Author Topic: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.  (Read 677046 times)

Offline averell

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 941
  • Bonus Pute: 148
  • Je m'attendais à rien mais je suis quand même déçu
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #2730 on: 15 June, 2021, 11:31:02 »
Bon, c'est mort, finir en mode Village des ombres (5h30) ne rapporte qu'un vilain flingue lance pétards mouillés chelou.

Une astuce pour Metalish pour la phase de Chris que je craignais aussi un peu :

Spoiler: ShowHide
pour viser le megamachin, j'ai filé sur la maison à gauche, sur laquelle tu peux monter par une échelle. Avantages :
_Les gros Lycans n'y montent pas ;
_En étant accroupi sur le toit arrière, tu peux viser le megamachin sans te faire toucher par les archers ;
_Etrangement les lycans qui monteront sur le toit auront du mal à te toucher si tu es accroupi et proche du bord arrière. Problème d'altitude différente je pense.

J'ai réussi au 2ème essai :)

Offline Metalish

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 617
  • Bonus Pute: 13
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #2731 on: 15 June, 2021, 15:07:58 »
Merci pour l'astuce, j'avais jamais fait gaffe qu'on pouvait monter ;D

Du coup si le flingue roquettes est naze, tu conseillerai quand même de faire le jeu en Village of Shadows ou pas ? Le challenge est pas débile et ça vaut le coup pour les petits changements ?

Offline averell

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 941
  • Bonus Pute: 148
  • Je m'attendais à rien mais je suis quand même déçu
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #2732 on: 15 June, 2021, 15:56:34 »
Seuls 4/5 détails changent, 99% sont identiques, en plus dur.

Côté difficulté :
_si tu tentes sans arme infinie ce sera un challenge sacrément relevé, beaucoup trop pour moi. J'ai claqué au moins 50/60 balles de STAKE maxé sur le dernier boss.
_avec c'est assez lissé.

Donc ce n'est pas du tout indispensable.

Je t'avouerai qu'après 5 run je n'ai plus aucune envie de faire le jeu, le rythme est trop haché pour vraiment s'éclater en speedrun. Mais je vais suivre les vidéos de PGM qui run en village des ombres sans infini :)

Offline averell

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 941
  • Bonus Pute: 148
  • Je m'attendais à rien mais je suis quand même déçu
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #2733 on: 05 July, 2021, 10:30:59 »
Terminé Obra Dinn. Attention je vais dévoiler un peu vaguement ce qu'il s'y passe :

Son ambiance sonore (musiques et doublages), sa direction artistiques, sa mise en scène et ses bonnes idées de gameplay devraient vous séduire si vous voulez un jeu d'enquête atypique.

Mais le jeu est un peu trop long, à tel point que certains défauts finissent par peser sur l'expérience en ce qui me concerne. La structure du jeu (1 - découvrir l'histoire à l'envers avec des minuteurs pour ne pas avoir le temps de tout examiner, puis 2 - reprendre toute l'histoire dans l'ordre en examinant mieux pour combler les trous) couplée à la quantité de mystères à élucider rend une grosse partie de l'enquête superficielle. On commence avec un gros registre avec 60 noms prénoms + fonctions et il faut tout assigner correctement. Sauf qu'il y en a la moitié dont on a strictement rien à foutre, on ne ressent aucun enjeu à déterminer le noms de tous les gabiers et matelots par exemple. Or ce sont les plus difficiles à avoir, et globalement on se retrouve à en déterminer plus de la moitié en essayant des combinaisons à l'aveugle plutôt qu'en jouant le jeu.

Spoiler: ShowHide
Pareil pour l'histoire du jeu, très sympa quand on la découvre, mais qui est largement sous-exploitée par le jeu dans sa construction : on comprend à la toute fin que tant pis pour les trous, au diable les explications, on vous laisse sur votre faim. Et cela peut se justifier par le fait qu'on un enquêteur non-pas chargé de lever le voile sur les mystères de cette malédiction, mais plutôt missionné de savoir qui est mort comment pour savoir si il faut indemniser ou sanctionner leurs héritiers. Et ce simple aspect qu'on découvre une fois le jeu terminé aurait pu être un prétexte à raconter autre chose :
Des héritiers sont injustement sommés de donner de l'argent pour les méfaits supposés de leur ancêtre sur un bateau, là on se découvre un enjeu à vraiment savoir qui était qui et où avec rigueur pour ne pas commettre d'injustices, et une fois terminé correctement, la "bonne fin" pourrait avoir un intérêt narratif. En tout cas c'est ainsi que j'ai ressenti les choses quand finalement le chapitre "caché" s'est révélé si peu intéressant.


Je quote Nico pour que vous ayez un second avis mais je ne le partage pas DU TOUT  :D



On a fait Return of the Obra Dinn ce week-end, sur le conseil de Bazart, en 10h pile poil.

Ça a été un putain de régal.

Le principe : un navire est rentré au port, tout le monde est mort. On est chargé par la compagnie d'assurance (pas la police, eux ils s'en foutent apparemment) de comprendre les événements, ce qui revient à identifier chaque passager ou membre d'équipage et à décrire son sort. On se promène donc sur le bateau armé d'un lire pour consigner nos déductions et d'une montre qui permet de revivre les derniers instants d'un corps. On va être amené à revivre une dizaine d'événements liés entre eux qui vont faire participer chacun des voyageurs, de près ou de loin.

L'idée est de deviner qui est qui au travers des dialogues, des tenues, des activités des gens ou d'autres indices que je ne dévoilerai pas, idem pour les causes de mort. On va revivre les scènes encore et encore pour trouver LE détail qui nous a échappé et qui permet de faire nos déductions sans brute force. Les bonnes réponses se valident 3 par 3, ce qui limite le recours au hasard. Je dirai qu'il y a 5-6 personnes que nous avons trouvées par chance au maximum, et encore on tenté des trucs plausibles.

Il y a un souci du détail évident, et quelques indices vraiment géniaux, qui ont fait qu'à aucun moment nous avons douté de la pertinence du discours du jeu. Le scénar nous a carrément plu et on a juste lâché le jeu pour manger et dormir.

Un grand jeu pour moi, sans hésitation.


Offline NICOSMOS

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 3 973
  • Bonus Pute: 173
    • La case de Kaz
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #2734 on: 21 July, 2021, 11:26:13 »
Toujours dans la continuité de ma découverte des Resident Evil, nous nous sommes fait le fameux Resident Evil Code Veronica.



On le savait, après nous être farcis la loooongue descente de la série dans les bas-fond du jeu d'action un peu teubé tels que les années 2010 en voulaient, on allait enfin se reconnecter à ce qui fait le seul de la série : des caméras fixes, des déplacements lourdingues et des vieux zombies qui font "gueeuuuuuh" en avançant les bras en avant. Tout ce qu'on a toujours voulu.
(Je recolle au passage un lien vers l'épisode consacré à Resident Evil de Mitlamit qui aborde justement un peu ce sujet : https://pragmastick.fr/hottakes/)

Je n'ai pas eu la Dreamcast, je n'y ai que très peu joué et encore c'était pour des jeux d'arcade. Il y a aussi eu celle de Bluesky à Pornic, évidemment, mais pour moi les capacités de la consoles me sont inconnues et dans ma tête, ça oscille entre "Playstation 1 fin de vie - Arcade - PS2" alors que bonne mère oh que non. Mais c'est pour dire que quand on s'y met, moi je n'ai aucune idée de l'aspect qu'aura Code Veronica : Est-ce que comme beaucoup de jeux 3d de cette époque ça aura mal vieilli ? Est-ce que ce sera dégueulasse et injouable, condamnant le jeu à espérer un remake ?

Et bah non, toutes proportions gardées, c'était une petite claque. Ça reste du Resident Evil, mais c'était ma foi très joli avec des jeux de lumière encore super convaincants. La jouabilité était encore top, pareil j'avais largement sous-estimé le jeu. (La visée automatique, quelle belle invention)
Du coup, on y retrouve toutes les bonnes qualités d'un bon Resident Evil, je ne les répèterai pas une nouvelle fois. Hormis le remake du premier Resident Evil, cet épisode se place sans problème parmi ce qui s'est fait de meilleur avec l'ancienne formule de la série.
Je dirais quand même pour nuancer le tableau que :
En terme d'histoire, c'est un peu là qu'on se rend compte que l'histoire vire au n'importe quoi le plus total.
En terme d'équilibrage, il y aurait des choses à redire, car les pics de difficulté incarnés par les boss ne sont malheureusement que exigeants, ils sont surtout injustes. Pour un certain boss, il faut canarder tout ce qu'on a de munitions explosives pour s'en sortir sans trop de problèmes, ce va parfois être IMPOSSIBLE pour quelqu'un qui sera chiche en munition à ce stade du jeu.
Pour un autre, il y a un segment un peu laborieux qui le sépare du dernier point de sauvegarde et sa particularité est d'être imbattable : Il faut donc le fuir, mais si on court en ligne droite dès la fin de la cinématique, il nous tue sans problème. Sa portée est trop grande et comme subir des dégâts ralentit Claire, la partie est terminée avant même de commencer. Donc si on ne crame pas cinq soins durant ces 5 secondes de course, le jeu vous rend la tâche impossible. La solution a été de regarder une partie "no damage" sur youtube pour voir qu'on peut contourner le boss par derrière pour avoir des chances de le distancer, mais c'est un peu bizarre à provoquer et le fait de perdre et de refaire du chemin avant de recommencer est presque décourageant.

Enfin, dernière frustration, même en ayant joué prudemment, on accumule quand même beaucoup (beaucoup) de munitions. C'est peut-être une conséquence du fait que le couteau est EXTRÊMEMENT PRATIQUE. Mais du coup on aurait aimé que le jeu propose une petite séquence de vidage de munitions durant le décompte final. Après, comme j'avais trouvé le jeu injuste avec ceux qui n'avaient pas assez de munitions ou de soin à un certain stade, ça aurait été difficile à équilibrer. Mais j'aurais bien aimé avoir cette phase pour se défouler.

N'importe comment, c'est un excellent jeu qui a vraiment très bien vieilli, c'est toujours un excellent Resident Evil.
Se pose la question de comment y jouer, vu qu'on se l'est posée.
Sur Dreamcast ? Faut encore avoir le matos qui fonctionne et éventuellement le jeu.
Sur émulation ? RP4 ou PC ? Oui mais ça risque toujours d'être laborieux pour de mauvaises raisons.
Les portages ? Apparemment c'est compliqué, mais il s'est avéré que la version Code Veronica X sur le store de la PS3 est ce qu'il y a de plus fiable. Donc on a fait ça et je vous recommande de faire ainsi si vous ne disposez pas déjà du jeu.


Prochaine étape, Resident Evil Zero, puis enfin VILLAGE.

Offline Pikazekiller

  • Snack of Quality
  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 2 324
  • Bonus Pute: 82
  • Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien
    • FREE PRON XXX!!!
Re: [Multi-support] Là où les exclus sont exclues.
« Reply #2735 on: 21 July, 2021, 13:13:59 »
Il a aussi eu droit à un portage sur PS2 (facile à trouver) et GC, c'est une bonne option pour y jouer ;)