trompe le gardien adverse.
Falcinelli marque un joli but et permet à l’Union de s’installer provisoirement sur la troisième marche du podium en championnat.

J’offre deux jours de repos aux joueurs après cette victoire car on arrive à la fin d’une série dense en matchs. Je ne jouerai pas avant deux semaines alors autant faire un peu souffler les troupes avant de repartir à l’entraînement.

Kessel s’affiche dans l’équipe-type de la semaine. Ses deux passes décisives lui permettent d’intégrer un 11 composé à très forte majorité par des joueurs de Heidenheim qui ont cartonné 4-0 face à Bielefeld. 11 joueurs dans l’équipe type dont 9 sont d’Heidenheim.

Greuther Fürth perd son match et voilà l’Union bien installé à la troisième place avec 3 points d’avance sur ses deux poursuivants directs : Greuther Fürth et Sankt Pauli.

Falcinelli se blesse pour 15 jours à l’entraînement. Sa blessure intervient peu de temps après une plainte de Quaner, cet attaquant que je trouve mauvais, qui se plaignait de son temps de jeu.
A croire que ce salaud a piégé les haltères à l’entraînement pour que Falcinelli se blesse et qu’il puisse jouer.
J’ai pris la décision de mettre Quaner sur la liste des transferts, j’espère pouvoir le vendre pour récupérer un peu d’argent sur un joueur qui n’a rien montré jusqu’à présent…
Nikci aussi s’est plaint de son temps de jeu, c’est la deuxième fois (comme Quaner finalement), je commence à réfléchir à des possibilités pour offrir un peu de temps de jeu à ces joueurs.

Schönheim se blesse lui aussi mais pour une dizaine de jours, j’espère qu’il sera rétabli pour le prochain match.
Mes deux semaines d’entraînement sont très poussives, je veux que les joueurs gardent le rythme un maximum malgré cette coupure, et forcément en forçant un peu trop à l’entraînement, les joueurs se blessent plus facilement… C’est un risque à prendre…


Le prochain match m’obligera finalement à me passer des services de Schönheim et de Falcinelli.
Cette rencontre face à Kaiserslautern est retransmise en direct à la télévision mais dans FM ce genre de détails n’a aucune incidence, c’est surtout pour votre prestige personnel que cela vous intéresse.
Je remets en place mon 4-2-3-1 à l’extérieur plus par obligation que par réelle volonté…
Un attaquant absent, deux autres en méforme, un dernier inutile…
Autant en aligner le moins possible et densifier le milieu de terrain pour au moins essayer de faire le jeu ou dans le pire des cas ennuyer l’adversaire dans sa transmission de ballon.
Du coup j’aligne un 11 assez classique finalement.


Et finalement ce match en direct à la télévision sera tout pourri.
Un vulgaire 0-0 triste à pleurer dont rien n’est à en tirer.
Comme prévu, j’ai la possession du ballon mais mon attaquant Brandy doute de plus en plus donc impossible de le voir réussir autre chose…
L’entrée de Skrzybski en deuxième mi-temps et le changement de consignes tactiques pour tenter autre chose ne donnera rien non plus.
Un point de pris à l’extérieur, c’est déjà ça.

Ce résultat me permet de continuer ma série de matchs sans défaite. Les joueurs conservent une certaine confiance et j’en ai besoin car le gros rendez-vous de la saison arrive vite : le huitième de finale de Coupe d’Allemagne contre le Borussia Dortmund !

Au classement, l’Union Berlin s’installe durablement dans les places intéressantes.
Le premier vrai bilan se fera à la trêve hivernale, c’est-à-dire dans une toute petite poignée de matchs.

Offline Enker

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 3 407
  • Bonus Pute: 138
Re: [PES/FIFA/FM] Pro Evolution Football Association Manager
« Reply #427 on: 11 January, 2016, 12:40:51 »
Tu es déjà à une rencontre de la fin de la phase aller ? Ca va vite, j'ai l'impression que tu as commencé ton récit au début du mois :)
Par contre tu vas avoir chaud aux miches, car tu as deux poursuivants à trois points derrière toi, alors que le deuxième au classement a déjà mis cinq points d'avance. Sans parler du leader qui carbure avec onze longueurs d'avance, autant dire que le RBL sera en Bundesliga la saison prochaine.

Je constate que Quaner n'a pas fait partie du groupe à Kaiserslautern. Il y a moyen de l'écarter officiellement du groupe pro dans le jeu ? Je sais qu'on peut placer un joueur dans l'équipe réserve, mais peut-être que cette option plus forte est désormais disponible.
Bonne chance pour le match de Dortmund s'il n'a pas encore été joué. D'ailleurs pour ce qui est de ta rédaction, tu écris au fur et à mesure des rencontres ou tu fais un retour sur les matchs au moment de saisir le texte d'une seule traite ?

Offline Cosmic

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 184
  • Bonus Pute: 25
  • ALORS PEUT-ÊTRE !!!
Re: [PES/FIFA/FM] Pro Evolution Football Association Manager
« Reply #428 on: 11 January, 2016, 15:32:13 »
Je ferai le max' pour m'accrocher à ma place mais bon, nous ne sommes qu'à mi-saison, le parcours sera encore long...  :)

Je constate que Quaner n'a pas fait partie du groupe à Kaiserslautern. Il y a moyen de l'écarter officiellement du groupe pro dans le jeu ? Je sais qu'on peut placer un joueur dans l'équipe réserve, mais peut-être que cette option plus forte est désormais disponible.

Pas d'équipe réserve à l'Union, juste l'équipe première et les U19.
En gros, j'ai 11 gars (les titulaires) + 7 autres (les remplaçants) + 6-7 autres dans l'équipe première.
J'essaye de faire un maximum tourner pour impliquer tout le monde mais certains sont trop mauvais pour réussir à s'imposer (Quaner, Korte, etc.) et d'autrs ont pris trop de retard par rapport à la concurrence (Leistner en défense aura du mal à prendre la place de Puncec ou Prycynenko).
Niveaux sanctions je n'en suis pas encore arrivé à priver un joueur de l'entrainement avec les pros, je suppose qu'avec l'Union, la seule solution ça serait qu'il aille s'entrainer avec les U19 mais c'est pas top comme sanction...
Les amendes et les suspensions de salaire sont en revanche toujours là.  ;D

Bonne chance pour le match de Dortmund s'il n'a pas encore été joué. D'ailleurs pour ce qui est de ta rédaction, tu écris au fur et à mesure des rencontres ou tu fais un retour sur les matchs au moment de saisir le texte d'une seule traite ?

J'essaye d'écrire au fur et à mesure même si écrire en live pendant un match n'est pas facile.
Donc par exemple, le fameux 0-0 insipide, j'ai écrit un paragraphe dessus après l'avoir joué car pendant le match, j'essayais de chercher la bonne formule de consignes pour trouver la faille.  ;D
Et à l'inverse le 1-1 contre Greuther Fürth, je me suis dit que j'allais le rédiger en live car le match était important et je voulais faire plaisir à mes lecteurs, donc tu sens que quand tu rédiges, bah tu délaisses un peu les consignes en match, donc j'ai encore plus kiffé cette égalisation de châtard avec un but digne de Kostadinov en 1993 au Parc des Princes.  ;D

Offline Cosmic

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 184
  • Bonus Pute: 25
  • ALORS PEUT-ÊTRE !!!
Re: [PES/FIFA/FM] Pro Evolution Football Association Manager
« Reply #429 on: 17 January, 2016, 18:35:45 »
« Il est important d’avoir plusieurs arcs à son flèche » Henri Saivet, ou le génie bordelais

Épisode 8 : Match retour, Coupe, et repos

Henri Saivet a peut-être la même maladie que Franck Ribéry, mais il est sûrement encore plus con avec des choix de carrières obscurs. A Bordeaux depuis très longtemps, le monsieur a préféré signer tout récemment en Angleterre pour aller jouer le maintien avec Newcastle alors qu’à Bordeaux, tu joues parfois l’Europe. Va comprendre…
J’espère que ses nombreux arcs serviront sa flèche, souhaitons-lui bon vent.
A l’Union, on a aussi plusieurs arcs à notre flèche, exploitons-les !

17 matchs joués en championnat pour l’Union Berlin, cela signifie que nous sommes pile poil à la moitié de notre saison. Si la trêve hivernale n’interviendra que dans trois matchs, les joueurs doivent rester concentrés. A l’approche de la coupure annuelle, un certain relâchement peut parfois se faire ressentir et si je veux maximiser mes chances de montée, je ne dois rien laisser au hasard.


Premier match de la phase retour face à Karlsruhe, l’équipe qui était venu me battre 1-0 à la Alte Försterei lors de la toute première journée.
J’espère que nous arriverons à laver l’affront du match aller.
Forcément, pour motiver mes troupes, j’insiste sur le fait que l’on n’a pas oublié le résultat du match aller et qu’il faut se montrer conquérant et volontaire.
Ce message s’adresse à un 11 de départ relativement remanié que voici :


Beaucoup de remplaçants habituels sont sur le terrain. J’ai clairement le match de Dortmund déjà en tête et si je veux espérer quelque chose dans quelques jours, je suis obligé de faire tourner. Et surtout Karlsruhe ne m’inquiète pas véritablement, normalement cette équipe sera à ma portée compte tenu de la dynamique mise en place depuis quelques matchs.
Je redonne leur chance à Quaner, Nikci et Korte. Ces trois joueurs m’ont causé quelques problèmes donc autant leur donner un peu de temps de jeu pour espérer qu’ils soient repérés afin de pouvoir en tirer un peu d’argent en mercato…

Bizarrement je me fais dominer en long, en large et en travers. Pas moyen d’aligner trois passes de suite pour se sortir d’un pressing haut et efficace… Bref, je cours après le ballon et je ne joue qu’en défense. Je tiens bon, la domination est forte et Haas continue d’être impérial et d’enchainer les bons matchs. Malheureusement sur un corner, nous craquons… Un bon centre arrive sur le pied droit de leur milieu de terrain japonais qui propulse le ballon dans le but d’une volée somptueuse. Imparable. Juste avant la mi-temps.
La deuxième mi-temps sera un copier-coller de la première, rien à faire ni à espérer malgré mes changements tactiques, nous nous inclinons pour la deuxième fois de la saison face à Karlsruhe, ce faux-pas pourrait coûter cher…

Quelles conclusions tirer ? Tout simplement que comme moi, mes joueurs avaient déjà l’esprit au match face à Dortmund, le grand rendez-vous de notre saison. Et de mémoire de joueur de FM, j’ai toujours connu ce problème : la défaite en match de championnat avant un match important en coupe. Je ne sais pas pourquoi… C’est l’un des rares problèmes que je n’ai jamais su résoudre… Comment réussir à mobiliser ses troupes à la veille d’un instant clé ? Un jour, peut-être je trouverai la solution... (Une réunion avec les joueurs ?)

Malgré la défaite, Daniel Haas est de nouveau élu homme du match. Il sera d’ailleurs dans l‘équipe-type de la semaine une fois que les autres matchs auront été disputés.
Et puis l’autre info média d’après-match c’est celle-ci :


Mais pas le temps de se tailler des pipes les gars, on fera ça plus tard, on a un PUTAIN de match contre Dortmund en huitièmes de finale de Coupe d’Allemagne à disputer !
Et si sur le papier le match paraît clairement déséquilibré (on va quand même jouer un finaliste récent de la Ligue des Champions), on va quand même tout faire pour essayer d’aller plus loin !
J’aime les matchs de coupe d’un amour fort et pur, je veux bien figurer qu’importe l’adversaire !

Avec mon staff, nous nous réunissons longuement pour essayer de trouver la meilleure formation, le meilleur onze, la meilleure tactique à mettre en place, les meilleures consignes à suivre en match, etc.
Évidemment, cela m’étonnerait que jouer l’attaque à tout-va, même à domicile, face à une équipe comme le Borussia Dortmund, fonctionne.
On va plutôt essayer de concentrer nos efforts sur la défense et se projeter très vite en attaque avec un 11 qui comprendra un maximum de titulaires habituels.


Dortmund part grand favori dans cette rencontre mais la ferveur à Berlin est unique et on devrait assister à un match de feu en tribunes. 21.000 spectateurs à la Alte Försterei sont attendus dont 1.000 qui encourageront les Borussen.
Ma cote est bien trop élevée pour que j’espère quelque chose d’après les bookmakers mais bordel de merde, on va tout faire pour faire mentir ces salauds qui volent aux pauvres pour ne donner à personne !

Mais une mauvaise nouvelle vient plomber mon envie de bien figurer : la blessure de Falcinelli. Mon buteur se blesse lors d’une séance d’haltérophilie et sera absent 4 semaines. Une véritable tuile à un moment charnière de la saison…

En conférence de presse, j’insiste sur un message simple : « sur un match de 90 minutes, tout est possible, qu’importe l’adversaire ».
L’idée est de mettre la pression sur l’équipe favorite, moi je n’ai rien à perdre, mais si on peut taper une équipe qui est dans le gratin européen, on ne s’en privera pas !


Rien de bien surprenant dans cette équipe de départ, c’est quasiment un 11 type à l’exception de Brandy qui remplace Falcinelli qui est blessé. Logiquement le 4-2-3-1 s’impose car le 4-4-2 presque à plat, que j’utilise aussi, offrirait trop d’espaces à Dortmund, une équipe qui se sert souvent de la vitesse et de la justesse technique de ses ailiers.
Un marquage serré sur leur attaquant, une consigne pas très sympa en demandant d’appuyer au maximum les tacles sur les adversaires et on se lance.
Mes meilleurs hommes sont sur le terrain, je leur fais confiance, à eux de me faire rêver désormais…

5’ : Un CF à 35m du but plein axe est tiré par Kreilach, il cadre mais n’inquiète pas Weidenfeller, le portier de Dortmund
7’ : Dortmund obtient deux corners consécutivement mais l’Union dégage proprement
12’ : Premier corner pour l’Union, repoussé en trois temps par la défense du BVB, sur l’action qui suit, Brandy se retrouve avec le ballon dans la surface dos au but, il pivote parfaitement et enchaine une frappe qui oblige Weidenfeller à un arrêt de grande classe
13’ : Haas réalise aussi son premier arrêt en détournant une frappe lointaine à la trajectoire trompeuse
Ma stratégie de match semble fonctionner. En majorité derrière, mes joueurs arrivent à créer quelques occasions en se projetant vite vers l’aller, pour le moment, on joue un match de très haut niveau
31’ : Weidenfeller réalise une horizontale parfaite sur un CF de Kreilach à 25m du but, Dortmund concède beaucoup d’occasions dangereuses
32’ : Haas à la parade en face à face ! Il l’emporte et évite à l’Union de concéder l’ouverture du score. Le corner suivant est repoussé directement par Quiring.
33’ : Haas s’impose une nouvelle fois face à Mkhitaryan, l’attaquant arménien de Dortmund
34’ : Marco Reus réalise un festival sur le côté gauche et élimine 3 défenseurs de l’Union, à l’entrée de la surface, le prodige allemand envoie une frappe directement sur la transversale. Gros temps fort pour Dortmund !
41’ : Encore un corner pour Dortmund, une remise de la tête permet à un défenseur de frapper au but mais Haas réalise un arrêt réflexe de grande classe !
45’ : Nouveau CF de Kreilach, excentré à gauche, il enroule bien son ballon mais l’envoie dans le petit filet ! Juste à côté !
A la mi-temps, j’ordonne à mes hommes de donner tout ce qu’ils ont, étant donné que nous n’avons rien à perdre ! Il reste 45mn pour créer l’exploit et continuer à faire rêver tout Berlin ! EISERN !
D’un point de vue consignes tactiques, on ne change rien, car pour le moment, on arrive à ennuyer Dortmund comme il faut. De toute façon, on ne pourra pas les empêcher d’être dangereux vu leur niveau.
55’ : Thiel est touché aux adducteurs et je dois le remplacer, mon atout majeur sur le côté gauche va me manquer, mais j’offre une nouvelle chance à Adrian Nikci, à lui de la saisir
57’ : Ramos, l’attaquant de Dortmund, échappe au marquage individuel de Schönheim et arrive à frapper au but mais Haas est bien vigilant une nouvelle fois, il repousse le ballon qui est ensuite dégagé au large par la défense de l’Union Berlin
62’ : Frappe puissante de Bender plein axe qui est détournée en corner, celui-ci sera dégagé par Quiring loin devant.
70’ : Le CF de Marco Reus à 25m du but de l’Union est contré par le mur mais l’occasion se poursuit sur le côté et Dortmund obtient un corner, d’abord repoussé puis de nouveau exploité les attaquants jaunes et noirs. La pression est constante sur mon but…
74’ : Double parade exceptionnel de Haas ! Sur un corner, Hummels monte plus haut que les défenseurs de l’Union et remet le ballon dans l’axe aux 6m, le Borussen frappe fort mais rebondit sur Haas, le ballon revient dans les pieds du même joueur qui retente sa chance instantanément mais Haas capte et ne relâche pas le ballon ! Incroyable mais vrai !
80’ : Hofman qui a remplacé Reus pour Dortmund se retrouve dans la surface seul avec le ballon, sa frappe est repoussé en corner in extremis par Schönheim qui tacle le ballon. Un deuxième corner sera obtenu consécutivement au premier mais ils ne donneront rien.
82’ : Je casse le rythme avec un remplacement. Zejnuhallu sort et est remplacé par Fürstner qui permute avec Daube, ce dernier jouera en 10 pour le reste de la rencontre.
85’ : Aubameyang a remplacé Ramos depuis quelques minutes et sa vitesse fait mal ! Il arrive en face-à-face avec Haas mais ne cadre pas sa frappe !
L’arbitre sifflera la fin de la rencontre et donc le début des prolongations.
Avant de repartir sur le terrain, j’encourage mes joueurs à nouveau. Nous ne devons pas baisser le rythme car nous n’avons besoin que d’un seul but. Amener Dortmund en prolongations est déjà un exploit !
Malgré ma consigne d’être très agressif sur les joueurs adverses, nous n’avons pas pris un seul jaune, nous pouvons continuer à leur rentrer dans la gueule comme il faut !

93’ : Aubameyang est dans un angle fermé pour espérer marqué, il envoie le ballon sur un défenseur de l’Union et obtient un corner, il ne donne rien.
100’ : Je remplace Daube par Skrzybski au poste de numéro 10 pour les derniers instants de la rencontre. Mes trois changements sont effectués désormais, aux joueurs de faire le job !
110’ : Kreilach se fait avertir et reçoit un carton jaune. Le premier de la rencontre.
113’ : Une volée sur un centre tendu est envoyée en tribune par Aubameyang.
La fin de match n’est forcément belle, les organismes souffrent et l’arbitre siffle la fin de la prolongation et envoie les deux équipes à la séance de tirs-aux-buts !
Tout se décide maintenant !

Je désigne mes cinq tireurs, dans l’ordre : Kreilach, Brandy, Schönheim, Nikci et Parensen. Fürstner sera l’éventuel sixième homme.

Offline Cosmic

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 184
  • Bonus Pute: 25
  • ALORS PEUT-ÊTRE !!!
Re: [PES/FIFA/FM] Pro Evolution Football Association Manager
« Reply #430 on: 17 January, 2016, 18:37:26 »
Mon message était trop long pour passer dans un seul post alors voici la suite les loulous !  :)

Clique là-dessus pour te délecter de la séance de tirs-aux-buts OKLM: ShowHide
 
Kreilach est le premier à s’avancer, son contre-pied est parfait. L’Union mène 1-0.
Januzaj est le premier tireur pour Dortmund, le jeune joueur prêté par Manchester United prend beaucoup d’élan, frappe fort sur la gauche de Haas mais le gardien de l'Union Berlin plonge du bon côté et repousse le tir ! Premier exploit !
Brandy frappe sur la droite de Weidenfeller, le gardien de Dortmund part du bon côté mais ne peut repousser le tir ! 2-0 ! Le break est fait !
Durm doit marquer pour empêcher Dortmund de voir ses espoirs de qualification déjà se réduire… Il transperce en force le but de Haas. 2-1.
Schönheim transforme le sien facilement même si Weidenfeller était parti du bon côté ! 3-1 !
Aubameyang, le buteur en forme de Dortmund se présente face à Haas. Son contre-pied est parfait, il réduit l’écart : 3-2.
Adrian Nikci est le quatrième tireur, ce joueur s’est souvent plaint de son temps de jeu, je ne suis pas confiant en le voyant s’avancer… Il réalise un tir au but parfait : à gauche du gardien qui lui plonge à droite. 4-2 ! Nous y sommes presque ! Le prochain tir de Dortmund est déjà une balle de match !
Ginter tire sur la gauche de Haas mais le gardien de l’Union plonge du bon côté et stoppe le tir ! L’Union Berlin est en quart de finale de Coupe d’Allemagne au terme d’un match dantesque !
Quel bonheur putain ! Quel pied ! On sort Dortmund bordel de merde ! Cette équipe avait remporté le trophée pour la dernière fois en 2012 et nous avons réalisé un match parfait !  :D


Alors oui c’est un scandale, je suis dominé dans tous les compartiments de jeu sauf celui des têtes remportés mais ça c’est un peu grâce à l’impact physique que j’ai volontairement voulu dans la rencontre. Il n’empêche, on peut être dominé, mais être heureux de l’issue du match. Et là vraiment, c’est un régal.

Cette victoire permet au club de récolter 527.000€, parfait pour la trésorerie !


Malheureusement la blessure de Thiel est assez grave et son indisponibilité est fixée à 3 semaines.
A l’infirmerie, trois pensionnaires pour des durées similaires : Thiel, Falcinelli et Köhler.

Les jours qui suivent sont relativement calmes malgré l’euphorie de la qualification. Mon adjoint organise des rencontres amicales contre d’autres clubs pour la période trêve lorsque les joueurs seront revenus de vacances. Mais sinon RAS.

La suite dans un spoil, pourquoi ? Tu vas vite comprendre pourquoi mon con !: ShowHide
 
Et puis comme ça sans rien dire, le tirage de la Coupe d’Allemagne pointe le bout de son nez. Pif. Paf. Pouf.
L’Union Berlin est le dernier représentant de la deuxième division encore en course, bref nous sommes le fameux Petit Poucet désormais !
Les équipes encore en course : le Bayern Munich et le Werder Brême qui sont les deux ogres de la compétition (respectivement premier et cinquième en championnat), Augsburg qui réalise une saison honorable en Bundesliga (9e sur 18 au moment du tirage), puis on retrouve 3 équipes (Hanovre 13e, Frankfurt 15e, Ingolstadt 16e) qui sont très mal barrés en Bundesliga et enfin le Hertha Berlin, le voisin et rival qui lui aussi est en proie aux doutes en championnat (seulement 17e).
Inutile de vous dire que je préfère éviter les deux poids lourds même si je viens de taper Dortmund ! Si on peut les éviter, ça me va !
Je vous laisse découvrir le tirage…

[spoiler=Un spoil dans un spoil ?! SPOILCEPTION]
La chance me sourit ! Je recevrai une nouvelle fois et quel bonheur ! Un derby en quart de finale de Coupe d’Allemagne ! Ça va être géant ! Un bon gros Union – Hertha pour une place dans le dernier carré de la Coupe d’Allemagne ! On ne pouvait rêver mieux !  :D

[/spoiler]

Le championnat reprend ses droits très vite et c’est Düsseldorf qui vient à la Alte Försterei. Nous nous étions imposés 2-1 là-bas lors de notre première confrontation, j’espère de nouveau gagner pour reprendre des points précieux après la défaite face à Karlsruhe.


Je suis obligé de faire tourner face à Düsseldorf car le match intervient 3 petits jours après celui complètement fou contre Dortmund. De nombreux remplaçants gagnent du temps de jeu étant donné les blessés du moment… Ce qui donne un 11 assez remanié :

Les joueurs sont en orange/rouge/whatever parce que j'ai fait la capture après le match donc quand ils sont en vacances.

Un 4-2-3-1 plus offensif que face à Dortmund évidemment mais toujours avec une ligne défensive très basse pour commencer car j’ai très apprécié ce que j’ai vu tactiquement contre le BVB. Je veux voir si cela peut permettre de déstabiliser les attaques adverses.
Le match aura été relativement équilibré mais mes joueurs ont su tirer leur épingle du jeu.
Grâce un très bon Leistner en défense, élu homme du match. Solide comme un roc, il a effectué un magnifique travail de sape en récupérant de nombreux ballons, en relaçant proprement, et en dirigeant la défense comme un chef.
Trimmel aura été très bon aussi, des multiples débordements auront offert plusieurs occasions franches à l’Union Berlin et son très bon centre tendu au deuxième poteau aura été repris victorieusement par Korte qui aura même trouvé le poteau un peu plus tard dans le match sur une action similaire.
Bref, mes remplaçants ont fait le boulot, je suis très content de l‘investissement du groupe, quelque chose est en train de se créer, l’état d’esprit des joueurs est irréprochable, l’histoire est belle. Pourvu que ça dure !  :)
Victoire 1-0, proprement, sans fioritures.

Un point sur le classement à la trêve (CLIQUE SUR L'IMAGE BON DIEU !) :

L’Union Berlin s’accroche tant bien que mal à sa troisième place. Nous avons bénéficié du relâchement de Greuther Fürth qui a concédé un nul à domicile récemment pour prendre une légère avance sur nos poursuivants mais rien n’est fait…
Une certitude : Leipzig et Braunschweig devraient évoluer en Bundesliga l’année prochaine.
 ;D

Les joueurs ont mérité leur trêve. 10 jours en famille, bonnes vacances à eux. A leur retour nous entamerons une série de quatre matchs amicaux pour retrouver le rythme et continuer notre marche en avant. Stay tuned.  ;)
« Last Edit: 17 January, 2016, 23:31:10 by Cosmic »

Offline Enker

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 3 407
  • Bonus Pute: 138
Re: [PES/FIFA/FM] Pro Evolution Football Association Manager
« Reply #431 on: 17 January, 2016, 19:46:33 »
Mec. Ton récit de coupe était EPIQUE. J'ai vibré sur mon canapé comme jamais, c'était fou ! :D Et quelle conclusion, quel suspense ! Bon je ne spoile pas ceux qui ne l'auront pas encore lu, mais une équipe s'est qualifiée, la logique est respectée, la Team NESPas ne pouvait pas perdre bordel !

Bonne chance pour la deuxième partie de championnat mais l'écart qu'ont creusé les deux premiers n'est pas une bonne nouvelle pour toi, si tu pouvais éviter le barrage avec le 16ème de Bundesliga ce serait mieux quand même... Go Union :)

Offline MrBlueSky

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 200
  • Bonus Pute: 121
Re: [PES/FIFA/FM] Pro Evolution Football Association Manager
« Reply #432 on: 25 January, 2016, 14:06:13 »
Ne t'arrêtes jamais mon Roger  :D
C'est vraiment chouette ces aventures du Union virtuel et ton récit est vraiment top. Promis dès que je trouve le temps et la motivation je vous pond un petit article sur St Pauli et un autre sur le 1.FC Kaiserslautern.

Pour info, Union (le vrais) jouait hier contre Dortmund pour fêter les 50 ans du club de Berlin Köpenick. En tribune ça a donné ça:





Le reste des images

Offline Cosmic

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 184
  • Bonus Pute: 25
  • ALORS PEUT-ÊTRE !!!
Re: [PES/FIFA/FM] Pro Evolution Football Association Manager
« Reply #433 on: 25 January, 2016, 17:00:00 »
La partie suit son cours mais là entre la trêve hivernale, la gestion du mercato, les matchs amicaux, il n'y a rien de bien emballant mais je vous résumerai tout ça quand même.  :)

Et c'est surtout que depuis que je suis fonctionnaire, j'ai moins le temps que lorsque j'étais au chômage, c'est dur à croire je sais !  :D

En tout cas, la suite arrive mes amis, et j'espère qu'elle sera à la hauteur de nos espérances.  ;)

Offline Cosmic

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 184
  • Bonus Pute: 25
  • ALORS PEUT-ÊTRE !!!
Re: [PES/FIFA/FM] Pro Evolution Football Association Manager
« Reply #434 on: 30 January, 2016, 16:13:32 »
Épisode 9 : Trêve et mercato

"Ce mercato est un point sensible, un moment émotionnel important pour les supporters, les journalistes et les agents. On peut changer une équipe et tout le monde veut Messi dans son équipe. C'est d'autant plus déstabilisant parce qu'on joue en même temps. Ce marché est très passionnel donc très perturbant." Michel Seydoux, président du LOSC


A la différence du club de Lille, l'Union Berlin ne joue pas pendant le mercato d'hiver, on est dans une pleine trêve où on a le temps de se remettre de nos émotions et de préparer sereinement la suite de la saison.

Si Michel vous semble être un brave gestionnaire, je vous laisse quand même écouter sa célèbre intervention sur RMC pour expliquer les investissements sportifs lors d'un mercato. Du génie !

Mais revenons à notre Union Berlin :
La période dans laquelle on entre est forcément plus calme. Personne au centre d’entraînement, les abords de la Alte Försterei sont vides mais moi je ne prends pas de vacances. Il y a toujours des choses à gérer en interne.

J’ai d’ailleurs mon brave président Dirk Zingler qui se pointe à la fraîche dans mon bureau du centre d’entraînement et qui m’informe qu’un stage de préparation aura lieu durant la trêve. Cette fois-ci, ça sera en Andalousie Orientale que mes joueurs iront perdre les kilos en trop accumulés pendant les fêtes de fin d’année.
10 jours sous le soleil espagnol du 9 au 19 janvier à leur retour de vacances. Merci président. A moi les Malibu-ananas au bord de la piscine pendant que les joueurs font du physique intensif avec le staff héhé. Fin limier.  8)

Mais avant de rêver à la dégustation de cette collation au sein d’un complexe hôtelier 5 étoiles avec une belle andalouse dans chaque bras, il faut gérer le club comme un petit chef.

Le mercato hivernal s’ouvre au premier janvier et cela signifie aussi que l’on peut proposer des contrats à des joueurs qui seront libres en juin prochain.
Je propose donc un contrat à Anatoliy Ayvazov, gardien russe de 19ans, international espoir russe, évoluant à Pyunik dans le championnat arménien.
Dans la perspective du départ de Haas ou d’Amsif, je préfère parier sur le long terme en prenant un jeune. Et surtout l’Olympique Lyonnais m’est passé devant pour le recrutement d’un gardien paraguayen dont les statistiques étaient justes hallucinantes. Enculés de Lyonnais.
Quelques jours plus tard, le jeune russe signera son contrat. Il rejoindra l’Union Berlin à la fin de la saison prochaine.

Bien vu l’artiste pour ce recrutement car quelques jours plus tard, le Besiktas Istanbul m’approche pour obtenir Mohamed Amsif. Le gardien marocain n’a pas beaucoup joué et a perdu de sa superbe avec sa blessure contractée au milieu de la première partie de saison. La signature du jeune russe étant effective, je décide d’accepter l’offre du Besiktas qui avoisine les 300.000€ d’indemnités de transferts ainsi que divers bonus.
J’aurais pu conserver Amsif comme une doublure mais à terme le joueur se serait plaint et cela n’aurait pas été bon pour l’ambiance dans le groupe et avec deux jeunes prometteurs en réserve, on s’assure un avenir peut-être radieux pour la formation berlinoise à un poste clé…
La vente d’Amsif s’avère judicieuse puisque Haas prolongera finalement son contrat peu de temps après.

Mes dirigeants veulent me rencontrer pour éventuellement parler d’une prolongation de contrat car le mien arrive à expiration en fin de saison. Avant de discuter d’un nouveau contrat, je leur fais comprendre qu’avant il me faut des garanties, je demande la modernisation du centre d’entraînement ou des structures de formation mais c’est un « non » qui résonne…
Alors je ne discute pas d’un nouveau contrat.
Dans ma tête, je veux les faire plier, car j’ai toutes les cartes en main. Si j’arrive à maintenir la bonne forme de l’équipe, ils voudront à tout prix me garder et devraient logiquement céder à mes demandes.

Les joueurs reviennent de vacances, certains reviennent dans une forme olympique d’après mon staff, cela promet des matchs amicaux sur un bon rythme et pourquoi de redistribuer les cartes de titulaire sur la deuxième partie de saison. Encore une fois, si je gère bien cette période, je peux m’assurer d’avoir un effectif pleinement investi.

Schönheim se blesse dès le premier entrainement physique en Espagne, rien de bien grave : une contusion à la tête l’éloignera une semaine des terrains.

Rien de bien cinglé à signaler à part ça, on prépare gentiment les quatre prochains matchs amicaux.

Permier match amical. Beaucoup de remplaçants sur le terrain.
On joue Helmond Sport. Un club de D2 batave je crois.
Match nul 1-1, sans saveur. Il y avait déjà 1-1 à la mi-temps. Du mieux en seconde période. Peu d’enseignements à tirer.

Prochain match amical contre Leverkusen (étant affilié avec ce club, je le jouerai à chaque trêve).
Défaite 2-0. Des joueurs ont encore besoin de rythme.

Globalement les résultats de ces matchs amicaux, je m’en branle, je veux juste des joueurs prêts pour les matchs officiels, mais il faudra gagner pour reprendre aussi de la confiance.
D'ailleurs on enchainera sur une victoire 3-2 ensuite contre un petit club qui nous aura tout de même fait douter.
Et enfin on termine sur une victoire 4-1 contre Zilina, une belle démonstration. Solide dans tous les compartiments de jeu.

J'ai joué ces matchs sans consignes particulières. Je voulais juste du jeu, de la cohésion, de l’implication, c’est ce que je veux avant de repartir au combat du championnat qui lui compte.

Le point mercato :

- J'ai obtenu le prêt de Vladlen Yurchenko. Un numéro 10 ukrainien de 21ans dont les statistiques semblent folles, une piste peut-être intéressante au moins jusqu’à la fin de la saison.
Leverkusen a accepté logiquement la transaction au regard de l'affiliation entre les deux clubs. Le joueur était sur la liste des prêts et ne jouait pas en équipe première, donc ça passe nickel. autre avantage : ce prêt est totalement gratuit.

- Signature d’Oscar Duarte en provenance du Club Bruges pour 300.000€ + 50.000€ en bonus.
Un défenseur du Costa Rica qui vaut normalement le double et qui devrait s’installer durablement comme titulaire à l’Union.
Je pense avoir réalisé une bonne affaire.

- Prêt de Quaner à Kayserispor en Turquie. Pas titulaire ici. Je ne le trouve pas si bon que ça ici même s'il a joué peu. Le prêt peut le relancer.

- Et donc la signature du gardien russe qui rejoindra l'Union Berlin en juin prochain.


Bref, la trêve est terminée. On reprend doucement les vrais matchs avec un quart de finale de Coupe d'Allemagne contre le Hertha qui approche à grands pas également.
Le prochain épisode de notre série sera forcément mythique.  :)
« Last Edit: 30 January, 2016, 16:15:04 by Cosmic »