Author Topic: [Jeux indépendants] Indie, c'était pas le nom du chien ?  (Read 131309 times)

Offline ɯɐʇ

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 584
  • Bonus Pute: 82
  • ?x???? ¡¡¡¡¡
Re: [Jeux indépendants] Indie, c'était pas le nom du chien ?
« Reply #525 on: 11 September, 2019, 08:31:12 »
je m'attendais encore à un souls like 2D mais un castlevania je prends, ça changera  ;D
et puis je prends tout ce qui peut laver cet affront de bloodstained.

Offline wonderpanzer

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 059
  • Bonus Pute: 40
  • etre analogique vivant dans une 3r3 num3r1qu3

Offline averell

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 182
  • Bonus Pute: 107
  • Big... Big cleaver... killing all my friends...
Re: [Jeux indépendants] Indie, c'était pas le nom du chien ?
« Reply #527 on: 11 September, 2019, 13:21:34 »
Je suis intéressé par vos retours une fois le jeu bien poncé. Comme ça on dirait encore un Castlevania-like de plus, donc s'il n'y a pas un vrai défi à relever ou une ambiance incroyable, je passerai mon chemin.

Offline ɯɐʇ

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 584
  • Bonus Pute: 82
  • ?x???? ¡¡¡¡¡
Re: [Jeux indépendants] Indie, c'était pas le nom du chien ?
« Reply #528 on: 12 September, 2019, 14:22:02 »
alors "bien poncé" non, mais j'ai avancé dans le jeu (je pense avoir bouclé le premier tiers) et c'est plutôt cool.

le jeu a le cul entre 2 chaises, c'est un souls-vania (hop, c'est cadeau) donc il faut accepter les concessions faites à chaque genre : d'un coté une traversée laborieuse de chaque niveau puisque de nombreux ennemis demandent de mener un vrai combat (en sortant de dead cells ça pique), des contrôles un peu rigides et un level design très oldschool qui aurait pu être un peu plus fou.
de l'autre un jeu pas si difficile, un système de combat assez pauvre et un perso qui n'a pas de stats visible (ce qui manque à mon goût car on a du mal à mesurer l'impact du stuff).
les puristes d'un genre ou de l'autre n'y trouveront pas forcément leur compte.

là où c'est extrêmement réussi en revanche c'est dans le trip inquisition-trash WTF, certaines zones sont fantastiques et les ennemis sont complètement cramés. si votre trip est de vous faire rosser par une nonne au visage recouvert d'or fondu, qui vous frappe avec un encensoir de 200kg contenant des morceaux de cadavres, vous pouvez foncer.
on sent aussi l'envie de bien faire, avec un soin maniaque apporté à tout un tas de détails graphiques et d'animations (les finishing moves sont fantastiquement gores), des zones cachées en pagaille, une narration dense qui passe autant par les NPC que le stuff ou le décor, et une grande générosité en terme d’environnements, d'ennemis et même de cutscenes (même si je les trouve en deçà du reste, leur style graphique façon retro se mariant assez mal avec un affichage fullscreen).

pour finir je trouve que le jeu ressemble beaucoup à death's gambit dont le trip plus classique l'a moins mis sous les projecteurs, ce qui se comprend blasphemous est plus réussi ce ce coté là, mais si vous accrochez à l'un jetez un coup d'oeil à l'autre, vous ne serez pas déçu.
« Last Edit: 12 September, 2019, 14:25:24 by ɯɐʇ »

Offline averell

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 182
  • Bonus Pute: 107
  • Big... Big cleaver... killing all my friends...
Re: [Jeux indépendants] Indie, c'était pas le nom du chien ?
« Reply #529 on: 12 September, 2019, 14:54:18 »
Du coup on aurait "l'ambiance incroyable", ce qui est déjà pas mal  :)

Offline ɯɐʇ

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 584
  • Bonus Pute: 82
  • ?x???? ¡¡¡¡¡
Re: [Jeux indépendants] Indie, c'était pas le nom du chien ?
« Reply #530 on: 12 September, 2019, 16:00:01 »
alors le reste est tout à fait correct hein, je l'ai juste pas trouvé au niveau des meilleurs ~vania (hollow knight, ori, cave story...), ni des meilleurs ~souls (salt and sanctuary...)
mais il me fait déjà bien plus tripper que bloodstained par exemple.

Offline Hebus San

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 7 495
  • Bonus Pute: 85
  • wé dédicom for wé dédigo wé dédicom for got ny go
Re: [Jeux indépendants] Indie, c'était pas le nom du chien ?
« Reply #531 on: 12 September, 2019, 16:11:10 »
Je viendrais apporter ma pierre à l'édifice un peu plus tard, je viens de le chopper là.
Tout en sachant que j'ai pas aimé Hollow (trop vide, trop gris), pas franchement Ori (trop bordélique), et pas tellement plus Salt & Sanctuary (j'ai m'y suis fait chier).

Offline averell

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 182
  • Bonus Pute: 107
  • Big... Big cleaver... killing all my friends...
Re: [Jeux indépendants] Indie, c'était pas le nom du chien ?
« Reply #532 on: 12 September, 2019, 16:52:03 »
Toi tu serais plus Shadow complex, non ? Il me faisait bien de l’œil lui aussi...

Mais franchement quitte à faire ENCORE un jeu de ce genre, j'aimerais vraiment un titre qui apporte son lot de surprises, pas seulement un univers sympathique ou une maniabilité au poil, ça Castlevania l'a fait depuis longtemps et un paquet de fois.

Offline Hebus San

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 7 495
  • Bonus Pute: 85
  • wé dédicom for wé dédigo wé dédicom for got ny go
Re: [Jeux indépendants] Indie, c'était pas le nom du chien ?
« Reply #533 on: 12 September, 2019, 17:04:15 »
Shadow Complex j'avais effectivement pris un pied monstrueux à l'époque sur 360.

Offline averell

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 182
  • Bonus Pute: 107
  • Big... Big cleaver... killing all my friends...
Re: [Jeux indépendants] Indie, c'était pas le nom du chien ?
« Reply #534 on: 12 September, 2019, 17:18:48 »
Et du coup quell s différences avec Ori, Hollow et compagnie ?

Offline ɯɐʇ

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 584
  • Bonus Pute: 82
  • ?x???? ¡¡¡¡¡
Re: [Jeux indépendants] Indie, c'était pas le nom du chien ?
« Reply #535 on: 12 September, 2019, 17:24:04 »
rah shadow complex quel pied c'était ! mais je sais pas si il tient encore le choc en 2019.

Et du coup quell s différences avec Ori, Hollow et compagnie ?

c'est un metroid assez classique, mais la réalisation en 2.5D était vraiment impressionnante à l'époque. pour une comparaison plus récente ça m'a fait un peu penser à la réussite graphique d'inside.
tu risques pas grand chose le jeu est plutôt court, assez orienté action, propose quelques scènes mémorables (l'inondation) et un final pas terrible (à mon goût).
« Last Edit: 12 September, 2019, 17:28:14 by ɯɐʇ »

Offline Radical

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 155
  • Bonus Pute: 71
  • Une truite ?!!!!
    • De noir et de blanc
Re: [Jeux indépendants] Indie, c'était pas le nom du chien ?
« Reply #536 on: 12 September, 2019, 17:40:24 »
Et du coup quell s différences avec Ori, Hollow et compagnie ?

Ori c'est le meilleur de tous les autres jouent avec leur caca loin derrière :) (oui je suis objectif)

Offline POYO

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 941
  • Bonus Pute: 61
  • On peut enlever des points à l'équipe RATM ?
Re: [Jeux indépendants] Indie, c'était pas le nom du chien ?
« Reply #537 on: 12 September, 2019, 18:03:08 »
rah shadow complex quel pied c'était ! mais je sais pas si il tient encore le choc en 2019.


Je l'ai fait il ya un an et quelques, j'avais trouvé le jeu vraiment cool, donc pour moi ça fonctionne.

Offline ɯɐʇ

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 584
  • Bonus Pute: 82
  • ?x???? ¡¡¡¡¡
Re: [Jeux indépendants] Indie, c'était pas le nom du chien ?
« Reply #538 on: 12 September, 2019, 19:56:50 »
Mais franchement quitte à faire ENCORE un jeu de ce genre, j'aimerais vraiment un titre qui apporte son lot de surprises, pas seulement un univers sympathique ou une maniabilité au poil, ça Castlevania l'a fait depuis longtemps et un paquet de fois.

si maniabilité au poil et univers génial te suffisent pas on est mal barré  ;D
ces derniers mois, en metroidvania indé, j'ai fait :

touhou luna nights, si tu veux un peu de nouveauté dans le genre pourquoi ne pas y jeter un oeil ?
je l'ai trouvé plutôt sympa (et c'est un mec qui conchie touhou au delà de tout qui le dit) notamment le système de combat, et puis tu risques pas grand chose vu que le jeu doit durer 5h à tout péter.

dans le même trip jap' le dernier momodora (reverie under the moonlight) est super, même s'il ne renouvelle rien.

hollow knight: n'écoute pas les mauvaises langues, le jeu défonce il est excellent sur tout ce qu'il fait et il a la meilleure ambiance du lot. faut juste s'accrocher un peu car le début est vénér'

iconoclasts est à pleurer tellement il est beau et même s'il arrive 8 ans trop tard (vous vous souvenez du délire lors des premiers screens de konjak <3 <3) ça reste un très chouette jeu.

dans le même genre "arrivés avec 10 ans de retard" on a aussi owlboy que j'ai abandonné car bien trop bavard à mon goût, et fez (oui je sais c'est pas récent mais je l'avais pas fait et si t'es dans le trip "puzzle" il mérite).

j'ai également entamé timespinner, tu sens l'amour du jeu SNES (goût tales of phantasia) et les mecs qui ont de l'ambition (le pitch de voyage dans le temps) et qui veulent vraiment bien faire, mais le jeu rate le coche sur trop de points, notamment des ennemis nuls (pas vu d'ennemis aussi nuls depuis quoi, jet set willy ?) c'est important les ennemis dans un jeu vidéo mine de rien  :D

j'ai aussi commencé dark devotion mais dans il s'est vu relégué par les meilleurs death's gambit ou justement blasphemous.
« Last Edit: 12 September, 2019, 20:02:34 by ɯɐʇ »

Offline averell

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 182
  • Bonus Pute: 107
  • Big... Big cleaver... killing all my friends...
Re: [Jeux indépendants] Indie, c'était pas le nom du chien ?
« Reply #539 on: 13 September, 2019, 09:20:26 »
J'avais dit "ambiance OU maniabilité"  :D Je ne voulais pas faire mon capricieux !

Merci pour ton retour, je vois que tu torches toujours autant de jeux. Selon vos retours dans quelques jours, je tenterai Hollow knight ou Blasphemous, histoire d'être un peu dans le mouvement quand même.