Author Topic: [PC] Les fétichistes du 640x480 en 16 bits.  (Read 36391 times)

Offline Akva

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1 255
  • Bonus Pute: 45
  • Y metroid cant crawl
Re: [PC] Les fétichistes du 640x480 en 16 bits.
« Reply #105 on: 05 March, 2020, 19:24:42 »
Les musiques d'Heroes Of Might And Magic III (et 4 un peu mais chut) interprétées par un orchestre, en présence du compositeur.



Je trouve ça FOU. L'OST est d'HoMM III est déjà de grande qualité, mais là, avec des chorus en plus... J'en ai des frissons à l'écoute.

Sinon ça avance bien chez les moddeurs russes d'Horn Of The Abyss, ils ont annoncé l'unité ultime de la prochaine faction qu'ils développent (pour rappel, Factory, avec un style très steampunk), le Dreadnought!



Hâte d'essayer tout ça  :D

Offline Hebus San

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 7 765
  • Bonus Pute: 37
  • wé dédicom for wé dédigo wé dédicom for got ny go
Re: [PC] Les fétichistes du 640x480 en 16 bits.
« Reply #106 on: 07 March, 2020, 11:02:17 »
Ah. La. Vache.

Offline NICOSMOS

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 3 831
  • Bonus Pute: 172
    • La case de Kaz
Re: [PC] Les fétichistes du 640x480 en 16 bits.
« Reply #107 on: 13 July, 2020, 17:31:51 »
J'entretiens avec Fallout 2 une histoire simple, la première fois que j'en ai entendu parler c'était lors d'un séjour en allemagne avec des cousins en 1999, j'avais donc 9 ans. L'un d'eux avait acheté le Joypad du mois, moi je jouais beaucoup mais ma culture du jeu PC se résumait aux émulateurs, quelques doom-like et des cd de shareware. Donc je découvrais un peu un autre univers à travers ces pages, et je me rappelle de mon cousin redessinant la mascotte de ce jeu "flatout foulout falout", le design m'avait marqué. J'ai oublié l'existence de cette licence jusqu'à la fin des années 2000, quand je me suis inscrit sur le forum, car parmi ceux m'ayant souhaité la bienvenue, il y avait Parkingboy qui avait un avatar qui en était tiré à l'époque. Ça a instantanément fait tilt, j'ai fait quelques recherches sur le net, retrouvé ce fameux bonhomme rigolo que mon cousin avait dessiné, et me suis rendu compte que les images du jeu n'avaient rien à voir avec l'ambiance que j'imaginais. J'ai eu l'occasion de récupérer Fallout 3, à défaut de trouver le 2 dans un cash à l'époque, puis j'ai finalement réussi à mettre la main dessus.

Et ça a été longuement dit en ces lieux, mais si on s'y prend mal, on se récupère un jeu qui semble avoir difficilement résisté au temps : l'interface et la maniabilité tout-à-la-souris, le tutoriel où les promesses de combats contre des super-mutants, d'explosions nucléaires et aux addictions à la drogue sont balayées par combats au tour par tour contre des fourmis et des plantes carnivores.
J'avais quand même un peu insisté, j'avais parcouru un bon quart du jeu mais la pénibilité des combats et la sensation d'être bloqué m'avaient fait passer à autre chose.
Plus tard, j'étais allé un peu plus loin en repartant de zéro après m'être renseigné sur les bonnes astuces pour faire un bon démarrage. Quelles stats du SPECIAL privilégier, quels sont les traits et perks qui sont des pertes de temps et celles qui facilitent la vie, pourquoi ne pas se fatiguer à attribuer tous ses points dans telle caractéristiques car on pourra l'augmenter plus tard, etc. Une aide dont beaucoup ont su se passer à l'époque où ces informations restaient confidentielles, mais j'avais envie de ne pas être déçu une seconde fois alors je me suis basé sur ça. Et bien qu'étant parvenu un peu plus loin que lors de ma première run, je rencontrait toujours ce pic de difficulté où le jeu commençait à devenir chiant : armes pourries, perso qui rate son tir une fois sur deux, festival d'animations des ennemis qui me défoncent lentement mais sûrement, en plus sur Windows Vista le jeu était une purge à patcher pour y jouer en 16/9. Je suis passé à autre chose.

Et puis il y a quelques semaines, après être sorti du 4 avec ma copine, j'ai relancé distraitement le 2 que j'avais récupéré sur GOG et elle aussi de son côté. Après avoir patché ça comme il fallait, je voulais juste faire le début histoire de, et elle-même ne se disant pas très branchée retrogaming n'avait pas trop l'intention de persévérer. Surtout que le début est chiant, même si pas dénué de charme. Toutefois, elle a insisté, puis je me suis dit "allez, moi aussi je me lance, j'essaierai de mieux jouer".


Et depuis, j'ai l'impression d'enfin découvrir ce jeu à la lumière de ce qu'il est vraiment : une passionnante aventure à l'écriture folle, où l'on prend un énorme plaisir à alterner les phases de combat et de lecture de dialogues plus ou moins longs. C'est soit très bien narré, soit extrêmement drôle et corrosif. Toutes les barrières qui m'empêchaient d'en profiter pleinement à l'époque étaient abaissées. Je n'ai toujours pas fini, mais je prends mon pieds et j'ai déjà presque hâte de le recommencer un jour avec d'autres caractéristiques.

Je pourrais m'attarder un peu et vous écrire le roman de Nicolas, ce tribal ayant hérité du saint pyjama de l'Abri 13 (du protagoniste de Fallout 1), parti à l'aventure avec une lance et trois fruits dans la poche et décidé à rester droit dans ses bottes du Juste parmi les justes, faisant le bien autour de lui et rendant service auprès des habitants de ce monde dévasté. J'avais déjà joué en mode connard à ce jeu, à vanner et insulter tout le monde à la moindre occasion, mais j'ai trouvé ça plus intéressant d'avancer avec une boussole qui me correspondait. Toutefois être le défenseur des damnés de la terre, le pourfendeur d'esclavagistes, c'est facile quand ça fait partie des quêtes principales et que ça rapporte beaucoup d'expérience. Mais que faire quand on se fait bannir d'une ville plutôt importante dans l'aventure pour avoir juste répondu sur un ton grinçant à un trou-du-cul de la Cité de l'Abri, pétri d’orgueil mais dénué de scrupules à mépriser d'autres races que la sienne et recourir à l'esclavage ? Je pouvais bien le laisser lui et les autres vivre leur vie en communauté dans leur coin, mais il FALLAIT que je fasse affaire avec certains d'entre eux pour trouver un antidode à mon addiction au Jet. Il FALLAIT que je fasse affaire avec d'autres pour réparer une centrale dans un village de goules qui m'étaient sympathiques.
Mais rien à faire, plus personne ne voulait me laisser entrer, je ne vis alors qu'une solution.


Tous les dessouder, gardes, hommes, femmes et enfants (je laissais mes compagnons de route faire pour ne pas tacher mon karma). Le grain de folie au milieu des certitudes (que je croyais bien  solides ) qu'il fallait que mon personnage soit loyal bon.

Et je m'arrête là, car je raconte mal et que de toute façon si vous y avez joué ou que vous prévoyez de le faire, vos aventures vous sembleront cent fois plus passionnantes. Vous aussi vous jouerez à Tragic the Garnering avec des goules, vous aussi engrosserez la femme et la fille d'un parrain de la mafia, vous aussi irez insulter une caricature de Tom Cruise prêchant pour sa secte, vous aussi vous irez vous faire amputer votre sixième orteil, etc. En tout cas, je vous souhaite de prendre votre pieds autant que moi en ce moment. Mon petit plaisir de ces derniers jours, c'est de voir que j'ai bien fait d'augmenter ma capacité "Discours" depuis le début de la partie, car maintenant je m'éclate devant les lignes de dialogues quand un sbire commence à me prendre pour un con en me demandant d'aller voir ailleurs avant de se rendre compte qu'il est face à Verlaine.




Si vous n'avez toujours pas joué à Fallout 2, mes conseils seraient les suivants :
1 - installez sans réfléchir le patch sus-mentionné : https://fallout-generation.com/files/file/105-restoration-project-pno-pour-fallout-2-patch-de-trad-vf/

Vous voulez rétablir le contenu censuré initialement, voir de nombreux bugs corrigés et pouvoir jouer en 16/9.

2 - En restant en 16/9, vous pouvez cocher une option dans le menu vidéo pour que la caméra soit deux fois moins éloignée de l'action. À notre âge, c'est toujours ça de pris pour les yeux.

3 - Perso, je ne me suis pas gêné pour avoir un éditeur de sauvegardes sous le coude pour corriger le tir dans certaines situations ou rétablir une ou deux erreurs de début de partie.
https://www.nma-fallout.com/threads/fallout-2-savegame-editor.185130/
Dupliquez des objets si vous voulez, mais évitez d'en générer, ça peut faire planter le jeu. En ce qui me concerne, ça m'a servir en début de partie pour ré-ajuster un peu ma fiche de personnage. Je m'étais spécialisé en armes de mélée, secourisme et discours. Or, je suis vite parti sur les armes simples (guns/fusils/mitraillettes) et la médecine est mieux que le secourisme. J'avais pas envie de me compliquer la vie pour des raisons pareilles. J'y ai très peu eu recours, le reste du temps.

4 - pour les stats de départ, misez sur l'agilité, 9 ou 10. Avoir plein de points d'actions pour taper les ennemis du début et fuir ensuite, les empêchant de contre-attaquer dangereusement, ça permet de ne pas s'arracher les cheveux sur le passage le plus chiant du jeu.

5 - Ne négligez pas la chance, viser les yeux ou les couilles des adversaires augmente la chance de réussir des coups critiques et ça permet d'expédier de nombreux combats. Autant tout mettre de votre côté.

6 - N'hésitez surtout pas à avoir un ou deux wiki sous le coude pour vous assister en cas de galère, c'est pas un crime. Ça m'a évité de perdre beaucoup de temps dans des quêtes que je pensais pouvoir faire de telle ou telle façon.

7 - Faites machinalement trois ou quatre save quand vous rentrez dans une ville ou allez au devant d'un personnage important. Jouer role-play et assumer ses décisions c'est super sympa, mais il y a de nombreuses portes qui peuvent se fermer pour un oui pour un non et ça peut occasionner certaines frustrations. Personnellement j'ai plus souvent eu envie de faire avec que de recommencer un dialogue jusqu'à ce qu'il tourne à mon avantage, mais il y a aussi eu des situations que je ne voulais pas déclencher "maintenant" et qui m'ont fait recommencer plusieurs fois des opérations d'infiltration. Jouez comme vous le sentez.

8 - Les raccourcis clavier. Le jeu est plutôt chiant quand on fait tout à la souris, les situations où l'on répète une action sont nombreuses (un combat où on veut tirer deux fois de suite sur une même cible), on fait régulièrement de longs aller-retours entre la zone de jeu et les menus du bas/sur le côté.
A permet d'entrer en mode combat, Entrée permet de le quitter.
B permet de switcher entre vos deux armes, N permet de switcher entre les différentes fonctions (tir, tir précis, burst, recharger).
I permet d'ouvrir l'inventaire, C la feuille de personnage, P le Pip-boy.
S ouvre le Skilldex, ses touches du pavé numérique, ou bien shift+les caractères spéciaux permettent d'activer ces compétences directement. 1 pour l'esquive, 2 pour le crochetage, 3 pour le vol, etc.
F4 ouvre le menu de sauvegarde, F5 permet de charger une partie. Couplé aux raccourcis précédents, faire les poches d'un PNJ, se faire goaler, charger la partie, recommencer, etc prend largement moins de temps qu'en faisant tout à la souris et quitte "moins" l'action.
X permet de disperser les compagnons de route qui ont tendance à bloquer le passage, R les regroupe. H les fait ranger leurs armes (pratique dans les villes où c'est vite mal interprété)
Il y en a d'autres, mais jouer ainsi m'a permis de ne pas pester contre cette interface qui peut "potentiellement" alourdir l'expérience de nos jours.

9 - Ne vous alourdissez pas avec tout ce qui vous tombe sous la main "oui mais ça peut servir on sait jamais".

10 - Fallout 2 dévoile plutôt rapidement ce qu'il a à vous offrir, mais il faut passer par un début un peu laborieux.

11 - Mettez des capotes.
« Last Edit: 13 July, 2020, 17:42:09 by NICOSMOS »

Offline NICOSMOS

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 3 831
  • Bonus Pute: 172
    • La case de Kaz
Re: [PC] Les fétichistes du 640x480 en 16 bits.
« Reply #108 on: 07 September, 2020, 14:54:05 »
Et vu qu'il y a encore des gens que ça intéresse, un long et passionnant article sur Bullfrog durant les années qui suivirent le succès de Populous.

Ça me rappelle que dans le vieux numéro de Tilt que j'avais durant mes premières années, rien ne me fascinait plus que ces jeux dont je ne pouvais rien deviner de la façon dont ils se jouaient avec les mini captures d'écran (qui n'étaient pas toujours en couleur).
Powermonger en faisait partie. J'ai toujours voulu y jouer, mais je pense qu'aujourd'hui je préférerais m'abstenir pour préserver l'illusion que je m'en fais. Et puis qui a encore le temps pour ça aujourd'hui.