Author Topic: [PS3/PSN] Sombre du côté obscur du Monolithe  (Read 411981 times)

Offline Jacen

  • Sr. Member
  • ****
  • Posts: 403
  • Bonus Pute: 4
  • BEER !!!!
Re: [PS3/PSN] Sombre du côté obscur du Monolithe
« Reply #690 on: 02 November, 2011, 15:32:37 »
Bon, alors, message inutile s'il en est, mais mon exemplaire d'Uncharted 3 - Drake's Deception n'arrivera chez moi que le 8 novembre.

Je suis impatience !!!


Pourquoi, mais POURQUOI ont ils traduit le titre cette fois ci?

(On me dit dans l'oreillette que la majorité des français ne parlent pas forcément l'anglais de Shakespeare et que donc vendre un produit titré "déception" en France n'est pas la meilleure idée marketing au monde... Soit...)

Mais du coup, comme le connard que je suis, je n'ai su me résoudre à le prendre en France, du coup je poireaute....

Bon, ça me laisse quelques jours pour continuer à faire augmenter mes stats sur un jeu que je ne citerai pas car multiplateformes .

Edit: Bon, je l'ai reçu en avance, du coup, pas pu me retenir, aprés avoir pété la tronche d'un amoureux des devinettes dans un jeu multi, j'ai lancé Uncharted.

Alors premières impressions à chaud, c'est pas mal beau, mais je n'ai pas encore le même fun que j'ai pu avoir avec le 2, à noter que c'est la première fois que ça me fait le coup en jeu vidéo. Après, effectivement, les éclairages, l'eau, le feu, c'est très très beau hein. Mais je pense que ce qui me gache un peu le tout, c'est la maniabilité flottante de Drake, je n'avait pas le souvenir de cette problématique dans le 2, je trouve qu'il manque d'inertie, je veux aller à gauche et il bouge à la Michael Jackson avant d'y arriver parfois, je ne sais l'expliquer, mais dans certaines courses poursuites, j'ai bien dû crever à chaque virage avant de finir la scène. Bref, ça casse un peu le plaisir "ciné" d'un jeu scripté par excellence.

M'enfin, c'est peut être le fait de passer d'un Batman hyper maniable et avec une réelle inertie, qui donne l'impression qu'il est vraiment posé au sol quand il marche, à un Uncharted plus "souple" dans ses mouvements peut être... trop en fait.... je ne sais pas, quelqu'un a peut être eu la même sensation, ou j'ai juste les doigts carrés (bon ça aussi hein mais quand même) ? :D



UK version !! YEAAAAH !!!!
« Last Edit: 05 November, 2011, 02:22:24 by Jacen »

Mario

  • Guest
Re: [PS3/PSN] Sombre du côté obscur du Monolithe
« Reply #691 on: 05 November, 2011, 11:56:28 »
Mais je pense que ce qui me gache un peu le tout, c'est la maniabilité flottante de Drake, je n'avait pas le souvenir de cette problématique dans le 2, je trouve qu'il manque d'inertie, je veux aller à gauche et il bouge à la Michael Jackson avant d'y arriver parfois, je ne sais l'expliquer, mais dans certaines courses poursuites, j'ai bien dû crever à chaque virage avant de finir la scène. Bref, ça casse un peu le plaisir "ciné" d'un jeu scripté par excellence.

M'enfin, c'est peut être le fait de passer d'un Batman hyper maniable et avec une réelle inertie, qui donne l'impression qu'il est vraiment posé au sol quand il marche, à un Uncharted plus "souple" dans ses mouvements peut être... trop en fait.... je ne sais pas, quelqu'un a peut être eu la même sensation, ou j'ai juste les doigts carrés (bon ça aussi hein mais quand même) ? :D

Pour avoir retourné le 1 et le 2 plusieurs fois, et platiné hier le 3, je pense être en mesure de comparer la maniabilité des trois opus, et aller hélas à l'encontre de ton ressenti: les mouvements et la direction de Drake par le joueur, quand il s'agit de le déplacer à pieds ou lorsqu'il s'accroche à tout et n'importe quoi, sont strictement identiques entre chaque épisode. Je pense que ton jugement est en effet biaisé par la maniabilité de Batman qui est très différente et plus "lourde", et que passer à Drake après ce type de jeu ne plaide pas forcément en sa faveur.

Bon, sinon j'ai une review à faire, moi.

Offline Silver

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 261
  • Bonus Pute: 24
  • Belgian Connection.
Re: [PS3/PSN] Sombre du côté obscur du Monolithe
« Reply #692 on: 07 November, 2011, 09:46:25 »
C'est marrant de lire les critiques du jeu sur les gros sites, on sent qu'ils ont envie de dire plus de mal qu'ils ne le peuvent. Comme GameSpot qui ne met "que" 8 (ce qui, pour une critique de jeu moderne, est égal à un 6) et qui est pas mal critique dans le texte.

D'autres sont moins cléments (voire carrément massacreurs), mais l'expression "le Dragon's Lair moderne" est parfaite.

Offline Yug

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 024
  • Bonus Pute: 66
Re: [PS3/PSN] Sombre du côté obscur du Monolithe
« Reply #693 on: 07 November, 2011, 10:29:06 »
Je n'ai pas accès à ton lien à partir du taff, mais j'imagine que tu parles d'Uncharted 3.
Je l'ai justement terminé hier soir, et "Dragon's Lair moderne" ou pas, je peux te dire que j'ai pris mon pied et je vais surement me le refaire bientôt en mode extrême, et je ne parle même pas du mode online sur lequel je vais surement passé des centaines d'heures ;)

Offline Jacen

  • Sr. Member
  • ****
  • Posts: 403
  • Bonus Pute: 4
  • BEER !!!!
Re: [PS3/PSN] Sombre du côté obscur du Monolithe
« Reply #694 on: 07 November, 2011, 11:13:17 »
Bon, pour ma part je l'ai fini.

Alors, j'aime bien les Uncharted, il faut le savoir, et je sais, en achetant ce jeu que c'est un film avec séquences de jeux axées sur du plateau, du gunfight et des très légères énigmes.

Alors voyons voir pour ce 3ème opus ce que j'en retiens:

- Durée de vie en mode normal (et je suis mauvais hein, j'ai bien dû claqué 5 fois en moyenne à chaque gunfight avec une précision de tir d'environ 30%, sans compter les morts car mon personnage saute dans le vite au lieu de là où je veux qu'il saute): 9h35 => Peu, mais c'était su d'avance, c'est un Uncharted après tout.

- On est clairement dans un jeu beau (malgré les textures de sol dégueulasses dans la forêt française, mais je chipote), les effets de feu/eau/sable/vent sont superbes, et les personnages sont très bien rendus, jusqu'aux yeux. On peut voir leurs émotions et autres lors des "cinématiques", qui sont faites avec le moteur du jeu. De ce point de vu là, c'est bluffant, il m'est arrivé d'attendre 2 seconde n'ayant pas pigé qu'on était revenu en mode "je joue".

- Je comprends le sentiment "Dragon's Lair", c'était déjà le cas sur les opus précédents, mais je trouve que là quand même ils ont bien poussé le délire, limite un peu trop, les combats à main nu avec les vilains un peu plus costauds étant TOUS identiques (carré carré carré, rond, carré, triangle, carré carré carré, rond, triangle, carré carré carré etc...).

- En terme de Gameplay, je n'ai pas encore réessayé le 2 mais j'ai trouvé le personnage "chiant" à manipuler, avec le syndrome Moonwalk par moment. Bon, on s'y fait hein, mais pour un noob comme moi qui panique rapidement, il y a vite moyen de se retrouver accroché à une balustrade en plein feu ennemi alors que je voulait sauter à l'abri... Et on recommence la scène... 8 fois... Il est à noter que ce jeu et le premier en date de toute ma carrière vidéoludique à m'avoir fait balancer ma manette à travers la pièce, et chez moi, ce n'est pas rien. (Bon je visai le fauteuil de l'autre côté hein, mais j'ai loupé une fois)

- Après côté scénario, c'est plutôt sympa, on a plaisir à retrouver les personnages qui gagnent en profondeur et maturité dans cet opus. La "quête" est originale et ne nous ressert pas exactement la même chose que dans les 2 précédents jeux même si la construction reste celle d'un film d'aventure à la Indiana Jones. Disons que clairement, point de vue personnages, Uncharted 3 est l'équivalent de "La dernière croisade".

- Personnellement, J'ai un meilleur souvenir du 2 qui a été pour moi épique du début à la fin (Mon dieu cette scène d'intro...). Sur le 3, le début, bien que sympa, m'a un peu ennuyé, je l'avoue, après, ça monte en puissance tout au long du jeu pour un final plus épique qu'épique, il faut bien l'avouer. Mais bon, je suis quand même resté sur ma faim. Après, je pense que mes goûts persos rentrent en jeu aussi, autant j'adore l'Asie et me balader au tibet avec des décors qui tabassent me parle beaucoup, autant l’Afrique et le désert ne m'ont jamais vraiment attirés, et l'Europe, côté exotisme, dans mon cas, ben on repassera hein ^^.
Ceci expliquant peut être une légère perte d'intérêt.

Bref, un bon jeu/film, une chouette aventure avec une qualité graphique bien comme il faut, mais quelques moins qui font que, même si j'ai passé un bon moment, je n'en garderai pas un souvenir impérissable, contrairement à l'aventure précédente, que je vais d'ailleurs ressortir pour tester déjà et en attendant Assassin's Creed Révélations ^^. :)


Allez, on retourne au taff maintenant...
« Last Edit: 07 November, 2011, 11:18:37 by Jacen »

Offline Yug

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 024
  • Bonus Pute: 66
Re: [PS3/PSN] Sombre du côté obscur du Monolithe
« Reply #695 on: 07 November, 2011, 11:51:04 »
Comme dit dans beaucoup de tests, c'est plus un Uncharted 2.5, et c'est vrai. On retrouve la même chose que dans le 2, mais avec une histoire différente. Après, il faut dire que le 2 avait placé la barre assez haute, et ça ne doit pas être facile de trouver un successeur digne de ce nom :)

Je soulignerais quand même que je me suis fait chier à plusieurs moment:
- les scènes de combat à main nu, qui comme l'a signalé Jacen, sont vraiment chiantes
Spoiler: ShowHide
- la scène où l'on titube dans le désert... A chaque écran noir, je croisais les doigts en espérant que ce soit fini...

Offline seima

  • Sr. Member
  • ****
  • Posts: 394
  • Bonus Pute: 5
  • きもち よかった だろう。。。
Re: [PS3/PSN] Sombre du côté obscur du Monolithe
« Reply #696 on: 07 November, 2011, 20:33:01 »
Tiens, j'ai vu le test d'Uncharted 3 sur Nolife ce soir, que Thierry Falcoz a semble-t-il énormément apprécié (je l'ai même trouvé trop dithyrambique, mais bon).

Et sur ces quasiment 10 minutes de critique, je n'ai pas eu à un seul instant envie d'y "jouer". Tout comme Uncharted 2 m'a laissé de marbre, que le premier épisode ne m'a jamais délivré sa fin à cause de "ohoh, 200 guérilleros se cachaient derrière cette caisse", Uncharted 3 ne passera jamais le seuil du lecteur de ma PS3, tellement le jeu m'a semblé être un "film contextuel". Attention, je suis conscient que ceux qui adhèrent au genre trouveront le produit à leur convenance, mais personnellement ce genre de jeu me fait chier comme l'an 40.

Mario

  • Guest
Re: [PS3/PSN] Sombre du côté obscur du Monolithe
« Reply #697 on: 07 November, 2011, 22:08:38 »
Bon, alors faisons simple: j'ai adoré ce troisième volet, qui m'a bien mis la baffe que j'attendais, concluant (car je reste persuadé qu'il n'y aura pas de 4) une trilogie de très haute volée qui aura fait date dans le jeu vidéo moderne et symbolise on ne peut mieux le jeu pop-corn, à mi-chemin entre expériences vidéoludique et cinématographique. Je le retiendrai comme un des meilleurs jeux de sa génération et j'en ressors avec le sentiment que vraiment, la série Uncharted aura su me séduire de bout en bout et justifier l'amour que je lui ai porté dès son premier opus, qui fut le point de départ d'une nouvelle ère dans ma vie de joueur.

Toutefois, je peux concevoir qu'il ait obtenu des notes légèrement en-deçà d'Among Thieves, je peux comprendre presque tous les points négatifs que Jacen a très justement soulevés. Uncharted 3, que je ne vois pas pour autant comme un 2.5, souffre en effet de quelques défauts qui sont toutefois majoritairement dûs à la comparaison avec son splendide prédécesseur, qui était pour ainsi dire irréprochable dans son genre. Je vais donc tenter de lister les bons et mauvais points de ce titre en toute objectivité, car ce n'est pas parce qu'on est un gros fan qu'on a des œillères. Et le tout en essayant de spoiler le moins possible, pour que ce post puisse être lu par ceux qui hésitent à le prendre.

Les + :

• Une immense variété de décors, peut-être plus importante encore que dans Among Thieves (Drake's Fortune ne tient pas la comparaison ici, car moins beau et surtout concentré sur un seul environnement global), d'une qualité époustouflante. Je pense qu'il n'est ni plus beau ni moins beau qu'Uncharted 2: il est dans sa lignée, avec la même touche graphique, et un souci du détail bluffant dans tous les lieux visités. J'ai pour ma part été saisi par la beauté de décors que Naughty Dog n'avait pas encore exploré depuis son passage à la HD, telles les rues londoniennes ou le désert (qu'il s'agisse des dunes, ou de la ville fantôme, ou encore de l'incroyable poursuite à cheval qui m'a rappelé RDR en plus scripté hélas).

• L'action est du tonnerre, et surtout, elle est bien équilibrée. J'ai l'impression que beaucoup de gens reprochent à Uncharted 3 d'être trop mou par moments, alors que justement, on a parfois aussi craché sur cette saga parce qu'elle se focalisait trop sur les gunfights et pas assez sur le côté exploration / énigmes. Certes, ces phases n'ont pas évolué en difficulté et en challenge, mais il y en a suffisamment pour ne pas croire qu'Uncharted est devenu un TPS pur et dur (ce qui, toutefois, ne serait pas pour me déplaire: j'aimerais bien les shoots si on pouvait choisir de les faire à la troisième personne...). Quant à l'action, je la trouve assez hallucinante: on a dit que ce jeu ne contiendrait pas autant de phases cultes que le 2, mais putain, c'est faux! Il y a des scènes de poursuite à pied qu'on n'avait encore jamais autant exploitées dans la série, et des passages incroyablement cultes comme les chapitres sur les bateaux (je vais rester délibérément vague — hahaha — sur le sujet, car il FAUT découvrir les quatre chapitres concernés tellement ils sont intenses et techniquement maîtrisés) ; quant à la scène dans le château en flammes vue dans de multiples trailers, elle vaut vraiment le tapage dont elle fit l'objet à ces occasions. Ça reste un jeu d'aventure rythmé qui sait trouver le juste milieu.

• L'animation est au top, regarder les bonus (des interviews plutôt intéressantes de membres du staff) et lire le guide collector (qui vaut vraiment le coup pour une fois) permet de mieux apprécier le travail hallucinant de Naughty Dog durant deux ans. En fait, s'il leur avait fallu le double de temps pour développer le jeu avec de tels défis et des problématiques technologiques comme celles décrites dans ces témoignages, ça ne m'aurait pas choqué outre mesure. L'ensemble est bluffant, incroyablement immersif pour que le joueur ait l'impression de vivre un grand film d'aventures mais en y étant largement plus impliqué que dans un Heavy Rain quand même: Uncharted est certes scripté, mais intègre les (pas si fréquents) QTE de façon assez pertinente. Encore une fois, certains chapitres en mettent certes plein la vue, mais impliquent vraiment le joueur qui doit lutter tout autant que Drake. Pour ceux qui se rappellent du passage du train dans Uncharted 2, il y a tout un passage d'intensité au moins équivalente dans celui, tout aussi épique.

• La maniabilité, et là je dois aller à l'encontre de l'avis de Jacen (que je continue de croire influencé par Batman), est au poil. C'est fluide, dynamique, et on sent que le moteur physique pourtant usé jusqu'à la corde tient encore très bien la route fin 2011. Le jeu est incroyablement accessible, et même si Drake a parfois une fâcheuse tendance à se raccrocher au moindre rebord dès qu'il approche d'un précipice, on prend toujours plaisir à manier cet homme-singe qui sait exploiter le moindre élément de décor pour progresser et se planquer efficacement dans les gunfights (dont chaque "map" est bien foutue).

• La bande son est peut-être ma préférée des trois, vraiment très soignée, plus variée et qui se paye le luxe de piocher dans des instruments et même des voix qui sont aussi cliché que splendides pour coller aux atmosphères locales. Le travail de Greg Edmonson m'avait déjà énormément plu dans le premier volet, et j'avais apprécié le fait de reprendre la même base dans le second en misant sur des thèmes déjà adaptés aux environnements. Peut-être qu'il n'y a pas ce côté tellement accrocheur et universel d'autres jeux cultes, mais on a vraiment une ambiance sonore splendide, digne là encore des meilleurs films d'aventure.

• Le scénario semble assez poussé et s'intéresse pour la première fois aux personnages avec davantage de profondeur, un pari osé pour des clichés qui avaient été assez décriés dans Drake's Fortune, comparés à des héros de série Z. Les bandes-annonces promettaient des "révélations" et bien qu'on reste partiellement sur sa faim, on apprend effectivement pas mal de choses sur le trio principal de la saga (Nate, Elena et Sully), qui est très mis en avant, surtout Sully: c'est vraiment un bon point de la part des "Dogs" d'avoir écouté les fans qui déploraient la grosse mise à l'écart de ce sympathique personnage dans Uncharted 2.

Les - :

• Le jeu ne prend pas de risques fondamentaux en conservant une ligne directrice déjà utilisée dans le premier et surtout le second épisode, pour ce qui est du scénario. Certains passages sont malheureusement prévisibles et les retournements de situations pourtant agréables car bien amenés ne font leur effet de surprise que trop peu de temps. Ça reste hollywoodien et même si on apprécie, on regrette que ND n'ait pas amené un peu plus de folie et d'inattendu. En fait, on en arrive davantage à regretter que certains éléments soient sous-exploités alors qu'on attendait justement l'inverse. Je trouve d'ailleurs la fin un peu décevante, déjà que celle du 2 ne m'avait pas plus enchanté que ça.

• La facilité relative invraisemblable de l'ensemble: Uncharted est un jeu d'action casual, il faut hélas le reconnaître. Là, je suis à fond en phase avec Jacen car je ne suis pas un PGM, et j'ai platiné ce jeu en pile poil une semaine, tout en ayant alterné avec d'autres titres. Si je m'étais lancé comme défi de le platiner durant le week-end, je l'aurais fait. Le mode extrême arrive à provoquer quelques crises de nerf à force de die & retry en série, mais Drake's Fortune était bien plus corsé. Peut-être est-ce parce que je connais et maîtrise les mécaniques d'Uncharted sur le bout des doigts à force, et que le jeu ne sait du coup plus ni me surprendre ni même m'effrayer (je suis arachnophobe notoire et même lorsque je vois des monstres à huit pattes dans un jeu vidéo, mais j'ai réussi à prendre sur moi au final, presque plus que dans les deux chapitres "flippants" du premier épisode). Trop facile, trop évident, trop prévisible.

• Dans la lignée du côté trop facile, Uncharted 3 est objectivement trop court. En fait, il ne l'est pas plus que le premier, mais sa durée de vie solo est inférieure à Among Thieves, comme pour confirmer les craintes qu'avait généré le discours de Christophe Balestra. ND, fort d'un très bon multi sur le 2, a choisi de beaucoup bosser sur cette spécificité de son blockbuster et ce légèrement au détriment d'un solo qui aurait été complètement hallucinant si le jeu n'avait rien proposé d'autre qu'un mode co-op classique, mais pas de multi compétitif. Et le fait d'être très accrocheur n'aide pas à en profiter sur la durée: c'est donc un bon point qui en génère un moins bon... :(

• Le scénario est blindé de questions sans réponses, et d'incohérences qui n'auraient pas choqué dans le premier car il était vraiment sans prétention, mais qui dénotent vraiment dans cet épisode qui est censé en mettre plein la vue et s'imposer comme le jeu de l'année. Je n'ai pas (encore) joué à Batman mais il semble que sur cet aspect, Uncharted ait un peu de retard, et c'est dommage car les personnages sont sympathiques, relativement charismatiques, et l'intrigue contient d'incroyables promesses qui ne vont que rarement à leur terme. Le personnage de Katherine Marlowe est incroyablement fascinant mais tellement sous-exploité, c'est dommage. On regrette aussi beaucoup que la liaison entre l'époque de Drake jeune (vue au début du jeu) et l'ère contemporaine soit si bâclée car il y avait un très bon truc à creuser à ce niveau. Au final, on croit qu'on va apprendre des trucs fascinants sur l'identité de Nate, et l'histoire se finit sur un putain de couac mal expliqué, dont je me demande s'il est volontaire et donc mal maîtrisé, ou totalement involontaire... et donc mal maîtrisé là aussi.

• Cette sensation permanente d'avoir affaire, en fait, à un best of de tout ce dont le jeu vidéo moderne est capable, sous forme de gros pot-pourri. Un défaut que personne ne relève et qui ne tient sans doute que de mon appréciation personnelle, mais au-delà de son identité propre basée autour de ses personnages, Uncharted se cherche un peu entre film interactif, jeu de plates-forme / aventure, TPS/FPS... après, l'ensemble en met tellement plein la gueule que je pardonne assez facilement, mais nul doute que des joueurs plus exigeants trouveront à redire à ce niveau.

En résumé, malgré tout, j'ai vraiment pris mon pied, mais de façon trop brève. Je crois que le côté film d'action/aventure n'a jamais été aussi profondément exploité dans un jeu vidéo: c'est un divertissement impliquant merveilleusement le joueur, ça tient en haleine suffisamment d'heures pour ressembler à une courte série d'une saison ou deux pleine d'épisodes à cent à l'heure. C'est beau, ça en met plein la gueule, on s'identifie parfaitement au héros, et le plaisir de jeu demeure toutefois de par la simplicité d'un titre qui ne met pas des heures à démarrer et à se faire comprendre. C'est bien le principal et c'est ça qui me fait autant rêver dans cette série qui s'achève sur un excellent épisode, peut-être pas le meilleur, certainement pas le moins bon — mais y a-t-il vraiment une hiérarchie dans ce triptyque d'une telle beauté?

Offline Bodom

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 066
  • Bonus Pute: 50
  • Connard chaotique bon
Re: [PS3/PSN] Sombre du côté obscur du Monolithe
« Reply #698 on: 08 November, 2011, 12:28:30 »
J'ai craqué pour une PS3 avec ce jeu, ayant adoré les deux premiers, et j'ai limite du me forcer (à part au chapitre deux) à jouer jusqu'au chapitre des bateaux que j'ai atteint hier. Là j'ai enfin retrouvé ces phases qui me font lâcher un "putain ce truc de fou".

Je n'avais rien lu du jeu, je ne savais donc rien.

Le scénario est à chier, bourré d'invraisemblances/incohérences. L'humour est moins présent / moins bien traduit que dans le second (la blague sur le puit "c'était épuisant", alors que j'imagine qu'en VO il dit "well done"?).

La scène du château en flammes m'a limite fait mourir d'ennui ("oh! après 3 escaliers qui se sont effondrés sous mes pieds, ce quatrième va-t'il le faire aussi? Surprise! Il s'écroule!").

Sorti du 2, la maniabilité à base de "Drake est sensible à son environnement" me casse les couilles au plus haut point. C'est insupportable d'avoir un perso qui dévie sa trajectoire dès qu'il frôle un mur. Et les nombreuses scènes où on force la marche à pied sont bien lourdes aussi.

Enfin, je suis très indécis sur la qualité graphique. Il y a de belles choses, oui. Mais plombées par des immondices et surtout une gestion de la lumière très mauvaise (tout ce qui est à la lumière directe apparaît grave fluorescent), ce qui enlève tout réalisme au boulot de fou effectué sur les décors. De même, les effets sont globalement abusés : le reflet des casiers dans le bateau, on dirait qu'ils sont en émeraude, les vagues en plastique...

J'aurais préféré une qualité graphique moindre avec une uniformité de l'ensemble plutôt que des textures cradingues au milieu d'autres exceptionnelles, ce qui fait qu'on ne remarque que ça. Un jeu comme Assassin's Creed me paraît plus beau dans son ensemble.

Niveau musique c'est irréprochable par contre, elles sont parfaites.

Je vais attendre de le finir avant de donner un avis définitif, mais je peux presque parler de "déception" pour l'instant dans l'ensemble.

Offline Radical

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 299
  • Bonus Pute: 84
  • Une truite ?!!!!
    • De noir et de blanc
Re: [PS3/PSN] Sombre du côté obscur du Monolithe
« Reply #699 on: 08 November, 2011, 16:21:31 »
C'est fou comme pour vous 2 (Mario et Bodom) il n'est nul besoin de lire vos critiques pour savoir ce que vous en pensez  ;D

Le 1er encense le jeu tout en trouvant des mini défauts histoire de pas trop faire Fanboy pour conclure que chaque jeu est le meilleur du monde; et le second fait l'inverse et trouve / cherche des défauts partout où il n'y en a pas pour justifier une mauvaise critique décidé avant même de lancer une seule partie histoire de pas être dans le moule :D

Je suis aigri .... oui .....

Je vous aime bien quand même ..... oui  ;)

Mario

  • Guest
Re: [PS3/PSN] Sombre du côté obscur du Monolithe
« Reply #700 on: 08 November, 2011, 16:22:37 »
Au final on se complète assez bien pour dire "il est bien mais il aurait dû être mieux" ;D

Offline Clem_1up

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 873
  • Bonus Pute: 1
Re: [PS3/PSN] Sombre du côté obscur du Monolithe
« Reply #701 on: 08 November, 2011, 16:30:40 »
De mémoire, dans la V.O. la vanne est "Well well well..." mais je peux me tromper.

Fini ce matin pour ma part. 8h44 de jeu en Normal, ce qui est assez court.


SPOILS

Alors je me suis vraiment fait chier dans les premiers niveaux, clairement l'épisode du château en France (caché dans la jungle, d'ailleurs...) est à jeter. Mais la suite devient bien plus intense, et complètement folle.
Non mais sérieux, tous les épisodes du cimetière de bateau, où on commence par devoir escalader une coque d'une centaine de mettre, puis on doit éliminer ses adversaires dans ce décors. Ah le pied. Le bateau de croisière est super sympa aussi, et quand il se renverse, on doit s'en sortir en marchand sur les murs, j'ai trouvé ça fou. Chez Naughty Dog, on sait ce que c'est un Level Design réussi.

Rien ne m'a gêné dans les graphismes, j'ai trouvé ça beau. Tout le temps. Mention spéciale quand on monte sur une dune de profil, dans un épisode du désert, avec le sable qui dégringole, j'ai trouvé cet effet sublime. Pour la bande son, c'est exceptionnel, comme d'hab.

L'histoire ne m'a clairement pas envoûté. Je m'attendais à un truc de FOU, étant donné que Drake a effacé toutes traces de ses découvertes. Finalement on a une citée perdue qui ressemble beaucoup trop à Shambala du 2 avec une civilisation empoisonnée par les eaux publiques. La honte.

Enfin, je ne trouve pas du tout que cet opus est un Uncharted 2.5. Je trouve même qu'il y a plus d'évolution que dans le 2. Oui, c'est la même sauce, le même gameplay, mais on a le quota normal de personnage en plus, un système de baston au corps-à-corps bien plus poussé, on peut renvoyer les grenades, etc. Techniquement, c'est peut-être même encore plus fort que le 2. Les dernières scènes où on doit s'enfuir de la ville qui croule sous nos pieds est vraiment bien foutue. J'ose à peine imaginer le travail des programmeurs pour rendre cette scène vraisemblable, en respectant toutes les lois de la physique, etc.
Aussi, la variété des décors est immense. Encore plus que dans le 2.

Pour moi, le 2 restera bien meilleur, et malgré l'immensité technique du 3, je reste déçu par cette fin de saga. J'attendais une trentaine de chapitre, j'en ai eu 22. J'attendais une fin de BATARD, ou Naughty Dog montrait qu'ils avaient des pastèques à la place des couilles, mais non. c'est niais à souhait et le scenario est bouclé avec la bite.

Edit : je me sens sale de terminer sur un phrase archi négative envers Uncharted 3, détrompez-vous, ce jeu m'a plu, j'ai quand même pris mon pied pendant presque 9h.

Offline Bodom

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 066
  • Bonus Pute: 50
  • Connard chaotique bon
Re: [PS3/PSN] Sombre du côté obscur du Monolithe
« Reply #702 on: 09 November, 2011, 23:02:22 »
et le second fait l'inverse et trouve / cherche des défauts partout où il n'y en a pas pour justifier une mauvaise critique décidé avant même de lancer une seule partie histoire de pas être dans le moule :D

Tu te trompes cher ami :). J'ai quand-même acheté la console JUSTE pour ce jeu, donc je ne prends pas de plaisir à le déglinguer, au contraire. Tu te souviens peut-être combien j'avais encensé Uncharted 2 à Leucate 2010, j'attendais donc énormément de ce troisième volet. Et force est de constater que les 5 premières heures sont un peu décevantes par rapport à mes attentes.

Je sais que je suis l'un des seuls (le seul?) à trouver à redire sur les graphismes, mais autant rien ne m'avait choqué dans le 2, autant là il y a presque tout le temps des détails que je trouve moches/mal texturés, et je trouve aussi la tête de Drake complètement ratée (je ne saurais dire si ça vient des cheveux ou des yeux, mais elle me choque, alors que celle de Jacky est PARFAITE au niveau de la modélisation) et l'abondance d'effets de lumière et de fluorescence enlève tout le naturel des images.

*cherche une image pour se justifier*

Voilà : http://cdn.cnetnetworks.fr/gamekult-com/images/photos/00/01/46/81/ME0001468178_2.jpg (attention, ça spoile le chapitre 2)

Le dessus des étalages est très moche, et on ne voit que ça. C'est un problème assez récurrent dans tous les environnements (et probablement le prix à payer pour leur gigantisme), ce qui explique que j'aurais préféré qu'ils tirent un peu les textures vers le bas pour uniformiser le tout.

Et pour la fluorescence (j'ai pas trouvé d'autres images, mais c'est souvent bien pire que sur ce screen) : http://cdn.cnetnetworks.fr/gamekult-com/images/photos/00/01/46/08/ME0001460850_2.jpg


En tout cas je commence à vraiment prendre mon pied dessus et ça reste un excellent jeu, mais je pense qu'il est nécessaire de préciser qu'il est loin d'être parfait, et globalement moins réussi que le second opus.


Offline Bodom

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 066
  • Bonus Pute: 50
  • Connard chaotique bon
Re: [PS3/PSN] Sombre du côté obscur du Monolithe
« Reply #703 on: 10 November, 2011, 23:53:42 »
Double post parce que je le vaux bien, et que je viens de finir le jeu à l'instant, en difficile.

Si je ne devais retenir qu'un mot : déception.

Alors oui il y a des moments épiques, mais 2 ou 3, pas plus, alors que dans le 2 c'était l'orgie et la surenchère jusqu'à la toute fin.

Techniquement, je trouve que le jeu est de plus en plus beau au fil des chapitres, et malgré tout ce que j'ai reproché, ça reste un des plus beaux jeux du moment.

Parlons du scénario maintenant, chose très importante pour moi car je vois Uncharted comme une histoire interactive matinée d'un gameplay TPS nerveux. Il est à chier. Mais bien. Un gamin de 8 ans aurait fait mieux. Si le début est encore sympa, scenaristiquement la deuxieme moitié du jeu est l'une des plus mauvaises que j'ai pu voir dans un jeu vidéo. Et je ne parle pas des 2 derniers chapitres. Et puis si :Aucune émotion, la disparition des grands méchants est risible, le "boss" de fin QTE navrant, et surtout un copié/collé du 2 flagrant.

C'est pas Uncharted 2.5, loin de là en tout cas. 1.9 au mieux car si l'on excepte les graphismes et la musique, TOUT est moins bon dans ce volet. Pour les cinéphiles, pensez Terminator 2 et 3...

Je suis énorme déception.

Offline Yug

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 024
  • Bonus Pute: 66
Re: [PS3/PSN] Sombre du côté obscur du Monolithe
« Reply #704 on: 11 November, 2011, 03:34:32 »
Rattrape toi sur le multi :)